Prévisions orageuses pour l'année 2018
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Belgorage Index du Forum -> Prévisions & Observations -> Prévisions du risque orageux
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 832
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Sam 21 Juil 2018, 09:32    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Ce samedi, notre temps restera influencé par un creux d'altitude, qui fera circuler des courants froids en altitude, à l'origine d'une instabilité qui sera suffisante à la formation de nuages cumuliformes, avec des orages possibles essentiellement sur le Sud du pays. La zone instable sera située entre deux courants jet -Stream. Cette divergence d'altitude pourrait renforcer les cellules convectives , qui pourraient localement s'accompagner de grêle puisque l'air pourrait être assez sec dans les couches moyennes surtout sur le sud du pays, mais l'air des moyennes couches risquant également de s'humidifier très vite, nous n'aurions alors que l'un ou l'autre passage pluvieux, avec peu voir pas de phénomènes orageux, surtout si l'air des basses couches est trop riche en humidité comme ça pourrait être le cas. En revanche si la bonne convergence qui doit traverser le pays, venait à se placer juste dans la zone instable et ce entre les 2 jet-stream, la convection pourrait se faire et les cellules orageuses pourraient éventuellement s'organiser en ligne multicellulaire. Les précipitations attendues pourraient localement atteindre les 50 litres, par mètre carré, déversés en une heure, ce qui augmente le risque d'inondations localisées.

En raison d'un risque d'avoir des orages pouvant être accompagnés de fortes précipitations voire localement de grêle, nous délivrons un niveau 1 de risque orageux, pour le Sud de nos régions (et ce jusqu'au centre de celles-ci), avec une estimation de 20 à 30%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 21 Juil 2018, 09:32    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 832
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Lun 23 Juil 2018, 15:56    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Demain, mardi, une anomalie de tropopause reliée à une dépression positionnée sur l'Islande abordera nos régions. L'instabilité pourra augmenter jusqu'à des valeurs localement fortes, pouvant dépasser 1500 J par kg de MUCAPE, ce qui pourrait permettre la formation de l'un ou l'autre foyer orageux qui pourrait être tonifié par l'entrée droite d'un jet-stream de force faible à modérée. Bien qu'une convergence de surface traversera notre pays, pouvant être suffisamment forte pour lancer la formation de cellules convectives par le bas, ladite formation des cellules pourrait être empêchée par la présence d'une inversion thermique coriace présente dans les moyennes couches atmosphériques. Si celle-ci venait à être percée par l'action combinée de l'instabilité et de la convergence de surface, l'une ou l'autre cellule orageuse vigoureuse pouvant donner de la grêle, ainsi que des fortes précipitations, sera possible. Un autre scénario envisageable pour la journée de demain, concernant l'inversion thermique est une possible fragilisation de celle-ci qui se ferait à partir de l'Ouest et qui serait due à l'approche d'une meso dépression potentiellement bien structurée sur nos régions et qui serait à l'origine d'une humidification plus importante de la masse d'air dans les couches moyennes et les couches basses. La possibilité de voir les cellules orageuses se multiplier pourrait alors être d'actualité et elles pourraient s'accompagner de très fortes précipitations. Les valeurs de theta-e pourraient atteindre et même dépasser par endroit les 56°, ce qui est favorable à des pluies diluviennes sous l'orage, pouvant causer des inondations.
Si l'humidification des différents étages atmosphériques est trop présente, nous ne pourrions alors n'avoir que des passages pluvieux et ou ondées. Le risque orageux sera présent dés l'après-midi et ce jusqu'en soirée et même en début de nuit.

