Prévisions orageuses pour l'année 2018
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Belgorage Index du Forum -> Prévisions & Observations -> Prévisions du risque orageux
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 856
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Dim 11 Nov 2018, 15:24    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Ce lundi, notre temps sera concerné par un thalweg dynamique. Les valeurs thermiques en altitude pourraient baisser en seconde partie de journée et en soirée, avec l'approche d'une anomalie de tropopause sur nos régions (Les températures pourraient descendre jusque -22°C à 500hp, ce qui fera à nouveau augmenter le risque convectif).

Les valeurs de MUCAPE pourraient être tout juste suffisantes à la formation convective. Elles pourront localement approcher les 200J par kg.
Comme nous serons en entrée droite d'un puissant jet-stream, dont les vents pourraient atteindre, voire même dépasser les 220 km/h en son centre, l'orage sera ça et là possible. Les cisaillements de vitesse des vents (entre 0 et 6 km de haut) pourraient être voisins des 30m/s, ce qui pourrait permettre la formation de lignes de grains. Les cisaillements de vitesse des vents (entre 0 et 1 km de haut) localement supérieurs aux 15m/s pourraient permettre la survenue de violentes rafales convectives sous l'orage. Celles-ci pourraient être amplifiées par la présence d'air relativement sec dans les couches moyennes.

Une nouvelle occlusion pourrait aider la formation des cellules par le bas, si elle se place bien à l'avant du jet et sous les zones instables, ce qui à cette heure-ci est incertain. En cas de mauvais phasage des différents éléments dynamiques par rapport aux zones instables, il ne pourrait il n'y avoir que de la pluie, dont les phénomènes orageux pourraient être exclus, d'autant plus que l'humidité des basses et moyennes couches pourrait être excessive et l'instabilité insuffisante à la formation convective.

Sur le Sud du pays, qui pourrait toujours être placé dans le secteur chaud de la perturbation, les précipitations pourraient approcher les 40 litres par m² en cas d'orage. Si plusieurs orages se succèdent au même endroit, des inondations seront possibles.

En raison d'un risque d'orages pouvant produire de violentes bourrasques de vent (éventuellement des rafales descendantes voire même l'une ou l'autre tornade, les cisaillements directionnels étant présents avec vents passant de Sud-Sud-Ouest en surface, à Ouest-Sud-Ouest à 925hp) et même des inondations, un niveau 1 de risque orageux pourrait être de mise pour nos régions, avec une estimation de 20%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 11 Nov 2018, 15:24    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 856
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Sam 1 Déc 2018, 19:47    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Ces prochains jours, la situation convective pourrait être sensible et ce à partir de la nuit de dimanche. En effet, un vaste complexe dépressionnaire sera présent sur le proche Atlantique. Sur son flanc Sud se formeront régulièrement des thalwegs dynamiques qui concerneront notre temps, avec de fréquents passages pluvieux. L'air au niveau du sol, en provenance du Golfe de Gascogne, lequel est toujours très chaud pour la saison, consécutivement à cet été torride, sera très doux et humide. Mais il sera également instable, car surmonté de courants très rapides et froids en altitude, avec des températures, qui descendront jusqu'à des valeurs inférieures à -22°C à 500 hp. Un abaissement de tropopause plus marqué, ce lundi, devrait nous concerner avec des valeurs thermiques à la même altitude qui devraient descendre encore un peu, jusque -24°C. Dans ces conditions, l'instabilité devrait augmenter jusqu'à des valeurs suffisantes à la formation convective ( >200 J par kg de MUCAPE).
Nos régions seront fréquemment placées en sortie gauche d'un très vigoureux jet-stream qui pourrait dépasser les 200km/h demain en son centre et monter jusqu' à des vitesses de 250km/h (toujours au milieu Dudit jet) dans la nuit de dimanche à lundi.
L'évolution orageuse des cellules convectives sera probable grâce à cette divergence d'altitude et la formation de l'un ou l'autre multicellulaire aussi, puisque les cisaillements des vents pourraient avoisiner les 20m/s entre 0 et 6 km de haut et même temporairement dépasser cette valeur. A noter que les cisaillements des vents de basses couches souvent compris entre 15 et 20m/s pourraient autoriser de violentes rafales convectives, qui pourraient être accentuées par la présence d'un flux rapide (de 70 à parfois 100km/h) et relativement sec à 700hp. Grêle et rafales descendantes seront possibles sous une cellule plus vigoureuse. Notons un fort changement de direction des vents, en fonction de l'altitude. Au sol, les vents seront généralement de secteur Sud-Ouest et passeront au secteur Ouest à 925 hp, avec un jet des basses couches qui pourrait dépasser les 80 km/h demain et même approcher les 100 km/h dans la nuit de dimanche à lundi. Toutes les conditions seront réunies pour que des phénomènes tourbillonnaires accompagnent une cellule convective plus puissante, à condition que l'air soit suffisamment humide pour ça. A noter aussi que des mouvements de tempête assez présents dans les basses couches (premier km de haut) accompagneront le passage des thalwegs. Ils sont associés à de fortes occlusions, suivies de traînes post-frontales vigoureuses. Ils pourraient atteindre voire même dépasser les 360m²/s². Dans ces conditions, la formation des cellules convectives pourrait être facilitée par le bas, si les zones de convergence se placent bien sous la zone instable et en sortie gauche du jet-stream. La grande inconnue sera le maintien ou non de l'instabilité annoncée. En effet, celle-ci pourrait être revue à la baisse, ce qui ne favoriserait que le passage d'ondées et ou d'épisodes pluvieux, avec peu voire pas d'orage. En plus l'humidité des basses et moyennes couches pourrait être trop importante, ce qui confirmerait alors le scénario pluvieux. En cas de formation orageuse, notons la chaleur produite à 850 hp par la condensation pourrait être exceptionnelle pour un mois de décembre avec des valeurs temporairement comprises entre 40 et 45°. Il s'agit d'adiabatique humide (situation plutôt typique de l'été - baisse des températures avec l'altitude et ce sur une épaisseur d'air plus importante, à cause de la plus importante humidité de l'air contenue dans la douceur ou la chaleur de celui-ci- ), donc de développements orageux pouvant se former dans le secteur chaud des perturbations, avec probabilité élevée de précipitations intenses, pouvant dépasser 40 litres déversés sur une heure et pouvant causer des inondations.

