Prévisions orageuses pour l'année 2018
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Belgorage Index du Forum -> Prévisions & Observations -> Prévisions du risque orageux
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 832
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mer 29 Aoû 2018, 09:52    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Un thalweg dynamique en lien avec un système dépressionnaire situé sur l'Islande et à l'Est du Groenland, va traverser nos régions aujourd'hui. Des courants froids et rapides l'accompagneront en altitude, ce qui va déstabiliser notre temps au fil des heures avec un risque convectif qui va s'accentuer.

Une anomalie de tropopause avec des températures d'environ - 18°C à 500 hp, va approcher notre pays. Les valeurs d'instabilité augmenteront pour atteindre localement 800 à 900 J par kg, ce qui sera suffisant à la formation de nuages convectifs qui bénéficiant d'une divergence d'altitude, avec la sortie gauche d'un jet Stream modéré (dont les vents pourront approcher les 120 km/h en son centre) pourront se renforcer et donner des foyers orageux pouvant s'organiser en ligne multicellulaire (cisaillements de vitesse des vents d'environ 20 m/s entre 0 et 6km de haut), essentiellement sur le centre et l'Est du pays. L'air pouvant s'assécher à l'arrière des cellules convectives dans les couches moyennes, pourrait favoriser la grêle sous une cellule convective plus puissante, ainsi que des rafales de vent. Des précipitations supérieures à 50 litres par m² déversés sur une heure seront possibles sous l'orage.
A noter qu'un possible changement concernant l'instabilité et la dynamique d'altitude pourraient être possibles dans les prochaines heures, les valeurs de tourbillon absolu étant anormalement élevées, avec un creusement potentiellement très rapide d'une dépression secondaire sur nos régions. Les mouvements de tempête dans les basses couches entre 0 et 1 km de haut seront vigoureux, avec une hélicité pouvant approcher les 500m²/s². En effet, une occlusion traversera nos régions et aura une énergie largement suffisante à la formation convective par le bas, surtout si celle-ci se place à l'arrière du jet et sous la zone instable.

Les points faibles de la situation pourraient être une trop abondante humidité des basses et moyennes couches, qui n'autoriserait qu'une zone pluvieuse avec peu, voire pas de phénomènes orageux. De plus, si l'occlusion se place trop sous le jet et à côté de la zone d'instabilité, le scénario de pluie continue pourrait être encore plus d'actualité.

En raison d'un risque d'orages pouvant être très pluvieux, accompagnés localement de grêle, voire de rafales de vent, nous délivrons un niveau 1 de risque orageux avec une estimation de 20 à 30% et ce pour les régions du centre et de l'Est du pays. Une possible extension du risque orageux vers les autres régions n'est pas à exclure en cas de net renforcement du thalweg.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 29 Aoû 2018, 09:52    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 832
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Lun 3 Sep 2018, 17:29    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Ces prochains jours, notre temps sera concerné par une situation de blocage, avec la présence de hautes pressions sur nos régions et sur l'Atlantique. Un creux d'altitude provenant du Sud-Est fera du surplace sur notre pays, nous apportant de l'air froid dans les hautes couches atmosphériques mais les courants devraient y être quasi absents.

L'instabilité pourra localement monter demain jusque 1500 J par kg, ce qui devrait suffire au développement de cellules convectives pouvant donner de l'orage.
On sera dans une situation favorable aux orages stationnaires, puisque le flux directeur sera faible voire absent. Ces foyers orageux de masse d'air pourraient donner de très importantes précipitations sur une heure, avec plus de 50 litres par m². De la grêle sera même possible sous l'un ou l'autre orage plus vigoureux. La formation de ces cellules convectives pourrait être provoquée et entretenue par une convergence stationnaire associée à une méso dépression de surface, ce qui signifie qu'il y a des chances de durabilité des phénomènes orageux, là où ils se produiront. Le risque d'inondations localement sévères n'est donc pas à exclure, les orages risquant d'être très peu mobiles.

Les points faibles de la situation seront un manque possible d'énergie de la convergence de surface qui risquera de ne pas être assez puissante pour permettre la formation des cellules convectives par le bas. En outre, il risquerait d'il y avoir localement trop d'humidité dans les basses et moyennes couches, alors qu'à d'autres endroits, il risquerait d'il y en avoir trop peu. Ca signifie, qu'il ne pourrait il y avoir que des passages pluvieux avec peu voire pas de phénomènes orageux, alors que d'autres régions pourraient rester au sec. De plus, il pourrait il y avoir formation anarchique de cellules convectives trop nombreuses pouvant s'étouffer les unes les autres, ce qui limiterait l'importance des orages.