En raison d'un risque d'avoir de vigoureux foyers orageux pouvant s'accompagner de grêle et de très fortes précipitations, un niveau 1 de risque orageux pourrait être de mise ce mardi sur nos régions principalement sur le sud de celles-ci, mais le centre pourrait également être concerné par des orages. Une évolution vers une situation orageuse plus généralisée donnerait une estimation allant de 20 à 30%, alors que si la masse d'air s'assèche sur notre pays, elle ne serait plus que de 5%, avec néanmoins risque de phénomènes sévères très localisés.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 832
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mer 25 Juil 2018, 10:11    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Ces prochains jours, une dépression va descendre du Groenland vers les îles Britanniques. Dans sa partie Sud-Est, un thalweg bien structuré va se créer et abordera nos régions, avec une situation qui va devenir de plus en plus favorable à la formation d'orages chez nous. En effet, des courants froids vont s'installer en altitude et transiter au dessus du pays, tandis que la dépression et son thalweg, vont causer l'advection vers nos régions d'un flux de surface torride venant d'Afrique Saharienne mais qui va devenir de plus en plus humide, vu que ledit flux devrait basculer progressivement vers un type plus Maritime, de secteur Sud-Ouest, en provenance des Canaries, avant de provenir plus franchement de l'Atlantique, ce Week-End.
Dans ces conditions, l'instabilité pourra grimper jusqu'à des valeurs largement suffisantes à la formation de nuages convectifs et ce déjà aujourd'hui, avec localement plus de 2000J de MUCAPE, ce qui indique un possible risque de grosse grêle sous l'orage.

Si des cellules convectives se forment ce mercredi, elles devraient être pratiquement stationnaires, le jet-stream étant presque inexistant. La theta-e comprise entre 55 et 60° indique une possibilité de précipitations particulièrement abondantes sous un orage, avec risque d'inondations renforcé par le caractère peu mobile des cellules. Les précipitations pourraient atteindre les 60 litres par m² déversés sur une heure. L'inversion thermique des moyennes couches pourrait être souvent fragile ce qui pourrait faciliter la formation des cumulonimbus, là où l'instabilité et l'humidité seront bonnes. Concernant cette dernière, dans les basses couches, celle-ci pourrait être insuffisante à la formation convective, ce qui fait qu'il risquera de ne rien se passer et que les éclaircies pourraient durer. Dans pareil scénario, dans le meilleur des cas, nous n'aurions alors que l'une ou l'autre ondée avec peu voire pas de phénomènes orageux. Cependant, l'humidité laissée par les averses de ce matin pourrait contribuer à une humidification localement suffisante des basses couches, ce qui pourrait permettre la formation des cumulonimbus, dés l'heure de midi. Ceux- ci pourraient en outre bénéficier d'une assez solide convergence de surface (brise de mer conjuguée à une méso dépression de surface en transit sur nos régions) qui pourrait permettre leur formation par le bas et même amplifier leur vigueur.

Vu un risque d'orages localement vigoureux, pouvant déverser de grandes quantités d'eau en un temps assez restreint et donc causer des inondations et pouvant en outre donner de la grosse grêle, nous délivrons un niveau 1 de risque orageux pour une large partie méridionale du pays englobant les partie centrales de celui-ci avec une estimation de 10 à 15%. Des orages pourraient même être possibles ailleurs. Le risque orageux devrait se maintenir la nuit.

Demain jeudi, les valeurs d'instabilité comparables à celles d'aujourd'hui devraient être encore plus répandues et concerner l'ensemble de nos régions. Des cellules convectives abondamment pluvieuses, pouvant déverser plus de 60 litres par m² et être également stationnaires, vu le défaut de jet-stream, pourront se produire, avec toujours un risque d'inondations localisées. De la grosse grêle restera possible sous ces orages et ce d'autant plus que cette fois, une inversion coriace pourrait être présente sur nos régions et pourrait rendre la formation d'orages plus localisée, voire même tout à fait impossible. Si cette inversion parvient néanmoins à être percée par une convergence de surface assez puissante pour ça, les orages pourraient se former brusquement. On ne peut totalement exclure la formation d'orages monocellulaires à pulsation.

Les autres points faibles de la situation pourraient être une sécheresse trop importante des basses couches qui pourrait rendre toute formation convective impossible, ainsi qu'un décalage trop à l'Ouest de la zone de convergence. Dans ce cas, à part du temps ensoleillé et chaud, il ne se passerait rien.