En raison d'un risque d'avoir des lignes de grains pouvant s'accompagner de fortes précipitations, voire même localement de grêle, de violentes rafales de vent, voire même de l'une ou l'autre tornade, nous délivrons un niveau 1 de risque orageux pour la nuit de ce dimanche et pour la journée de dimanche et jusqu'en fin de soirée de la même journée. On pourrait à ce moment-là et ce, nuit de dimanche à lundi inclus passer en niveau 2 de risque orageux, avec intensification de l'instabilité (jusque 300 J par kg de MUCAPE) et de la dynamique d'altitude. Le niveau 1 ira de 10 à 30% d'estimation pour cette nuit et la journée de dimanche et, à partir de la fin de soirée et la nuit de dimanche à lundi, nous pourrions passer à de 30 à 40% d'estimation.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 856
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Jeu 6 Déc 2018, 16:55    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Ce vendredi, en fin d'après-midi, une dépression secondaire reliée à un noyau dépressionnaire qui passera au Nord de l'Ecosse, concernera notre temps, avec un abaissement de tropopause qui abordera rapidement nos régions, pour ensuite les traverser.
Des courants froids et rapides seront donc présents en altitude, avec des températures à 500 hp qui pourront descendre à -30°C, voire même à des valeurs inférieures. Le risque convectif sera présent dés la seconde partie de l'après-midi sur nos régions et jusque dans la nuit de vendredi à samedi.

Les valeurs d'instabilité pourraient être tout juste suffisantes à la formation convective, au moment du passage d'un front froid assez vigoureux. Comme nous serons en sortie gauche d'un assez vigoureux jet-stream, dont la vitesse des vents atteindra 170 km/h en son centre, certaines cellules convectives pourraient se transformer en orage. A noter que des orages multicellulaires seront possibles et pourraient même évoluer en lignes de grains, les cisaillements de vitesse des vents entre 0 et 6km pouvant approcher les 30m/s. Les cisaillements de vitesse des vents entre 0 et 1km, pouvant approcher les 15m/s, de fortes bourrasques de vent seront possibles sous l'orage.

Les points faibles de la situation seront une instabilité pouvant être insuffisante à la formation d'orage. De plus, la convergence de front froid (vigoureuse) pourrait traverser nos régions, trop à l'avant de l'anomalie de tropopause et de la sortie gauche du jet, ce qui ne favoriserait qu'une zone pluvieuse et ce d'autant plus que l'air des basses couches pourrait être trop humide. Ensuite, il y aurait une accalmie.

En début de nuit et jusque samedi matin, les conditions instables resteront présentes avec un renforcement de la dynamique d'altitude. Une branche de jet-stream très puissante dont la vitesse des vents pourrait approcher les 240km/h en son centre pourrait tonifier les cellules convectives et à nouveau les faire évoluer en orages et ce d'autant plus que la limite post-frontale pourrait être suffisamment puissante pour faire se former les nuages convectifs par le bas. Encore une fois, si les conditions dynamiques seront excellentes, l'instabilité pourrait manquer. Dans ce cas, il n'y aurait que quelques ondées et ou passages pluvieux avec peu voire pas d'orage.