En raison d'un risque d'avoir des orages stationnaires pouvant donner localement de très fortes précipitations, pouvant causer des inondations, (avec même un risque de grêle sous l'une ou l'autre cellule), un niveau 1 de risque orageux pourrait être de mise pour l'ensemble de nos régions, avec une estimation de 10 à 15%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 832
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mar 4 Sep 2018, 11:58    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Pour demain, la situation n'évoluera pas beaucoup et sera à peu de choses près similaire à celle d'aujourd'hui, à la différence que les orages pouvant se produire pourrait être encore plus vigoureux.
En effet, la MUCAPE pourrait localement atteindre les 2000 J par kg, ce qui sera favorable à de la grosse grêle sous l'orage qui serait arrivé à se former.
La quantité de précipitations produite par les cellules convectives pourrait atteindre et même localement dépasser les 50 litres par m² déversés sur une heure. Le flux en altitude ne changera pas et sera favorable au surplace des foyers orageux qui pourront localement causer des inondations sévères.

A nouveau, comme points faibles de la situation, l'excès et le manque d'humidité seront favorables à des épisodes pluvieux locaux d'où les phénomènes orageux pourraient être exclus, alors que d'autres régions pourraient rester au sec. Une convergence stationnaire pourrait se placer sur nos régions mais risquera de manquer de l'énergie suffisante au déclenchement de la convection et à son entretien. Si c'est le cas, nous pourrions avoir une formation de nombreuses cellules convectives, risquant de s'étouffer les unes les autres, si l'humidité des basses et moyennes couches est trop présente, ce qui risquera d'être le cas.

En raison d'un risque d'orages stationnaires pouvant causer localement de sévères d'inondations et pouvant en plus s'accompagner de grosse grêle, un niveau 1 de risque orageux pourrait être de mise pour l'ensemble de nos régions demain, avec une estimation de 10 à 15%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 832
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mer 5 Sep 2018, 11:05    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

La situation d'hier et d'aujourd'hui semble liée à une température anormalement élevée de la mer du Nord, consécutive à la très longue période chaude et ensoleillée que nous avons connue cet été Smile . En effet, la mer, étant sombre, absorbe le rayonnement solaire (qui a été particulièrement présent cette année) produit et accumule ainsi de la chaleur qu'elle pourrait stocker durablement. Cela pourrait avoir de l'influence sur les épisodes orageux et ou tempétueux d'automne et d'hiver.
La perturbation actuelle se trouvant plutôt sur l'Est de nos régions oriente le flux de surface du Nord-Est au Sud-Ouest. Celui-ci se charge de façon significative en humidité en passant au dessus d'une mer du Nord assez chaude et produisant pas mal d'évaporation. Pour peu que le flux des basses couches, un peu plus en altitude dans celles-ci et des moyennes couches s'assèche, en virant plus au secteur Est-Ouest, voire Sud-Est - Nord-Ouest, le soleil, à la faveur d'éclaircies, réchauffe les basses couches par le bas, avec chaleur et moiteur présentes et instabilité, puisque nous avons ce creux d'altitude toujours présent au dessus de nos régions, ce qui nous donne une possibilité d'orages fortement pluvieux et peu mobiles, (pouvant causer des inondations localisées), puisque les courants du flux directeur à 300 hp, sont quasi absents. Smile
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 832
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Lun 17 Sep 2018, 15:19    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Ce mardi, un creux d'altitude associé à un complexe dépressionnaire situé au Nord des îles Britanniques concernera nos régions, avec la présence de courants froids en altitude, mais peu rapides.

Des nuages convectifs pourront se former sur une bonne moitié Est du pays mais pourraient se former davantage sur les régions centrales du pays. Les valeurs de MUCAPE seront comprises entre 500 et 1000 J par kg, ce qui rend la formation d'orages locaux possible. Les points faibles de la situation pourraient être une trop importante sécheresse des basses et moyennes couches qui pourrait rendre impossible la formation convective. De plus, la convergence préfrontale ( créée par une méso dépression de surface) qui devrait traverser nos régions, pourrait manquer de l'énergie suffisante à la formation des foyers orageux par le bas. Dans ce cas, à part des passages nuageux donnant ici et là quelques gouttes, il ne se passerait rien.

