La végétation face aux tempêtes et vents orageux

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Belgorage Index du Forum -> Connaissances des orages -> Discussions générales sur les phénomènes orageux
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Michael Baillie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 3 837
Localisation: Namur

MessagePosté le: Mer 4 Aoû 2010, 18:02    Sujet du message: La végétation face aux tempêtes et vents orageux Répondre en citant

En dehors des orages, je me passionne également dans le tournage des tempête quand il s'en produit dans notre pays car on peut dire que cela fait un moment qu'il n'y en a plus eu une aussi forte que Kyrill en 2007, même Xynthia fut relativement modérée. Heureusement d'ailleurs car lorsque l'on voit les dégâts subit par la France ces derniers hivers, on ne voudrait pas forcément accueillir ce genre de choses en Belgique. Mais si cela arrive, j'indique qu'il est tout à fait possible d'en effectuer le tournage suivant quelques conditions...

Tout d'abord, c'est sûr qu'il faut plutôt être passionné par les tempêtes et ouragans pour vouloir s'y plonger dedans. Si on veut immortaliser un tel phénomène pendant qu'il se produit, il faut "juste" bien connaître son matériel, la grammaire cinématographique ou photographique, la météorologie en ce qui concerne les tempêtes, les lieux et le comportement des éléments qui nous entourent afin de ne pas devoir "réfléchir" durant le phénomène mais avoir des "réflexes" car c'est dans les moments de réflexions que l'on perd de l'attention sur ce qui se passe (en cherchant un bouton, en réfléchissant au plan suivant, en se demandant comment fonctionne une tempête  Razz )

Tout doit aller très rapidement et je dirais même d'instinct (je pourrais parler durant des heures là-dessus), par exemple, et j'en viens au sujet lorsque l'on tourne dans une forêt, aux niveau des arbres, on saura qu'un bouleau va ployer beaucoup plus qu'un peuplier qui lui-même ploiera plus qu'un hêtre sous le vent, ce dernier pouvant parfois casser sans prévenir contrairement aux premiers qui suivent le mouvement du vent et donnent un aspect visuel plus marquant.  Encore une fois, les bouleaux étant des arbres pionniers dans l'installation naturelle d'une population forestière, celui-ci doit résister aux vents des plaines avant que des pins et autres arbres moins souples ne s'installent grâce justement à l'effet paravent que le bouleau procure... La stature des arbres dans une même essence compte aussi, un arbre en pleine forêt sera bien plus fragile que celui qui trône au milieu d'une plaine car le premier sera généralement longiligne et faible tandis que le second sera bien plus large et solide. Bref, je pourrais disserter encore longtemps là-dessus ayant analysé les dégâts en Forêt de Soignes après chaque tempête.
 

Voici une vidéo sur les ouragans :
         

Source : Typhoon Fury

Pour ma part, j'ai filmer la tempête Kyrill de 2007 et de cela, Jean-Yves est bien au courant Wink La vidéo est d'ailleurs en ligne mais celle-ci donne nettement moins sur l'écran d'ordi que sur un grand écran. Je donne quand même le lien afin de se faire une idée : Tempête du 18/01/2007 en forêt de Soignes 
    
      

         

------------------------------
Co-fondateur et responsable de la section photos et vidéos du site Belgorage.
http://www.belgorage.com


Dernière édition par Michael Baillie le Jeu 5 Aoû 2010, 14:22; édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 4 Aoû 2010, 18:02    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Nicolas Baluteau
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 527
Localisation: Villeurbanne (69), France

MessagePosté le: Mer 4 Aoû 2010, 19:14    Sujet du message: La végétation face aux tempêtes et vents orageux Répondre en citant

Citation:
Bref, je pourrais disserter encore longtemps là-dessus ayant analysé les dégâts en Forêt de Soignes après chaque tempête.