En raison d'un risque d'avoir des orages pouvant être fortement venteux (et pouvant même s'accompagner de grésil, puisque les températures seront négatives à 850 hp) , un niveau 1 de risque orageux pourrait être de mise, pour nos régions, demain vendredi en seconde partie d'après-midi et dans la nuit de vendredi à samedi, avec une estimation de 10 à 20%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 856
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Sam 8 Déc 2018, 16:52    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Une dépression située sur la Scandinavie va se déplacer vers la Mer Baltique.
Dans sa partie Sud, un thalweg dynamique va rapidement se creuser, avec l'arrivée de courants froids (-30°C à 500 hp) au dessus de nos régions, qui vont déstabiliser la masse d'air.
De nouvelles cellules convectives pourront se former, puisque les valeurs de MUCAPE pourront localement dépasser les 200J par kg. Celles-ci bénéficiant de la sortie gauche d'un vigoureux jet-stream dont la vitesse des vents pourra approcher les 280km/h en son centre, pourraient évoluer en orages. De petits multicellulaires seront possibles, les cisaillements de vitesse des vents pouvant atteindre voire dépasser les 20m/s entre 0 et 6km et ce, dans la nuit de samedi à dimanche. Un jet des basses couches permettra aux cisaillements de vitesse des vents dans le premier km de haut d'être notables, avec des valeurs supérieures à 16m/s qui seront possibles et favoriseront les violentes rafales de vent sous l'orage. Du grésil sera possible, les valeurs thermiques étant déjà négatives à 850hp.

Les vents de surface étant d'Ouest-Sud-Ouest, alors que ceux des moyennes couches passent au Secteur Ouest-Nord-Ouest indiqueront la présence de cisaillements des vents de direction. Une tornade ne peut être totalement exclue sous une cellule plus puissante.

Une limite post-frontale assez vigoureuse pourra permettre la formation des cellules par le bas.
Les incertitudes principales de la situation pourraient être le manque probable d'instabilité. Dans ce cas, les orages ne se formeront pas. De plus, l'air pourrait être trop humide dans les basses couches, ce qui n'autoriserait qu'un épisode pluvieux avec peu, voire pas d'orage.

En raison du risque d'avoir des orages potentiellement très venteux et accompagnés de grésil, nous délivrons un niveau 1 de risque orageux pour la nuit de ce samedi à dimanche et dimanche matin, avec une estimation de 20 à 30%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 856
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Sam 15 Déc 2018, 11:31    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Ce dimanche, nous allons nous retrouver dans un flux d'Ouest doux et humide. Un front froid pouvant être instable, suivi d'une traîne post frontale concernera notre temps. Un thalweg dynamique relié à un complexe dépressionnaire situé au Sud-Ouest de l'Islande abordera nos régions. Dés le matin, un abaissement de tropopause fera rapidement son entrée sur nos régions et les températures descendront jusque -30°C à 500hp. Des valeurs inférieures ne sont pas à exclure. Dans ce contexte, le risque convectif sera présent.

Une divergence d'altitude pourrait permettre à des orages de se former ça et là. Nous serons en sortie gauche d'un jet-stream dont la vitesse atteindra 250km/h en son centre. Les cisaillements de vitesse des vents entre 0 et 6 km de haut, seront temporairement supérieurs à 20m/s ce qui pourrait permettre la formation de petits multicellulaires tôt le matin. Les cisaillements 0-6km étant en baisse durant la journée, le risque convectif devrait être plus local, mais aussi plus intense et plus présent sur l'Ouest et le centre de nos régions. En effet, les valeurs instables devraient augmenter dans la journée et avec des températures négatives à 850hp, le risque de grésil sera bien présent sous l'orage. L'air sec étant présent dans les couches moyennes, ce risque devrait être accentué et les cellules pourraient même s'accompagner de rafales venteuses, qui pourraient être d'autant plus prononcées que les cisaillements 0-1km pourraient atteindre 12m/s (en effet, un jet des basses couches devrait être présent, avec des vents jusque 70 km/h à 925hp, le matin et des valeurs de 50km/h en journée.

Une limite post-frontale présente sur nos régions une bonne partie de la journée pourrait permettre la formation des nuages convectifs par le bas.
Le point faible de la situation sera le manque d'instabilité possible, surtout le matin. Avec l'excès d'humidité des basses couches qui sera possible tout au long de la journée, nous ne pourrions alors n'avoir que des épisodes pluvieux d'où les phénomènes orageux pourraient être exclus.