Les valeurs de précipitations, pourraient être comprises entre 40 et 50 litres par m² déversés sur une heure. Les courants étant plutôt faibles en altitude, les orages qui seraient arrivés à se former pourraient être quasi stationnaires et causer des inondations locales.
En raison d'un risque d'orages pouvant être peu mobiles, localisés et s'accompagner de fortes précipitations, un niveau 1 de risque orageux pourrait être de mise pour ce mardi avec une estimation de 5%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 832
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Jeu 20 Sep 2018, 10:07    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Un complexe dépressionnaire sera situé demain sur la Mer du Nord et à l'Ouest de la Scandinavie. Sur son flanc Sud, une dépression secondaire va se structurer et concerner nos régions, avec l'arrivée d'un abaissement de tropopause très marqué au dessus de notre pays. A noter que les températures vont tomber à -28°C au niveau 500 hp, ce qui aura pour conséquence de faire augmenter l'instabilité jusqu'à des valeurs faibles mais suffisantes au déclenchement de cellules convectives. Les indices de soulèvement, malgré ces valeurs d'instabilité très modestes seront intéressants et pourront descendre jusque -2K, ce qui favorisera l'ascension des gouttelettes d'eau au sein des cumulonimbus et facilitera donc le risque orageux. En effet, la mer du Nord étant toujours chaude alors que les températures, déjà à 850 hp, approcheront des valeurs de 0°C offrira une situation d'instabilité des basses couches assez marquée avec de bons mouvements convectifs pouvant éventuellement être favorables à la survenue de trombes marines sur le littoral, sous un cumulonimbus plus vigoureux.
En ce qui concerne la dynamique d'altitude, celle-ci sera particulièrement puissante pour la saison et même digne d'un contexte perturbé d'un mois de janvier, puisqu'un jet-stream avec des vents de 260 à 280km/h traversera nos régions demain tout au long de la journée. Nous nous retrouverons donc par deux fois soumis à une très belle divergence d'altitude, puisque nous allons d'abord nous retrouver en entrée droite dudit Jet, puis ensuite en sortie gauche de celui-ci. Cela aura comme conséquence de renforcer les cellules convectives qui seraient arrivées à se former et pourrait rendre leur évolution orageuse très aisée. Avec des cisaillements de vitesse des vents entre 0 et 6 km de haut qui pourront atteindre localement les 45m/s, nous pourrions avoir l'organisation d'une ligne convective étendue de type ligne de grains, pouvant s'accompagner de vigoureuses rafales de vent, d'autant plus que le flux des couches moyennes sera particulièrement sec et rapide, brassé par un jet pouvant atteindre voire dépasser les 100 km/h.

Le point faible de la situation sera le passage d'un front froid assez structuré en matinée et ce au moment où l'instabilité risquerait de manquer. L'air sera particulièrement humide dans les basses et les moyennes couches, à ce moment là, ce qui pourrait favoriser seulement un épisode de pluies copieuses, mais avec peu, voire pas d'orage. Par après; nous nous retrouverons dans une situation de traîne, mais au niveau de l'humidité des basses et moyennes couches, nous pourrions nous retrouver dans le scénario inverse, avec un assèchement très prononcé de celles-ci, au moment où l'instabilité deviendrait plus intéressante, surtout sur le littoral et le Nord du pays. Dans ce cas, nous ne pourrions n'avoir que des éclaircies avec l'une ou l'autre ondée et phénomènes orageux rares voire absents. En cas d'humidification plus importante que prévu desdites couches, une convergence post frontale pourrait aider les cellules convectives à se former par le bas, et nous pourrions alors avoir une ligne de grains potentiellement très venteuse... Tant au niveau du front froid instable que lors de la traîne, nous pourrions avoir du grésil, les températures étant proches des 0°C à 850 hp.

En raison d'un risque d'avoir des lignes orageuses potentiellement très venteuses et étendues, pouvant s'accompagner de grésil et de fortes pluies (sous le front froid) un niveau 1 de risque orageux pourrait être de mise pour demain, avec une estimation de 20 à 30%. En cas de changement au niveau de l'instabilité (si elle est revue à la hausse) une évolution du niveau de risque orageux, vers le niveau 2, n'est pas à exclure.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 832
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Sam 22 Sep 2018, 10:57    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Ce dimanche, le contraste thermique entre le Sud de l'Europe, toujours sous l'influence d'une masse d'air tropicale, avec les 35°C dépassés dans la Péninsule Ibérique et le Nord de l'Europe avec l'hiver qui commence à s'installer en Scandinavie,( températures de 0°C en journée dans le sud de la Norvège), ainsi qu'un contact très rapproché entre une masse d'air maritime chaude au sud, sur l'Atlantique et maritime froide plus au Nord du même océan permettra à un très puissant jet-stream de s'étirer depuis la Canada, jusque l'Europe de l'Est en passant par dessus nos régions. Les vitesses de vent au cœur dudit jet seront dignes d'un mois de janvier, avec 260 km/h pouvant être dépassés.

Demain, sur la Belgique, le jet Stream pourrait approcher voire atteindre les 220 km/h, tout en s'orientant légèrement Au Sud-Ouest. Cela aura comme conséquence, le creusement très rapide d'un noyau dépressionnaire sur nos régions. Il sera associé à une profonde dépression située au Nord de la Scandinavie. Les valeurs de TA 500 hp seront significatives, ce qui indiquera un renforcement potentiellement très rapide de la dépression sur notre pays. Cette perturbation sera accompagnée d'un abaissement de tropopause assez marqué, avec des températures qui vont tomber sous la barre des -20°C à 500hp.