Alors surtout te gênes pas, tu nous apportes des éléments inédits avec ton expérience et ta connaissance des arbres (je m'en étais rendu compte pour les peupliers qui portent au vent, cassent facilement et, paraît-il, ont de courtes racines). Pas le temps de lire ni de visionner pour l'instant je ferai ça demain. Great  

Revenir en haut
Samuël Nottebaert
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2010
Messages: 146
Localisation: Amay (180m)

MessagePosté le: Mer 4 Aoû 2010, 22:52    Sujet du message: La végétation face aux tempêtes et vents orageux Répondre en citant

Mike pour tes connaissances dans les espèces d'arbres dans les tempêtes ... Je peux te confirmer que les cèdres sont très fragiles ...Celui dans mon jardin vient encore de perdre 1/4 de ces branches avec les orages du 14 juillet (et pas de gros dégâts sur les autres arbres près autour de chez moi !)


Pour les vitesses de vent : en me promenant avec un anémomètre, j'avais pu remarquer qu'une simple rafale de 90km/h permet déjà de se pencher et toucher le sol ! ... lorsque l'on arrive à garder l'équilibre !
------------------------------
Passionné depuis plus de 20 ans ...


Revenir en haut
MSN Skype
Jean Yves Frique
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 5 006
Localisation: Leuze en Hainaut

MessagePosté le: Jeu 5 Aoû 2010, 08:17    Sujet du message: La végétation face aux tempêtes et vents orageux Répondre en citant

Nicolas Baluteau a écrit:
Citation:
Bref, je pourrais disserter encore longtemps là-dessus ayant analysé les dégâts en Forêt de Soignes après chaque tempête.



Alors surtout te gênes pas, tu nous apportes des éléments inédits avec ton expérience et ta connaissance des arbres (je m'en étais rendu compte pour les peupliers qui portent au vent, cassent facilement et, paraît-il, ont de courtes racines). Pas le temps de lire ni de visionner pour l'instant je ferai ça demain. Great  

Je pense surtout que les arbres développent leurs racines en fonction du type de sol. En effet, des arbres dans des zones humides auront moins besoin de développer leurs racines que des abres qui sont situés sur de flancs de collines par exemple. De plus, les troncs des peupliers ont cette particularité de se plier facilement, et donc, on retrouve souvent ce genre d'abres abattus plutôt que sectionnés, sauf, dans le cas de violentes rafales de vent brutales (comme on l'a constaté après le passage de la rafale descendante à Ciney), ou l'arbre, n'a pas le temps de se plier.
PS: Je pense qu'il serait très intéressant d'ouvrir nouveau topic là dessus et d'y reporter ces messages car c'est très intéressant Wink
------------------------------
Co-fondateur et responsable prévisionniste du site Belgorage:
http://www.belgorage.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nicolas Baluteau
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 527
Localisation: Villeurbanne (69), France

MessagePosté le: Jeu 5 Aoû 2010, 08:23    Sujet du message: La végétation face aux tempêtes et vents orageux Répondre en citant

C'est vrai que ça pourrait faire l'objet d'un nouveau topic, ce rapport entre les connaissances botaniques et les dégâts des tempêtes. Vous pouvez le faire quand vous voulez, no souci.
Pour les peupliers, en fait, les nôtres en 99 étaient tous déracinés et non cassés, mais sur des photos des dégâts de cette même tempête, j'ai vu des peupliers ou ce même genre d'arbres longs et hauts, proprement cassés en deux. Lors des dégâts de tornade aussi.
Comme tu le suggères, cela pourrait être le fait de rafales plus isolées, brutales et soudaines donc, ou lors du passage d'une tornade qui relève de ces mêmes conditions, où l'arbre est brisé en une fraction de seconde (j'ai vu une vidéo de ce type de scène, l'arbre n'a même pas le temps de se voir partir !). Pour les tornades, je crois qu'il y a d'autres raisons physiques plus spécifiques, mais la seule brutalité pourrait déjà expliquer.  