En raison d'un risque de cellules convectives pouvant s'accompagner de grésil et de rafales de vent, un niveau 1 de risque orageux pourrait être de mise pour ce dimanche, avec une estimation de 10 à 20% et ce surtout pour les régions de l'Ouest et du centre du pays.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 856
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mar 18 Déc 2018, 16:32    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Ce mercredi, une large dépression sera présente au Sud de l'Islande, nous envoyant des courants de surface doux et humides depuis le Golfe de Gascogne. Dans la journée et tout l'après-midi, jusqu'en soirée, l'air va devenir instable, à l'approche d'une anomalie de tropopause, associée à un thalweg dynamique, (en lien avec la perturbation Atlantique) qui traversera nos régions. Les températures descendront à -30°C à 500hp, ce qui pourrait faire augmenter le risque convectif.
Les valeurs instables pourraient monter jusqu'à 300J par kg, ce qui sera suffisant à créer des nuages cumuliformes qui pourraient utiliser une divergence d'altitude qui sera présente tout au long de la journée, avec un courant jet-stream fort, dont la vitesse pourrait approcher les 150km/h. L'évolution orageuse des nuages cumuliformes sera possible et l'orage pourra s'accompagner de grésil, puisque les températures seront négatives à 850hp. Le risque de formation de multicellulaires ne sera pas particulièrement marqué, les cisaillements de vitesse des vents étant inférieurs à 15m/s entre 0 et 6km de haut, toutefois, les cisaillements de vitesse des vents des basses couches, supérieurs à 10m/s entre 0 et 1 km de haut pourraient favoriser les rafales de vent sous l'orage. Celles-ci pourraient être amplifiées par la présence d'air sec dans les moyennes couches atmosphériques, ce qui pourrait même permettre à de la grêle de se produire sous une cellule plus vigoureuse.

Une convergence post frontale pourrait être assez puissante pour faire se développer les cellules par le bas.

Les points faibles de la situation pourraient être le manque d'instabilité, qui empêcherait toute formation d'orage, l'excès d'humidité des basses couches, qui ne pourrait être à l'origine que de l'un ou l'autre passage pluvieux, lors du passage de la convergence, cette dernière risquant de manquer de l'énergie suffisante à la formation convective par le bas.

Notons que les valeurs de TA 500hp relativement bonnes sur l'Ouest du pays, dans l'après-midi de demain, indiquent un renforcement possible de la perturbation, avec augmentation de l'instabilité et de la dynamique d'altitude, qui ne sont pas exclues.

En raison d'un risque d'orages pouvant être venteux et accompagnés de grésil, voire même de grêle, un niveau 1 de risque orageux pourrait être de mise pour la journée de ce mercredi, sur l'Ouest et le centre du pays. il n'est pas exclu que le risque orageux s'étende plus vers l'Est de nos régions.
L'estimation devrait être de 5 à 15%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 856
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mer 16 Jan 2019, 13:08    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Ce jeudi, une dépression va se déplacer de la Scandinavie vers la Russie et sur son flanc Sud Ouest un thalweg dynamique se creusera et concernera nos régions. L'arrivée de courants froids et rapides en altitude déstabilisera notre temps. Ainsi, des températures de - 34°C seront possibles, demain matin sur l'Ouest du pays, au niveau 500hp. L'instabilité devrait monter aux alentours de 200J par kg de MUCAPE, ce qui sera suffisant à la formation de nuages convectifs, qui, utilisant la sortie gauche d'un vigoureux jet stream (divergence d'altitude), dont la vitesse des vents pourrait atteindre 220km/h en son centre, pourront localement évoluer en orages pouvant s'accompagner de grésil, les températures étant négatives à 850hp. De l'air relativement sec étant présent à 700hp, des rafales convectives seront possibles sous l'orage, d'autant plus que des cisaillements de vitesse des vents de basse couches seront d'actualité (environ 10m/s). Les cisaillements 0-6km pouvant être supérieurs à 20m/s et localement approcher les 25m/s, pourront permettre la formation de petits multicellulaires.

Les points faibles de la situation seront un possible manque de vigueur de la convergence de surface, qui n'arriverait pas à former les cellules convectives par le bas. Dans ce cas, quelques épisodes pluvieux avec peu voire pas d'orage du tout, seraient possibles, d'autant plus que l'humidité des basses couches pourrait être excessive et l'instabilité insuffisante.

En raison d'un risque d'orages pouvant donner des rafales de vent et du grésil, un niveau 1 de risque orageux, sur nos régions, pourrait être de mise pour demain jeudi, avec une estimation de 10 à 15%. Les valeurs de TA à 500hp étant intéressantes indiquent un possible renforcement du thalweg, ce qui avec une arrivée relativement massive d'air froid en altitude, ne serait pas étonnant. Les valeurs d'instabilité, pourraient alors être revues à la hausse ainsi que la dynamique d'altitude, aussi bien des basses couches, que des hautes couches. Dans ce cas le risque orageux pourrait être revu à la hausse.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 856
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Jeu 7 Fév 2019, 15:09    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Ce jeudi après-midi et jusqu'en soirée, une dépression va transiter par la mer du Nord. Associée à celle ci, un large thalweg dynamique traversera notre pays, accompagné d'air froid à 500 hp, avec des températures qui descendront jusque -32° C à 500hp, ce qui, avec la remontée des températures de surface provoquée par le retour du flux de basses couches d'Ouest-Sud-Ouest, va faire augmenter l'instabilité, jusqu'à des valeurs de 200J par kg, suffisantes à la formation convective.
Des cellules convectives pourront se former et utilisant une bonne divergence d'altitude, avec un jet stream atteignant 170km/h en son centre,  qui s'évacue de nos régions, nous plaçant en sa sortie gauche, pourront évoluer jusqu'à l'orage. De petits multicellulaires seront possibles (cisaillements 0 - 6 km de haut présents mais quelconques, environ 15m/s) et pourront s'accompagner de fortes bourrasques, vu la sécheresse de l'air dans les moyennes couches. Ce risque venteux sera amplifié par la présence d'un jet des basses couches (70km/h à 925hp) qui fera augmenter les cisaillements de vitesse des vents entre 0 et 1 km de haut, jusqu'à des valeurs de 14m/s. Du grésil pourrait être possible sous l'orage, les températures étant déjà négatives à 850hp.