Cela pourrait permettre à une instabilité modeste d'être présente sur nos régions, avec un potentiel convectif qui serait surtout présent l'après-midi et jusqu'en soirée sur notre pays. Nous serons soumis, à ce moment là, à une très bonne divergence d'altitude, puisque nous pourrions être situés en sortie gauche d'un très puissant jet-stream, qui pourrait renforcer les cellules convectives et pourrait permettre l'évolution orageuse de celles-ci, permettant même leur organisation en multicellulaires pouvant être étendus, ces cisaillements de vitesse des vents pouvant être supérieurs à 50m/s entre 0 et 6km de haut. En cas du passage du cœur du jet -Stream sur nos régions, nous ne pourrions connaître que des épisodes pluvieux avec peu voire pas d'orage.
Pour l'instant il y a donc une incertitude concernant le phasage entre la divergence d'altitude liée au jet et le passage d'un front occlus en surface, l'après-midi qui pourrait permettre la formation des nuages convectifs par le bas, s'il se place bien au niveau de la zone instable et sous la divergence d'altitude. Dans ce cas, même si l'instabilité est faible, les orages pourraient se former facilement, la dynamique d'altitude étant particulièrement puissante pour la saison.
En cas de formation d'orages, ceux-ci pourraient s'accompagner de violentes rafales de vent, les cisaillements des basses couches entre 0 et 1 km de haut, pouvant atteindre voire dépasser les 20m/s.


Les points faibles de la situation pourraient être le manque d'instabilité et l'humidité excessive des basses et moyennes couches qui pourraient être à l'origine d'un épisode pluvieux et fortement venteux mais d'où les phénomènes orageux pourraient être exclus.

En raison d'un risque d'avoir des orages multicellulaires pouvant être fortement venteux, un niveau 1 de risque orageux pourrait être de mise sur nos régions demain dimanche avec une estimation de 20 à 30%. en cas d'augmentation de l'instabilité, scénario possible, nous pourrions passer en niveau 2 de risque orageux.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 832
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Ven 5 Oct 2018, 16:55    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Relié à un complexe dépressionnaire assez vaste, situé sur la Scandinavie, un noyau dépressionnaire va se creuser demain sur le Nord de la France et la Manche. Il sera à l'origine de la circulation de courants froids et rapides en altitude, qui feront augmenter le risque convectif en soirée et dans la nuit de samedi à dimanche. Les valeurs thermiques à 500 hp seront de -18°C au dessus de nos régions et pourraient descendre jusque -22°C au cœur de la dépression positionnée sur le Nord de la France.

Les valeurs d'instabilité seront généralement faibles, (avec une MUCAPE pouvant avoisiner les 400J par kg), mais suffisantes à la formation de nuages convectifs qui pourront donner ça et là de l'orage, puisque le jet-stream entourant le noyau dépressionnaire sera vigoureux avec des vents pouvant dépasser les 140 km/h. En cas de formation convective, les cellules pourraient s'organiser en structures multicellulaires, les cisaillements de vitesse des vents entre le sol et les 6 km de haut, pouvant approcher voire atteindre les 30m/s. En outre, l'air des couches moyennes pourrait être relativement sec et brassé par des courants pouvant atteindre les 70 km/h, ce qui pourrait alors favoriser le risque de vigoureuses rafales de vent sous l'orage. Les cisaillements des vents de basses couches pouvant être présents, entre 0 et 1 km de haut, toute la journée et jusqu'en soirée amplifieront ce risque venteux. Les vents de surface pourraient provenir en soirée, de secteur Nord. A 925hp, ils passeront déjà au secteur Sud-Ouest. Ce cisaillement tournant des vents pourrait être favorable à la formation de l'une ou l'autre supercellule pouvant éventuellement s'accompagner d'une tornade, si l'humidité des basses couches et le point de rosée sont tous 2 élevés, ce qui abaisserait alors le seuil de condensation du nuage convectif, augmentant les chances d'arrivée au sol d'un tourbillon.

Une convergence préfrontale assez puissante pourrait permettre la formation des cellules convectives par le bas, mais l'incertitude se situera dans le manque, puis l'excès d'humidité des basses couches, qui pourraient être à l'origine d'un temps sec où il ne se passerait rien, et qui serait ensuite suivi d'une zone pluvieuse. De plus, l'instabilité risquerait d'être insuffisante à la formation d'orage.