Revenir en haut
Jean Yves Frique
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 5 006
Localisation: Leuze en Hainaut

MessagePosté le: Jeu 5 Aoû 2010, 08:31    Sujet du message: La végétation face aux tempêtes et vents orageux Répondre en citant

C'est fait Wink

Pour les tempêtes de 1999, c'est assez différent car cela n'arrive pas brutalement, le vent augmente progressivement. De ce fait, les abres à ''bois tendre'' comme les peupliers ont le temps de se ''donner'' et finissent par se déraciner.
------------------------------
Co-fondateur et responsable prévisionniste du site Belgorage:
http://www.belgorage.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Michael Baillie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 3 837
Localisation: Namur

MessagePosté le: Jeu 5 Aoû 2010, 14:36    Sujet du message: La végétation face aux tempêtes et vents orageux Répondre en citant

J'ai modifié le message d'entrée car celui-ci n'avait plus rien à voir étant donné que c'était une réponse. Je vois en tous cas que cela suscite de l'intérêt Smile

En tous cas, comme dit Jean-Yves, en plus de la situation et de la solidité de l'arbre selon son espèce, il faut aussi regarder dans quel type de sol il s'arrime car cela peut fortement jouer. En forêt de Soignes par exemple, il existe quelques endroits où la strate géologique est constituée par l'Asschien ou le Tongrien, ces strates qui se sont déposées il y a 37 millions d'années constitue une surface quasi imperméable à l'eau, créant d'énorme nappe aquatique au niveau des racines des hêtres qui y vivent lors des pluies. Il ne faut donc que peu de puissance au vent pour qu'il puisse faire tomber l'un de ces arbres, en général, 100 km/h suffisent largement. Kyrill avec ses vents de 110 km/h en a fait tomber une vingtaine autour de ma position en 2h. C'est sûr que les mêmes arbres plantés dans un sol drainé ne seraient probablement pas tombé. Une autre fois, malgré le type de sol, un orage aux vents violents à réussi à casser des hêtres plutôt qu'à les déraciner comme quoi la violence a pu les casser avant que l'inertie du vent n'opère sur les racines. Évidemment, on doit aussi savoir si l'arbre n'était pas malade, on peut déjà en avoir une idée en observant son écorce. Si elle pèle, ça craint, c'est d'ailleurs comme ça que j'ai deviné quel arbre allait se rompre durant la tempête Xynthia et ça a fonctionné, malheureusement, l'arbre était hors du champs de la caméra à ce moment là car je visais une autre rafale... Bref, je me fais quand même bien avoir !  Very Happy
En conclusion, il y a un tas de paramètres à observer !
 
------------------------------
Co-fondateur et responsable de la section photos et vidéos du site Belgorage.
http://www.belgorage.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jean Yves Frique
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 5 006
Localisation: Leuze en Hainaut

MessagePosté le: Jeu 5 Aoû 2010, 18:29    Sujet du message: La végétation face aux tempêtes et vents orageux Répondre en citant

Il faut aussi tenir compte de la durée de la tempête. Plus celle ci durera longtemps et plus les abres finiront par céder. La tempête de janvier 2007 provoqua d'importants dégâts dus bien sûr aux fortes rafales de vent mais également de par sa durée relativement longue.

Concernant les tornades, le phénomène est tellement brutal qu'il est peu probable qu'un arbre se déracine, il est véritablement ''dépouillé" sur pied.
------------------------------
Co-fondateur et responsable prévisionniste du site Belgorage:
http://www.belgorage.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Michael Baillie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 3 837
Localisation: Namur

MessagePosté le: Jeu 5 Aoû 2010, 18:34    Sujet du message: La végétation face aux tempêtes et vents orageux Répondre en citant

Effectivement, finalement, à force de voir que pleins de paramètres entrent en ligne de compte, on va finir par se dire que l'on ne sait pas vraiment dire grands choses sur ce qui a bien pu produire la chute d'un arbre ( Le type de sol ? L'arbre était-il malade ? Le type d'essence ? La longueur temporelle de la tempête ? Une rafale brutale ? etc )...  Wink
------------------------------
Co-fondateur et responsable de la section photos et vidéos du site Belgorage.
http://www.belgorage.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nicolas Baluteau
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 527
Localisation: Villeurbanne (69), France