Une convergence de surface modérée pourrait faire se former les cellules convectives par le bas. Le point faible de la situation sera le manque d'humidité des basses couches. C'est pour ça qu'il pourrait il y avoir l'absence d'orage, avec tout au plus l'une ou l'autre ondée, si cette sécheresse des basses couches se confirme. De plus, l'instabilité pourrait être insuffisante à la formation convective.

En raison d'un risque de cellules convectives pouvant évoluer jusqu'à l'orage, et pouvant s'accompagner de vigoureuses rafales de vent, voire de grésil, nous délivrons un niveau 1 de risque orageux, avec une estimation de 5 à 10%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 856
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Ven 8 Fév 2019, 13:09    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Une profonde dépression va  arriver sur l'Ecosse et la traverser durant cette nuit  de vendredi à samedi.
Sur son flanc Sud-Ouest, un thalweg dynamique concernera nos régions. Les isobars particulièrement serrés indiqueront un potentiel venteux marqué de la perturbation, qui nous amènera de l'air doux et humide en surface (en provenance du Golfe de Gascogne) qui va se déstabiliser durant la nuit, avec l'arrivée d'une anomalie de tropopause. Les températures baisseront rapidement jusqu'à des valeurs de -30°C à 500 hp, ce qui aura pour effet de faire monter les valeurs d'instabilité jusqu'à localement plus de 200J par kg. Le risque convectif pourrait donc augmenter. La dynamique d'altitude, en augmentation elle aussi, pourrait permettre l'évolution orageuse de ces cellules convectives, puisque nous allons nous retrouver en sortie gauche d'un puissant jet stream, dont la vitesse des vents atteindra et dépassera même les 220km/h en son centre. Les cisaillements de vitesse des vents entre 0 et 6 km de haut seront compris entre 20 et 30m/s, avec même possibilité d'avoir localement des valeurs supérieures. La formation d'une ligne de grains étendue n'est donc pas improbable, les cellules convectives pouvant rapidement se multiplier. Un assèchement relatif des couches moyennes, pourrait augmenter le risque venteux sous l'orage, de la grêle et du grésil seront possibles sous les cellules, avec des températures tout juste négatives à 850 hp. Le risque venteux sera intensifié par la présence d'un jet des basses couches dont la vitesse approchera les 100km/h au niveau 925 hp, ce qui aura pour effet, la présence de cisaillements de vitesse des vents entre 0 et 1 km de haut, avec des valeurs potentiellement comprises entre 15 et 20m/s. Dans ce cas, de très fortes bourrasques de vent seront possibles sous l'orage. Le flux, passant du Sud-Ouest en surface au secteur Ouest- Sud-Ouest à 925hp, indiquera des cisaillements tournants des vents. L'une ou l'autre tornade ne peut donc pas être exclue.

Deux convergences, un front occlus et une traîne post-frontale traverseront nos régions. Elles auront l'énergie suffisante pour permettre la formation des cellules convectives par le bas. Mais seulement si elles se positionnent bien sous la  sortie gauche du jet stream et sous la zone instable, ce qui permettrait une formation aisée et rapide d'orages. Autrement, nous n'aurions alors que des épisodes pluvieux et ou ondées avec peu voire pas de phénomènes orageux, d'autant plus que l'humidité des basses couches pourrait être excessive et l'instabilité insuffisante à la formation convective.

En raison d'un risque d'orages potentiellement très venteux pouvant s'accompagner de grêle, voire éventuellement de l'une ou l'autre tornade, nous délivrons pour cette nuit et jusque demain matin, un niveau 1 de risque orageux pour l'ensemble de nos régions, avec une estimation de 30%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 856
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Sam 9 Fév 2019, 14:39    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

