Orages monocellulaires à pulsation du 19 octobre 2011

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Belgorage Index du Forum -> Photos & Vidéos -> Récits de chasses accompagnés de vos photos et vidéos - Année 2011
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Éric Dargent
Responsable de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juin 2011
Messages: 757
Localisation: Saint-Mard

MessagePosté le: Lun 24 Oct 2011, 01:48    Sujet du message: Orages monocellulaires à pulsation du 19 octobre 2011 Répondre en citant

Ce jeudi 19 octobre, la température matinale à Saint-Mard/Virton avoisine les 0 C° et le brouillard est persistant jusque midi. Peu à peu le ciel se dégage, laissant entrevoir des nuages cumuliformes çà et là.
Vers 15h40, l'ascendance des courants convectifs devient visible aux abords des plus gros d'entre-eux.




Il est 16h quand je termine mon dernier client non loin de Belle-Vue, le ciel est sombre vers l'ouest et je décide de remonter à ce point de vue. Dès mon arrivée, quelques coups de foudre puissants au loin (+/-8km) font trembler le sol.



L'arcus principal de cette cellule passe au-dessus de moi, le soleil éclaire encore les prairies adjacentes sous les précipitations.



L'orage, en dernière phase et en perte totale d'activité électrique (à droite), arrive sur moi alors qu'une autre cellule imposante avec une enclume bien formée se dessine déjà à l'arrière (à gauche). Cette première cellule aura eu pour conséquence de laisser un paysage blanc et pseudo-hivernale par ses chutes de grésille et grêlons sur la commune de Meix-devant-Virton (Hé oui, encore une fois Meix Mr. Green Exclamation )



Je repars sur les hauteurs de Grandcourt afin de profiter au maximum de l'altitude (350m) ce qui me permettra de visualiser au mieux le passage de la première ligne de grain. C'est-à-dire la 'fuite' de la première cellule vers l'est et l'arrivée de la deuxième par l'ouest.



Mais alors que la deuxième cellule peine à arriver, la première que je pensait en fin de vie (car il n'y avait plus de cellule structurée à proprement parlé ni d'activité électrique) s'est regonflée rapidement en CB mais je suis mal orienté pour la photographier correctement, s'échappant vers le nord-est. Cependant sa vue arrière montre bien sa revigoration avec un RFD bien soutenu en précipitation en arrière-plan et flanqué de quelques fractus 'obliques' en avant-plan qui laisse deviner le courant ascendant arrière.



Les images radar du détecteur Boltek de Luxembourg prouvent également la reprise d'activité électrique plus loin à l'est, pendant 15 à 20 minutes. 29 impacts (tout types compris) dans un rayon de 100km de Luxembourg par minute au moment où cette cellule et une autre plus au nord (Allemagne) étaient actives. J'ai pu constater que 25% des impacts nuage-sol étaient des positifs ce qui est plus élevé que la moyenne (10 à 15%). Sans rentrer dans les détails, les conditions météorologiques et saisonnières sont responsables de cette constatation. (sources statistiques : ldc.lu)



Le passage de cette deuxième cellule de cette ligne de grain au stade de Cumulus congestus (ainsi que nimbus calvus) se fera sans électrisation accompagné cependant de précipitations abondantes et grêligènes mais brèves.





La rotation des courants ascendants et descendants devient peu à peu très marquée sur cette cellule, une hélicité très distincte qui se perçoit même sans animation vidéo.



Dû à une lumière rasante du soleil et une base très sombre de la cellule (énormément de contraste), une légère sur-exposition fut nécessaire pour mieux entrevoir les lignes nuageuses hélicoïdales formées par l'entrelacement des courants ascendants et descendants de la cellule. Malgré l'hélicité marquée, la base du nuage reste cependant élevée sans inclinaisonimportante ce qui laisse supposer un percement de la couche d'inversion assez faible. L'absence totale de pileus pendant le stade congestus et calvus dénotait déjà une ascendance des courants peu marquée pour cette cellule.





Ce qui ne l'empêchera pas d'atteindre le stade de nimbus capillatus alors qu'elle s'éloigne vers l'est-nord-est sans aucune activité électrique détectée.







Vue à 360° de la cellule dans le sens anti-horaire en partant du nord-est et où l'on peut encore voir sur les deux premières prises l'arrière de la cellule précédente.













La première ligne de grain finit son passage sur fond bleu mais des formes bourgeonnantes sont visibles au loin...



Dès les premières prises de vue de ce récit, on peut voir au loin la deuxième ligne de grain (à +/- 50km de ma position) se déplaçant également sur un axe ouest-sud-ouest/est-nord-est.L'Ardenne jouant son rôle de barrière géographique naturelle, cette deuxième ligne verra son avancée vers l'ouest relativement ralentie. La nuit tombante stoppera toute convection supplémentaire et n'apportera que des précipitations modérées en Gaume pendant la nuit. Je n'ai pas manqué son évolution lointaine entre 17h00 et 18h30 qui me laissera quelques clichés assez sympas.











C'est finalement une chaîne de cumulonimbus qui défile sur l'horizon dont une cellule particulièrement bien développée et homogène.





Pour terminer, côté sud-ouest, voici une cellule où un arcus parfaitement circulaire est bien visible.



Peu de temps après, l'hélicité est une nouvelle fois bien visible et le courant ascendant qui alimente la cellule (se déplaçant de la droite vers la gauche) semble vigoureux. Malheureusement, le soleil couchant ne laissera pas le temps à cette cellule prometteuse d'arriver à maturité.