A noter concernant la perturbation qui va influencer notre temps, que les valeurs de TA 500hp étant significatives, indiquent que la dépression pourrait se creuser très rapidement et que le risque orageux pourrait être revu à la hausse, avec une augmentation de l'instabilité et de la dynamique d'altitude. A première vue, pour demain samedi, un niveau 1 de risque orageux pourrait être de mise pour nos régions avec de 20 à 30% d'estimation, mais il n'est pas totalement exclu que le niveau de risque orageux soit revu, en cas de renforcement de la perturbation avec un passage en niveau 2 de risque orageux qui ne serait pas exclu.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 832
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mer 10 Oct 2018, 12:20    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Demain jeudi, la situation atmosphérique générale sur l'Atlantique sera particulièrement intéressante, avec la circulation, sur l'Atlantique Nord d'un complexe dépressionnaire, dans la partie Sud duquel, une dépression secondaire virulente va se créer rapidement (ce qui n'est pas étonnant, le jet-stream montant à cet endroit là, à des vitesses proches des 300km/h) et remontera au large de l'Irlande. Relié à cette dépression, un thalweg dynamique concernera nos régions, avec l'arrivée de courants froids et rapides en altitude, qui pourront faire augmenter le risque convectif dans la journée de demain et ce jusque dans la nuit de demain à vendredi.

Les valeurs instables pourront être comprises entre 800 et 1000 J par kg de MUCAPE, ce qui sera suffisant à la formation convective, qui pourra bénéficier d'une double divergence d'altitude avec tout d'abord la sortie gauche d'un jet-stream faible à modéré, mais surtout l'entrée droite d'une autre branche de jet, plus puissante cette fois (avec des vents qui pourront toujours approcher voire atteindre les 150 km/h en son centre, dans la nuit de jeudi à vendredi), qui pourront structurer les cellules en petites lignes multicellulaires. A noter que les cisaillements de vitesse des vents entre 0 et 6 km de haut pourraient se situer aux alentours des 14m/s en journée, mais dans la nuit de demain à vendredi, des valeurs de 20m/s et plus ne seront pas exclues, ce qui pourrait favoriser la formation d'un système orageux plus étendu, cette fois, à condition que les valeurs d'humidité des basses couches soient favorables. En cas de survenue d'orage, des rafales de vent fortes et de la grêle seront possibles. En effet, des courants secs et potentiellement rapides, jusque 70km/h, se mettront en place dans les couches moyennes. D'importants cisaillements de vitesse des vents de basses couches dont les valeurs pourront dépasser les 12m/s entre 0 et 1 km de haut, pourront accentuer le potentiel venteux de ces cellules. Des cisaillements tournants pourront également être présents, les vents provenant de secteur Sud-Est en surface et de secteur Sud-Ouest au niveau 925 hp. En cas de forte humidité de basses couches et de point de rosée élevé, on ne peut pas exclure de tornade sous une cellule orageuse plus vigoureuse. En outre, les valeurs de theta-e à 850 hp, indiquent un risque d'inondations locales, avec des valeurs comprises entre 40 et 50°.



Les points faibles de la situation seront une humidité tout d'abord manquante dans les basses et moyennes couches atmosphériques, qui pourrait faire en sorte que le temps reste sec et qui ne se passe rien. Ensuite l'humidité deviendra trop importante et ce à tous les étages atmosphériques, ce qui ne pourrait être favorable qu'à un épisode pluvieux avec peu voire pas de phénomènes orageux.

En tenant compte d'un risque venteux non négligeable sous l'orage, un niveau 1 de risque orageux pourrait être de mise demain, jeudi, ainsi que dans la nuit de jeudi à vendredi. De fortes précipitations pourraient causer localement des inondations. Il pourrait également il y avoir de la grêle sous l'orage. L'estimation pourrait être de 20 à 30%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 832
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Jeu 11 Oct 2018, 12:21    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Instabilité en baisse pour cette journée de jeudi mais qui se maintient plus ou moins pour la nuit de ce jeudi à vendredi, avec la formation possible de foyers orageux sur le Sud, l'Est et l'Ouest du pays. Les autres régions pourraient également être concernées.
Ajoutons à cela qu'une convergence préfrontale traversera nos régions en soirée et dans la nuit et pourrait structurer le système orageux éventuel qui serait parvenu à se former. On comptera bien évidemment sur l'humidité de surface laissée par les ondées de ce matin pour alimenter ces nuages convectifs. La vitesse du jet -Stream reste stable et suffisante à la formation multicellulaire même si les cisaillements de vitesse des vents 0-6km sont revus à la baisse.

Les valeurs de TA 500hp étant très intéressantes, des changements dans la situation orageuse à venir pourraient être possibles, avec renforcement possible de la perturbation, creusement rapide d'une méso dépression de surface, augmentation de l'instabilité et possible augmentation de la dynamique d'altitude.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 832
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Ven 26 Oct 2018, 14:54    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Ca samedi, une dépression évoluera sur la Mer Baltique et sur son flanc Ouest, une dépression secondaire se creusera et concernera nos régions.
Le flux d'altitude va se refroidir assez rapidement et gagner de la vitesse de façon assez significative, ce qui pourrait accentuer le creusement du thalweg qui influencera notre temps. Le risque convectif devrait augmenter en cours de la journée de ce samedi, puisque les températures descendront jusque -32°C à 500hp.