La dépression, qui était placée sur l'Ecosse, va se déplacer vers la Scandinavie et évoluer en un complexe dépressionnaire, ce dimanche. Un nouveau thalweg dynamique, qui va se former dans sa partie Sud-Ouest, nous concernera, s'accompagnant d'air doux en surface, mais humide et instable. Ce dimanche, dés la matinée, une zone d'air froid à 500 hp va entrer rapidement sur nos régions, ce qui va faire augmenter les valeurs d'instabilité, qui pourront atteindre voire dépasser les 300J par kg de MUCAPE en cours de journée. Le risque convectif sera présent tout au long de la journée de ce dimanche avec évolution orageuse possible des nuages cumuliformes, puisque nous nous retrouverons en sortie gauche d'un vigoureux jet stream, dont la vitesse des vents avoisinera les 200km/h en son centre. Les cisaillements de vitesse des vents entre 0 et 6 km de haut, seront particulièrement élevés, jusque dans le courant de la journée, avec des valeurs pouvant atteindre 40m/s. Dans ces conditions, la formation d'une ligne de grains potentiellement étendue sera possible et pourra s'accompagner de violentes bourrasques de vent. Un jet des basses couches sera présent à 925 hp, mais sa vitesse sera très variable d'une région à l'autre et pourrait localement atteindre des valeurs comprises entre 90 et 100km/h. Les cisaillements de vitesse des vents dans le premier km de haut, pourraient être localement supérieurs à 15m/s.  Les courants passant du secteur Sud-Ouest au niveau du sol au Secteur Ouest à 925 hp, indiqueront la présence de cisaillements tournants qui pourraient autoriser l'une ou l'autre tornade. Une convergence post-frontale modérée à localement forte (liée au passage du thalweg) traversera nos régions et pourrait permettre la formation des cellules convectives par le bas.

A noter que le risque de grésil sera important, en cas d'orage, puisque les températures seront déjà négatives à 850 hp.

Les points faibles de la situation pourraient être un excès d'humidité des basses couches et un manque d'instabilité. Dans ce cas, nous n'aurions alors qu'un épisode pluvieux avec peu voire pas d'orage du tout.

En raison d'un risque d'avoir des orages potentiellement très venteux, ce dimanche, pouvant s'accompagner de grésil, voire même de l'une ou l'autre tornade, un niveau 1 de risque orageux pourrait être de mise pour l'ensemble de nos régions, avec estimation de 30%. Ce niveau pourrait être réévalué. En effet, les valeurs de TA 500hp, sont particulièrement élèvées, ce qui indique un renforcement possible et significatif de la perturbation, avec, potentiellement, augmentation de l'instabilité et de la dynamique d'altitude.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 856
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mer 27 Fév 2019, 13:22    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Demain, les hautes pressions présentes sur nos régions, vont s'affaisser, permettant à un thalweg relié à une large perturbation présente sur le Nord de la Russie et la Scandinavie, de passer par la Belgique.
L'anomalie de tropopause qui lui est  associée devrait également traverser nos régions, avec des valeurs thermiques qui descendront jusque -28°C à 500hp (tandis que les températures au sol resteront douces), ce qui fera légèrement augmenter le risque convectif, l'après midi et ce, jusqu'en soirée.

Notre pays va se retrouver en sortie gauche d'un assez fort jet stream, avec des vitesses de vents à 300hp, pouvant être comprises entre 150 et 160 Km/h en son centre. L'évolution orageuse des cellules convectives sera possible grâce à cette bonne divergence d'altitude. A noter que les valeurs de TA seront favorables à un renforcement de la perturbation, avec hausse possible de l'instabilité et de la dynamique d'altitude. L'air étant relativement sec à 700hp, des rafales de vent seront possibles sous l'orage, risque pouvant être accentué par la présence d'un jet des basses couches (des vitesses de vent proches des 70km/h à 925 hp seront possibles) avec cisaillements de vitesse des vents pouvant monter jusque 15m/s entre 0 et 1 km de haut. Du grésil sera possible sous l'orage, les températures pouvant être localement négatives à 850hp. On pourra compter sur une assez vigoureuse convergence post frontale pour permettre la formation des cellules convectives par le bas.


Les points faibles de la situation pourraient être l'excès d'humidité des basses couches et le manque d'instabilité, qui pourraient ne permettre que la formation d'un épisode pluvieux, avec peu voire pas de phénomènes orageux.

En raison d'un risque d'orages pouvant être accompagnés de bourrasques de vent, voire de grésil, un niveau 1 de risque orageux pourrait être de mise sur nos régions, demain, avec une estimation de 10 à 15%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 856
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Dim 3 Mar 2019, 15:33    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Cette nuit et lundi matin, un complexe dépressionnaire va se décaler depuis l'Ecosse vers la mer du Nord, en direction de la Norvège.
Un vigoureux thalweg va se creuser sur son flanc Sud Ouest et concernera nos régions. Les températures au niveau 500 hp vont très rapidement baisser pour atteindre -30°C en matinée à ce niveau et jusque - 34°C en soirée. Cette anomalie de tropopause abordera et traversera nos régions particulièrement vite, ce qui en plus de l'apport d'air froid en altitude, au dessus d'un air de surface relativement doux, aura tendance à accentuer le risque convectif dés le courant de la nuit, sur notre pays. Le risque concernera d'abord l'Ouest de nos régions, puis s'étendra en début de matinée au centre puis se répandra sur les autres régions en cours de journée et se maintiendra jusqu'en soirée.