Quoi qu'il en soit, même si l'activité électrique n'était pas vraiment au rendez-vous, ce fût une traque très bénéfique car c'est la première (et seule!) fois de l'année où les orages monocellulaires à pulsation constituant la première ligne de grain évoluaient tranquillement à travers un ciel bleu ce qui permettait une observation de leur évolution très intéressante avec une vue assez complète des structures, je me suis régalé!
------------------------------
Membre responsable de la section "Phénomènes orageux - Recherches et analyses"
Membre de l'association Keraunos
"Ceux qui sont pour la liberté sans agitation sont des gens qui veulent la pluie sans orage" Marc Twain


Dernière édition par Éric Dargent le Dim 8 Avr 2012, 11:32; édité 3 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 24 Oct 2011, 01:48    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jean Yves Frique
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 5 006
Localisation: Leuze en Hainaut

MessagePosté le: Lun 24 Oct 2011, 07:00    Sujet du message: Orages monocellulaires à pulsation du 19 octobre 2011 Répondre en citant

Et bien, quelle moisson Okay

J'aime particulièrement les photos montrant l'évolution des cellules

Bravo Éric pour cette sortie réussie Wink
------------------------------
Co-fondateur et responsable prévisionniste du site Belgorage:
http://www.belgorage.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Robert Vilmos
Membre du forum

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2010
Messages: 1 069
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Lun 24 Oct 2011, 08:50    Sujet du message: Orages monocellulaires à pulsation du 19 octobre 2011 Répondre en citant

À mon tour de te féliciter, Éric.

J'adore tes photos. Mes préférées sont celles des cumulonimbus au loin, dans la lumière du soir et avec un ciel (presque) dégagé devant.


Revenir en haut
Michael Baillie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 3 837
Localisation: Namur

MessagePosté le: Lun 24 Oct 2011, 23:23    Sujet du message: Orages monocellulaires à pulsation du 19 octobre 2011 Répondre en citant

Very Happy Je vois que l'on va tous être adeptes des cellules faces au couchant. En effet, c'est splendide ! J'aime beaucoup ta manière de traquer Eric, avec une main mise sur l'analyse et l'évolution des cieux. Ça devient notre marque de fabrique dans notre collectif et permettra d'acquérir une bonne expérience de terrain à l'avenir Okay
------------------------------
Co-fondateur et responsable de la section photos et vidéos du site Belgorage.
http://www.belgorage.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Michael Baillie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 3 837
Localisation: Namur

MessagePosté le: Lun 24 Oct 2011, 23:34    Sujet du message: Orages monocellulaires à pulsation du 19 octobre 2011 Répondre en citant

C'est vrai que les éclairs positifs sont plus fréquents à basse température en surface dû à une distance moindre entre la poche positive du sommet orageux par rapport au sol qu'en été. Tu as bien fais de souligner cette constante Wink
------------------------------
Co-fondateur et responsable de la section photos et vidéos du site Belgorage.
http://www.belgorage.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Éric Dargent
Responsable de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juin 2011
Messages: 757
Localisation: Saint-Mard

MessagePosté le: Mar 25 Oct 2011, 23:15    Sujet du message: Orages monocellulaires à pulsation du 19 octobre 2011 Répondre en citant

Merci pour vos commentaires Wink
C'est vrai qu'il est loin le temps où je traquais uniquement la foudre à l'oeil et à l'oreille! Laughing
Concernant l'expérience de terrain, plus j'avance, plus je m'aperçois que les paramètres en jeux sont un véritable amas de variables qui peuvent encore me surprendre à tout moment.
Je m'explique, je viens de voir à l'instant en survolant mon récit une incohérence assez surprenante qui change quelque peu l'évolution de la deuxième cellule. En effet, lorsque je suis à Belle-vue, je présente sur la 4ème photo la deuxième cellule qui est déjà au stade de cumulonimbus incus. Quand j'arrive sur Grandcourt sur la photo suivante, elle y est toujours. Puis je me concentre un peu sur la fuite de la 1ère cellule et quand je reviens à nouveau sur la 2ème, elle s'est effondrée comme si elle était réduite au stade de la dissipation puisque plus d'enclume alors qu'il en avait une auparavant (à noter que ma désignation en cumulonimbus calvus dans le récit n'est donc peut-être plus adapter mais je pense que Robert pourra nous en dire plus avant que je ne modifie le récit Smile ). Puis on verra qu'elle atteindra de nouveau le stade de cumulonimbus incus et même capillatus, exactement comme sa première congénère, c'est assez surprenant! Mais ça veut dire aussi que cette cellule m'a berné! Very Happy Et bien soit, on en apprend tous les jours ! Mr. Green
Et cela veut dire aussi que les photos et leurs analyses minutieuses sont primordiales dans la compréhension de l'évolution dans le temps de ces phénomènes car quelques minutes d'inattention et hop, on loupe un stade, preuve en est ! Shy
------------------------------
Membre responsable de la section "Phénomènes orageux - Recherches et analyses"
Membre de l'association Keraunos
"Ceux qui sont pour la liberté sans agitation sont des gens qui veulent la pluie sans orage" Marc Twain


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:50    Sujet du message: Orages monocellulaires à pulsation du 19 octobre 2011

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Belgorage Index du Forum -> Photos & Vidéos -> Récits de chasses accompagnés de vos photos et vidéos - Année 2011 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
lpch_blue par Leparachute
Belgorage Index du Forum