Les valeurs d'instabilité monteront jusqu'à des valeurs de 300 à 400J par kg de MUCAPE, localement, ce qui sera suffisant au développement de nuages convectifs qui bénéficieront d'une dynamique d'altitude qui s'intensifiera en cours de journée. Le risque orageux augmentera donc au fil des heures.
En altitude, les forçages seront doubles et augmenteront assez bien la probabilité de développement de foyers orageux, puisque l'entrée d'un abaissement de tropopause bien marqué pour la saison sur notre pays se fera en même temps que le retrait d'un très puissant jet Stream (Nous serons en sortie gauche dudit jet, ce qui créera une bonne divergence d'altitude, susceptible de permettre la multiplication des cellules. A noter que le jet ne s'évacuera que lentement avant de rebrousser chemin!... dans l'après midi et jusqu'en soirée. C'est à ce moment que l'on notera des vitesses de vents du courant qui seront très intéressantes avec 220 km/h voire plus, à 300 hp, au dessus du Sud de notre pays, soit juste à côté de la zone instable!).
Le cisaillements des vents 0-6km seront supérieurs à 20 m/s sur le sud du pays et approcheront voire peut-être dépasseront même les 15m/s sur le centre et l'Ouest de nos régions, là où les valeurs instables les plus intéressantes devraient être notées. Le scénario de la formation de petits multicellulaires sera possible. Ils pourraient s'accompagner de rafales de vent, puisqu'un assèchement des moyennes couches atmosphériques sera possible en cours d'après midi.

Le point faible de la situation pourrait être un manque de puissance de la convergence post-frontale, qui pourrait ne pas être assez puissante pour la formation des nuages convectifs par le bas. Mais si cette convergence se place juste sous la zone instable, et sous la divergence d'altitude associée au jet, les orages pourraient se former assez rapidement et prendre la forme de giboulées, puisque des températures déjà négatives seront notées à 850 hp avec des valeurs d'environ -2°C. Du grésil voire de la neige en grain seront parfaitement possibles sous les orages. Un autre point faible de la situation pourrait être un assèchement trop marqué des basses couches. Dans ce cas, nous n'aurions alors que des éclaircies avec quelques ondées, d'où les phénomènes orageux pourraient être exclus.

En raison d'un risque d'orages pouvant s'accompagner de grésil et de rafales de vent, un niveau 1 de risque orageux pourrait être de mise ce samedi, avec une estimation de 10 à 15%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 832
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Lun 29 Oct 2018, 15:38    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Dans les prochaines heures, une dépression remontant Sur l'Est de la France et l'Ouest de l'Allemagne, va aborder nos régions tout en se creusant. Les valeurs thermiques à 500 hp vont remonter dans un premier temps avant de baisser d'une façon assez significative, entre -20 et -22°C cette nuit, ce qui pourrait faire augmenter le risque convectif sur nos régions. Des valeurs de TA élevées, seront favorables à un renforcement brutal de cette dépression et à une possible augmentation, voire généralisation du risque de voir des précipitations intenses voire même orageuses sur une bonne partie du pays.

Les valeurs instables seront faibles (valeurs localement de 200 à 300 J par kg de MUCAPE) mais suffisantes à la formation de nuages convectifs, qui bénéficiant d'une bonne dynamique d'altitude avec un vigoureux jet-stream (dont les vitesses de vents en son centre pourraient être supérieures à 180km/h), pourraient évoluer en orages. Ceux-ci pourraient être très pluvieux et causer localement des inondations. En effet, si les températures seront toujours fraîches en surface, une occlusion d'air anormalement chaud pour la saison au niveau 850 hp, va se faire (Elle correspond à une advection d'air tropical à l'Est du noyau dépressionnaire, et ce depuis le Sud, nos régions étant concernées par une advection inverse, (dans les basses couches), depuis le Nord, avec des températures assez froides pour un mois d'octobre). Ainsi, sur l'Ouest de l'Allemagne des températures de 14°C seront notées à cet étage, ce qui est remarquable, tandis que chez nous, surtout sur l'Est de nos régions, elles pourraient avoisiner les 10°C. Cela aura pour conséquence un potentiel pluviométrique qui pourrait être marqué pour la saison, l'air chaud contenant plus d'humidité latente que l'air froid. Il pourrait tomber localement 40 litres par M² sur une heure, voire plus, en cas de situation convective. Les cisaillements 0-6km de vitesse des vents pourront permettre une organisation des cellules en système multicellulaire. De violentes rafales de vent seront possibles sous l'orage, les cisaillements de vitesse des vents atteignant et dépassant même entre 0 et 1 km de haut, les 20m/s. A noter que les vents seront concernés également par des cisaillements directionnels marqués entre le sol et les moyennes couches atmosphériques. Au sol et dans les basses couches, nous aurons un flux de Nord-Est et au niveau 700 hp, les courants basculeront au Sud-Est. On ne peut donc totalement exclure des phénomènes tourbillonnaires au sein d'une cellule plus puissante.
A noter que les courants dans les couches moyennes seront rapides avec des valeurs possibles de 80 km/h. Un assèchement de l'air au niveau 700 hp sera favorable également à un risque de rafales descendantes sous l'orage.