A noter que les valeurs instables pourraient monter jusque localement 300J par kg, ce qui devrait être suffisant à la formation de nuages convectifs. La situation sera intéressante. En effet, un jet stream très puissant pour la saison sera positionné sur nos régions, et la vitesse de ses vents en son centre, pourrait être comprise entre 220 et 240km/h. Nous nous retrouverons en sortie gauche de ce courant jet. Celui ci pourrait favoriser l'évolution orageuse des cellules convectives, qui pourraient s'organiser en orages multicellulaires, vu les cisaillements de vitesse des vents entre 0 et 6 km de haut, qui pourraient dépasser les 30m/s. Une ligne de grains dite de front froid instable pourrait donc s'organiser sur nos régions et traverser rapidement celles ci d'Ouest en Est. Des courants secs et rapides (plus de 100km/h) seront présents à 700hp et à 925 hp, les courants atteindront déjà des vitesses proches des 90km/h avec des valeurs de cisaillements de vitesse des vents entre 0 et 1 km de haut qui pourraient souvent être comprises entre 15 et 20m/s. Cette dernière valeur pourrait même être localement dépassée. Ces deux derniers paramètres indiqueront un risque non négligeable de violentes bourrasques de vent sous l'orage. Des rafales descendantes pourraient même être possibles. Du grésil voire même de la grêle pourraient se produire sous les cellules convectives. Il faut dire que les valeurs thermiques redeviendront négatives à 850 hp.

Un front froid relativement costaud, immédiatement suivi d'une bonne convergence post frontale pourraient avoir tous 2 l'énergie suffisante à la formation des cellules convectives par le bas. Les points faibles principaux pourraient être le manque d'instabilité, le rabotage du sommet des cellules convectives par le jet stream, qui aurait tendance à s'évacuer trop lentement de nos régions. Concernant l'humidité de surface, nous pourrions nous situer juste à la limite entre l'excès et le manque de celle ci. Nous pourrions tout aussi bien avoir une prolongation de l'épisode pluvieux qui nous concernera que l'apparition de belles éclaircies au cours desquelles les nuages convectifs seraient rares voire absents.

A noter que les valeurs de TA à 500hp, prévoient un renforcement du thalweg, qui pourrait être à l'origine d'une augmentation de l'instabilité et des conditions atmosphériques dynamiques. Une réévaluation du risque orageux pourrait donc être probable.

En raison d'un risque d'avoir des orages potentiellement très venteux et pouvant s'accompagner de grésil, voire même de grêle, un niveau 1 de risque orageux pourrait être de mise dans la nuit de ce dimanche à lundi sur notre pays et tout au long de la journée de lundi, avec une estimation de 30%. Un passage en niveau 2 de risque orageux ne serait pas impossible, en  cas de renforcement du thalweg.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 856
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Dim 3 Mar 2019, 17:15    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Ce mardi, la partie Est du complexe dépressionnaire Atlantique va se déplacer vers la Mer Baltique, tandis que dans sa partie Ouest, située sur l'Irlande et le proche Atlantique, un noyau dépressionnaire, devrait nous envoyer des courants de surface doux depuis le Golfe de Gascogne vers nos régions.
Ces courants devraient à nouveau se déstabiliser, dés la nuit de lundi à Mardi et en journée de mardi, jusque dans l'après midi, voire en soirée de la même journée. En effet entre les 2 parties du complexe perturbé, un large thalweg dynamique concernera nos régions et sera accompagné d'une anomalie de tropopause assez marquée, qui sera toujours présente sur nos régions avec la présence d'air froid en altitude dont les valeurs thermiques iront jusque -34°C à 500hp. Le risque convectif restera présent sur nos régions, avec des valeurs instables qui pourraient être assez comparables à celles de la veille. Nous serons tout d'abord en sortie gauche d'un vigoureux jet stream dont la vitesse des vents pourrait approcher les 220 km/h en son centre, puis en entrée droite de ce dernier. Il créera donc de bonnes divergences d'altitude qui pourraient faire évoluer les cellules convectives en orages pouvant s'organiser en multicellulaires voire même en ligne de grains (vu la présence de cisaillements de vitesse des vents entre 0 et 6 km de haut, qui pourraient atteindre les 35m/s). Des courants relativement secs et rapides à 700hp, ainsi que la présence d'un jet des basses couches dont la vitesse pourrait atteindre voire même dépasser les 70km/h, avec des cisaillements de vitesse des vents entre 0 et 1 km de haut, pouvant approcher les 15m/s, pourraient provoquer de violentes bourrasques de vent, avec risque d'avoir éventuellement l'une ou l'autre rafale descendante. Cette fois-ci, les cisaillements des basses couches pourraient être tournants, puisqu'au niveau du sol, le flux pourrait être de Sud-Ouest et d'Ouest-Sud-Ouest à 925 hp. En cas d'humidité de surface et d'instabilité suffisantes pour ça, nous ne pouvons totalement exclure l'une ou l'autre tornade sous une cellule plus vigoureuse, ce mardi.
Du grésil sera possible sous l'orage, les températures restant négatives à 850 hp.