MessagePosté le: Jeu 5 Aoû 2010, 19:17    Sujet du message: La végétation face aux tempêtes et vents orageux Répondre en citant

Autre paramètre à prendre en compte aussi : des arbres fragilisés par un épisode venteux précédent ou par une sécheresse tomberont plus facilement. Ainsi de simples rafales à 90 km/h peuvent-elles déraciner des arbres déjà éprouvés par une tempête précédente plus importante.

Revenir en haut
Jean Yves Frique
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 5 006
Localisation: Leuze en Hainaut

MessagePosté le: Lun 9 Aoû 2010, 07:41    Sujet du message: La végétation face aux tempêtes et vents orageux Répondre en citant

Nicolas Baluteau a écrit:
Autre paramètre à prendre en compte aussi : des arbres fragilisés par un épisode venteux précédent ou par une sécheresse tomberont plus facilement. Ainsi de simples rafales à 90 km/h peuvent-elles déraciner des arbres déjà éprouvés par une tempête précédente plus importante.

Effectivement Nico, les tempêtes de 1990 en sont une belle preuve.Au total, quatre tempêtes principales ont touché l'ensemble du pays (sans compter les ''coups de vent supérieurs à 100 km/h) et de nombreux arbres qui avaient résisté aux premières ont fini par céder lors des dernières. En effet, le système radiculaire avait déjà été affaibli avant le coup fatal.
------------------------------
Co-fondateur et responsable prévisionniste du site Belgorage:
http://www.belgorage.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Michael Baillie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 3 837
Localisation: Namur

MessagePosté le: Lun 16 Aoû 2010, 00:14    Sujet du message: La végétation face aux tempêtes et vents orageux Répondre en citant

J'ai connu cela lors d'un mois de novembre, je pense que c'était en 2000. Un arbre déstabilisé par un reste d'ouragan est tombé sous mes yeux à l'aide d'une rafale de vent estimée à 5 beauforts. J'étais à l'endroit où il s'est écrasé 3 minutes avant que cela n'arrive, autant dire que ça fait froid dans le dos, voilà d'ailleurs la raison pour laquelle une forêt n'est pas du tout sécurisante en soi après le passage d'une tempête.
------------------------------
Co-fondateur et responsable de la section photos et vidéos du site Belgorage.
http://www.belgorage.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Éric Dargent
Responsable de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juin 2011
Messages: 757
Localisation: Saint-Mard

MessagePosté le: Lun 11 Juil 2011, 20:33    Sujet du message: La végétation face aux tempêtes et vents orageux Répondre en citant

Voici une photo prise lors de l'épisode orageux du 14 juillet 2010 à Rossignol suite à un violent orage avec rafales descendantes.
Elle caractérise bien à elle seule toutes les remarques de Mike concernant les peupliers... Wink  et on peut un jeune charme en premier plan qui n'a pas réagit de la même manière que ses voisins!
Désolé pour la qualité, l'appareil n'était pas bien réglé Whistling
Je photographie aussi les tempêtes mais plutôt après le passage du plus gros, le manque d'expérience (donc de réflexes) face à ces évènements m'oblige encore à être très prudent Shy ...mais çà viendra! Smile



------------------------------
Membre responsable de la section "Phénomènes orageux - Recherches et analyses"
Membre de l'association Keraunos
"Ceux qui sont pour la liberté sans agitation sont des gens qui veulent la pluie sans orage" Marc Twain


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:31    Sujet du message: La végétation face aux tempêtes et vents orageux

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Belgorage Index du Forum -> Connaissances des orages -> Discussions générales sur les phénomènes orageux Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
lpch_blue par Leparachute
Belgorage Index du Forum