Si l'instabilité risquera d'être trop faible pour permettre la formation d'orage, les forçages de surface seront excellents, puisqu'une occlusion pourrait permettre la formation des cellules par le bas, et pourrait leur donner du tonus. L'hélicité 0-1km pourrait atteindre voire même dépasser les 360m²/s². En cas d'humidité trop présente dans les basses couches comme ça pourrait être le cas, il ne pourrait il n'y avoir qu'un passage pluvieux d'où les phénomènes orageux pourraient être exclus.

En raison d'un risque d'orages fortement pluvieux et venteux, nous délivrons un niveau 1 de risque orageux avec une estimation de 20 à 30%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 832
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mer 7 Nov 2018, 11:49    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Un important complexe dépressionnaire sera présent à l'Ouest des îles Britanniques, ce mercredi. Un thalweg dynamique va se développer sur son flanc Est et concernera le Nord de la France ainsi que nos régions. Des courants froids se mettront en place en altitude avec des valeurs thermiques de -26°C à 500hp, ce qui fera augmenter l'instabilité jusqu'à des valeurs suffisantes à la formation convective. A noter que les cellules convectives pourraient donner ça et là de l'orage, puisque nos régions vont se retrouver en sortie gauche d'un vigoureux jet -Stream dont la vitesse des vents approchera les 170 km/h en son centre, ce qui pourrait tonifier la convection, d'ailleurs cette divergence d'altitude sera couplée avec l'entrée d'une bonne anomalie de tropopause sur notre pays, ce qui ajoutera des forçages d'altitude supplémentaires et favorables à la stimulation de la formation des cellules. Si l'air sec des moyennes couches se place au bon endroit, ces orages pourraient s'accompagner de fortes rafales de vent, d'autant plus que les cisaillements de vitesse des vents, entre 0 et 1 km avoisineront les 10m/s.
La perturbation pourrait nettement se renforcer, les valeurs de TA étant assez bonnes. Le thalweg pourrait donc davantage se creuser, avec augmentation de l'instabilité et intensification de la dynamique d'altitude, ce qui pourrait rendre le risque orageux plus répandu.

Si la température de la Mer du Nord est toujours relativement élevée pour la saison, ce qui pourrait donner un coup de pouce considérable à la formation de foyers orageux, l'instabilité aurait du mal à se propager à l'intérieur des terres à cause du refroidissement nocturne. Il n'est toutefois pas exclu que la douceur de surface associée à la mer du Nord s'invite davantage dans les terres grâce aux conditions atmosphériques dynamiques, ce qui permettrait d'étendre le risque orageux jusqu'à la partie centrale du pays. Mais la région qui pourrait le plus probablement être concernée par la formation de l'un ou l'autre orage, sera l'extrême Ouest du pays.

Les points faibles de la situation seront une instabilité qui risquerait de manquer et d'être insuffisante à la formation convective. En outre, l'air pourrait être trop humide aussi bien dans les basses couches que dans les moyennes couches et la convergence de surface pourrait manquer de l'énergie suffisante à la formation des cellules par le bas et ne pas se placer au bon endroit, par rapport à la zone instable et à la divergence d'altitude.
Dans ce cas, nous n'aurions alors qu'un épisode pluvieux duquel les phénomènes orageux pourraient être exclus.

En raison d'une possibilité d'avoir l'un ou l'autre orage pouvant s'accompagner de fortes rafales convectives, nous délivrons un niveau 1 de risque orageux pour ce soir et cette nuit pour une bonne partie Ouest de nos régions.
L'estimation sera de 5 à 10% .
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 832
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Sam 10 Nov 2018, 10:59    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Ce week-end pourrait être agité, concernant la situation orageuse, en raison de la succession de plusieurs thalwegs dynamiques sur nos régions associés à une large dépression située à l'Ouest des îles Britanniques.
Ceux-ci seront associés à des anomalies de tropopause bien dessinées et entourées chacune de très puissants courants d'altitude. Avec des températures qui pourront descendre jusque -24°C au niveau 500 hp et jusque -26°C demain dimanche, l'instabilité pourrait augmenter jusqu'à des valeurs pouvant autoriser la formation de nuages convectifs.