Une occlusion, qui traversera nos régions pourrait permettre la formation des cellules par le bas, mais les points faibles de la situation pourraient être un excès d'humidité des basses couches qui pourrait ne nous valoir que de la pluie pour une bonne partie de la journée. Par endroits, l'air pourrait au contraire devenir trop sec, ce qui favoriserait l'une ou l'autre éclaircie, au cours de laquelle ne se formeraient que peu voire pas de nuages convectifs. De plus, l'instabilité pourrait être insuffisante à la formation d'orages.

En raison d'un risque d'orages potentiellement venteux, pouvant s'accompagner de grésil, voire éventuellement de l'une ou l'autre tornade, un niveau 1 de risque orageux pourrait être de mise ce mardi, avec une estimation de 20 à 30%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 856
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Lun 4 Mar 2019, 13:25    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

En fin de journée, valeurs instables en hausse. Smile
En effet, approche d'un abaissement de tropopause plus marqué, avec des valeurs thermiques qui pourraient tomber en dessous des -34°C à 500hp, tandis que simultanément, nous bénéficierons d'une advection d'air de surface doux, en provenance du Sud-Ouest, liée au creusement d'un nouveau thalweg, sur la Bretagne et le proche Atlantique.
La MUCAPE pourrait approcher les 300J par kg.
Nous serons placés en sortie gauche du puissant jet stream, dont la vitesse des courants pourrait être de 220km/h, voire plus, en son centre. Cette situation semble assez favorable au développement d'un, voire plusieurs épisodes orageux,  fortement venteux, puisqu'un flux (des moyennes couches) sec, sera présent, avec des vitesses de vent possibles de 80km/h. Le jet des basses couches pourrait atteindre voire dépasser les 80km/h en soirée. On n'exclu donc pas des rafales descendantes sous une cellule convective plus puissante.
Un possible renforcement du thalweg de surface pourrait favoriser la formation des cellules convectives par le bas.

Ce qui pourrait empêcher la formation des orages sera le manque d'humidité des basses couches voire le manque d'instabilité. Dans ce cas, la formation convective sera rare voire absente. En cas d'humidité de surface trop présente, un épisode pluvieux serait possible, avec peu voire pas de phénomènes orageux.

Un niveau 1 de risque orageux, vu le risque de fortes bourrasques et de grésil sous les cellules convectives, reste d'actualité pour aujourd'hui, lundi, en seconde partie d'après midi et en soirée. Le risque orageux devrait se maintenir la nuit et demain matin. Le risque de phénomènes tourbillonnaires deviendra plus marqué la nuit, le flux de surface basculant au Sud Ouest, tandis que le flux à 925hp, sera pratiquement d'Ouest, avec cisaillements de vitesse et de direction des vents présents dans les basses couches. Les valeurs des cisaillements de vitesse des vents entre 0 et 1 km resteront de l'ordre de 15m/s. L'humidité pourrait être plus présente la nuit, ce qui pourrait favoriser l'arrivée de l'un ou l'autre tourbillon au sol.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 856
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mer 6 Mar 2019, 12:10    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Une dépression actuellement centrée sur les îles Britanniques, va se décaler vers la mer du Nord demain, dans la journée. Sur sa partie Sud se creusera un thalweg qui concernera nos régions. Un abaissement de tropopause qui lui est associé abordera rapidement notre pays. Les températures à 500hp vont baisser jusqu'à des valeurs de -30°C, ce qui fera augmenter le risque convectif dans la journée et jusqu'en soirée.

Une divergence d'altitude sera présente à ce moment-là, avec le renforcement d'un courant jet stream qui se positionnera sur nos régions. Des vitesses de vent entre 130 et 140 km/h seront possibles au centre du jet, et les cisaillements de vitesse des vents entre 0 et 6 km de haut, pourraient atteindre les 20m/s ce qui pourrait créer une ligne convective multicellulaire. L'orage sera ça et là possible. Des courants secs et rapides (jusque 90km/h) pourraient s'inviter sur nos régions, dans les couches moyennes, ce qui pourrait donner au cellules convectives un potentiel venteux non négligeable, d'autant plus que les courants à 925 hp pourraient être compris entre 80 et 90km/h (les cisaillements de vitesse des vents entre 0 et 1 km de haut seront compris entre 12 et 14m/s). De fortes bourrasques seront donc possibles en cas d'orage.

Les températures négatives à 850hp pourraient permettre du grésil sous les cellules convectives.
Un retour d'occlusion pourrait permettre la formation de la convection par le bas.
Les points faibles principaux de la situation seront le manque possible d'instabilité et d'humidité de surface. Dans ce cas, nous n'aurions alors pas d'orage du tout.

En raison d'un risque d'avoir des orages potentiellement venteux et accompagnés de grésil, un niveau 1 de risque orageux pourrait être de mise pour ce jeudi, jusqu'en soirée, avec une estimation de 10 à 20% .
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:35    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Belgorage Index du Forum -> Prévisions & Observations -> Prévisions du risque orageux Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 6 sur 7

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
lpch_blue par Leparachute
Belgorage Index du Forum