En raison d'un risque d'orages localisés pouvant produire de très fortes précipitations, voire de la grêle, un niveau 1 de risque orageux pourrait être de mise, ce jeudi pour l'ensemble de nos régions avec une estimation de 5%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 832
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Jeu 26 Juil 2018, 10:15    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

La dépression provenant du Groenland va descendre vers les îles Britanniques et se placer au Sud de l'Islande. Un thalweg dynamique très structuré va se creuser sur son flanc Sud-Est et influencera notre temps ces prochains jours, surtout dans la nuit de vendredi à samedi et samedi matin. Il est à noter que les températures à l'altitude de 500hp, au cœur de la dépression secondaire située sur l'Angleterre, pourraient descendre à des valeurs inférieures à -26°C. Ce sont des valeurs plutôt basses pour la saison, sans être exceptionnelles.

Demain, vendredi, le temps devrait rester majoritairement sec. L'instabilité aura des valeurs pouvant atteindre localement les 2500J par kg, ce qui sera favorable à la formation d'orages pouvant donner des grêlons de taille significative, ainsi que des précipitations torrentielles, puisqu'il pourrait tomber sur une heure de temps une quantité d'eau de 55 à 60 litres, par m². L'air des basses couches s'humidifiera par l'Ouest de nos régions en soirée et l'inversion thermique des moyennes couches devrait se fragiliser dans la même région au même moment, en cause, l'arrivée du thalweg sur notre pays, qui aura tendance à amener de l'humidité à ces 2 étages atmosphériques, en plus d'amener la convergence préfrontale dont la force pourrait suffire à la formation des nuages convectifs par le bas. Des cumulonimbus pourraient s'y former, à condition que l'humidité arrive bel et bien sur nos régions, sinon la convection pourrait être retardée voire même empêchée et à part l'une ou l'autre ondée, il ne se passerait rien. On ne peut totalement exclure que l'inversion solide soit percée ailleurs sur le pays, avec également le risque de formation éventuelle de l'un ou l'autre orage.

Un niveau 1 de risque orageux pourrait donc être de mise pour la journée de ce vendredi, en raison d'un risque de grêle et de fortes précipitations sous l'orage. L'estimation pourrait être de 10 à 15%.

En revanche, le risque orageux devrait se généraliser dans la nuit de vendredi à samedi.
L'instabilité conservera des valeurs suffisantes à la formation convective, avec 1000J par kg de MUCAPE, cette valeur n'ayant rien d'exceptionnel pour nos régions, mais c'est surtout la dynamique d'altitude qui sera présente à ce moment, puisque nous allons nous retrouver en bordure d'un puissant jet-stream dont la vitesse des vents en son cœur, va atteindre voire même dépasser les 150 km/h, ce qui pourrait permettre une organisation des cellules convectives en un système multicellulaire potentiellement étendu de type MCS. Celui-ci pourrait s'accompagner de très abondantes précipitations, qui pourraient toujours être comprises entre 50 et 60 litres par m² déversés sur une heure. Mais logiquement, les cellules convectives, vu l'accélération du flux d'altitude, devraient traverser plus rapidement nos régions, ce qui devrait en principe limiter le risque d'inondations.

L'humidité particulièrement présente dans les basses et moyennes couches atmosphériques risquera d'être à l'origine de la formation d'une zone pluvieuse d'où les phénomènes orageux pourraient être exclus. On comptera sur le passage d'une convergence structurée sur nos régions à ce moment-là, qui pourrait stimuler la formation des cellules convectives, lesquelles pourraient s'accompagner de fortes rafales de vent. En cause, la présence d'un jet de basses couches, avec des cisaillements des vents pouvant atteindre voire dépasser les 12m/s entre le sol et le premier km de haut. Les vents passant de secteur Sud-Ouest au niveau du sol pour passer au secteur Ouest vers le niveau 975 hp, indiqueront la présence d'un cisaillement tournant, favorable à la formation de l'une ou l'autre cellule rotative. En outre, la richesse en humidité de l'air des basses couches, ainsi qu'un point de rosée qui y sera élèvé, pourraient favoriser un abaissement du niveau LCL de la base des cellules convectives, qui se formerait à basse altitude. On ne peut totalement exclure la formation de l'une ou l'autre tornade, sous une cellule plus puissante.