Concernant la journée de ce samedi, la MUCAPE pourrait atteindre de 200 à 300J par kg sur nos régions, avec déjà la présence d'une costaude divergence d'altitude. Nous serons en sortie gauche d'un vigoureux jet-stream dont la vitesse du courant en son centre pourrait dépasser les 180km/h. Avec une telle vitesse des vents au niveau 300hp, les cellules convectives qui se seraient formées ne pourraient avoir aucun mal à évoluer en orages, à condition que la limite post-frontale associée au thalweg se place bien sous la zone instable et sous la sortie gauche du jet-stream, autrement, nous n'aurons que des ondées et ou périodes pluvieuses avec phénomènes orageux rares voire inexistants.
Les cisaillements de vitesse des vents entre 0 et 6 km de haut, pourraient atteindre les 30m/s, ce qui pourrait permettre la formation d'orages multicellulaires. Comme les cisaillements de vitesse des vents présents entre 0 et 1 km de haut, pourraient localement avoisiner les 10m/s, voire même les dépasser, de fortes bourrasques pourraient accompagner l'orage. Des courants relativement secs et rapides (vitesse pouvant atteindre voire dépasser les 80km/h) étant présents à 700 hp, ces rafales de vent pourraient être amplifiées, avec rafales descendantes localement possibles. Les vents passant du Sud en surface au Sud-Ouest à 925 hp indiqueront la présence de cisaillements directionnels. L'une ou l'autre faible tornade ne peut être totalement exclue.
Les valeurs de TA 500hp, significatives, indiquent un probable renforcement du thalweg, avec possibilité d'augmentation de l'instabilité et d'intensification de la dynamique d'altitude. Il n'est pas exclu que le risque orageux puisse encore davantage être revu à la hausse.

Nous revenons aux autres points faibles de la situation orageuse d'aujourd'hui qui pourraient être une humidité excessive des basses et moyennes couches, qui pourrait faire qu'il n'y ait que des ondées et ou périodes de pluie d'où les phénomènes orageux pourraient être exclus. En outre, l'instabilité risquerait au final d'être trop faible pour permettre la formation de foyers orageux.

En raison d'un risque venteux très présent sous les cellules orageuses, nous délivrons un niveau 1 de risque orageux, aujourd'hui, avec de 15 à 30% d'estimation.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 832
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Sam 10 Nov 2018, 11:39    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Demain dimanche, les valeurs instables seront bien plus présentes qu'aujourd'hui. Si les températures en altitude ne seront pas extraordinairement froides pour la saison (-26°C à 500hp), au niveau du sol, elles pourraient être très douces pour la saison, avoisinant les 15°C. La raison de la présence de ce flux presque chaud et très humide dans les basses couches tient au fait qu'il est orienté au Sud-Ouest et provient d'un Golfe de Gascogne qui conserve bien la chaleur accumulée lors de ce long été torride.
La MUCAPE pourrait localement atteindre voire même dépasser les 500J par kg, avec jusque -4K de soulèvement, ce qui sera largement suffisant à la formation de nuages convectifs, qui, utilisant la sortie gauche d'un jet-stream plus virulent encore que celui d'aujourd'hui, avec des vitesses de vent pouvant approcher les 250km/h en son centre, pourraient très facilement donner de l'orage. Ce risque pourrait être bien plus étendu qu'aujourd'hui (notons des cisaillements de vitesse des vents entre 0 et 6 km de haut qui pourraient atteindre les 35m/s). Une, voire plusieurs lignes de grains fortement venteuses (cisaillements de vitesse des vents entre 0 et 1 km de haut pouvant dépasser les 10m/s et présence à nouveau de courants secs et rapides au niveau 700hp, avec vents pouvant atteindre voire dépasser les 90 km/h à cet étage atmosphérique) pourraient se succéder tout au long de la journée. Les vents étant de Sud-Ouest au niveau du sol et D'Ouest -Sud-Ouest au niveau du jet-stream, des orages rotatifs seront parfaitement possibles. Ceux-ci pourraient s'accompagner de grêle. Des rafales descendantes pourraient accompagner une cellule plus vigoureuse. Dans les basses couches, les courants tendant à s'orienter à l'Ouest plus on gagne de l'altitude, indiqueront à nouveau un risque de tornade qui, ce dimanche, pourrait être plus marqué encore, en raison d'une plus forte instabilité et d'une dynamique d'altitude plus vigoureuse que ce samedi.

Notons qu'un front occlus pourrait concerner nos régions, mais pour que les orages se forment, il faudrait qu'il se place au bon endroit, juste sous la divergence d'altitude et sous la zone instable, autrement nous n'aurons que quelques ondées en alternance avec des éclaircies ( les basses couches risquant localement de devenir trop sèches).

En raison de la possibilité d'avoir des lignes de grains étendues et pouvant s'accompagner de phénomènes venteux violents voire de grêle, un niveau 2 de risque orageux pourrait être de mise ce dimanche sur nos régions, avec une estimation de 30 à 40%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:39    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Belgorage Index du Forum -> Prévisions & Observations -> Prévisions du risque orageux Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 5 sur 6

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
lpch_blue par Leparachute
Belgorage Index du Forum