En raison d'un risque d'orages pouvant se généraliser, samedi matin, un niveau 2 de risque orageux pourrait être de mise pour nos régions avec de 30 à 45% d'estimation. Les phénomènes pouvant accompagner les cellules orageuses, seront de fortes bourrasques, de fortes précipitations et l'on ne peut totalement écarter le risque de l'une ou l'autre tornade.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 832
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Lun 30 Juil 2018, 14:17    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Aujourd'hui, une anomalie de tropopause associée à une dépression placée entre le sud de l'Islande et les îles Britanniques, va influencer notre temps, avec la circulation en altitude d'un flux de plus en plus rapide et constitué d'air froid, qui déstabilisera notre temps cet après-midi et en soirée, avec un risque convectif présent sur nos régions.

L'instabilité montera jusqu'à des valeurs pouvant avoisiner les 1000 J par kg, mais ce sera surtout la dynamique d'altitude qui aura son mot à dire dans le renforcement éventuel de certaines cellules convectives, puisqu'une très bonne divergence d'altitude va nous parvenir par l'Ouest. Nous serons en entrée droite d'un vigoureux jet -Stream dont la vitesse des vents pourra atteindre et même dépasser les 200 km/h en son centre, situé au Sud Ouest des Cornouailles. Sur nos régions, les courants devraient avoisiner les 110 à 120 km/h sur l'Ouest du pays, ce qui devrait être suffisant à la constitution d'orages multicellulaires pouvant être vigoureux (Les cisaillements de vitesse des vents pourraient approcher voire dépasser les 15m/s entre le sol et les 6 km de haut), et accompagnés d'abondantes précipitations, pouvant être supérieures à 50 litres par m² déversés sur une heure et pouvant même approcher localement les 60 litres déversés sur la même durée de temps. De l'air sec présent dans les couches moyennes et pouvant arriver à l'arrière des cellules convectives pourrait favoriser de fortes rafales de vent, de type rafales descendantes, ainsi que de la grêle sous l'orage.
L'air devrait s'humidifier en surface et dans les couches moyennes. S'il est trop humide, nous n'aurons alors qu'une zone de pluie avec peu voire pas de phénomènes orageux. Une convergence de surface suffisamment structurée et vigoureuse pour la formation des cellules convectives pourrait se placer juste sous la zone de divergence d'altitude, ce qui pourrait permettre une formation d'orages assez aisée, mais l'incertitude se situera dans la position de ces 2 zones de forçages optimales par rapport à la zone instable. En effet, celle-ci risquera d'être trop décalée vers l'Est de nos régions, ce qui augmenterait alors plutôt le scénario de la zone pluvieuse, dans pareille situation.

En raison aujourd'hui, d'un risque d'avoir des orages multicellulaires pouvant s'accompagner de précipitations abondantes, voire de grêle et de fortes bourrasques, nous délivrons un niveau 1 de risque orageux avec une estimation de 30%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 832
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mar 31 Juil 2018, 10:19    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Aujourd'hui, le matin et dans la journée, des cellules convectives pourraient se former surtout sur le centre et l'Est du pays, en raison de la présence d'un abaissement de tropopause sur notre pays, toujours à l'origine de la circulation de courants froids et rapides en altitude, avec le transit d'un jet-stream dont la vitesse des courants avoisinera les 150 km/h en son centre. S'il se forme des orages ceux-ci pourraient former des multicellulaires (les cisaillements de vitesse des vents seront conséquents et pourront dépasser les 20m/s entre le sol et les 6km de haut) pouvant s'accompagner de fortes bourrasques, voire de grêle, vu l'arrivée d'un flux sec des moyennes couches. Les précipitations pourraient être abondantes et avoisiner les 50 litres par m² déversés sur une heure.

Le point faible principal de la situation pourrait être un assèchement des basses couches dés le matin et en cours de journée qui pourrait rendre rares voire absents tout nuage convectif même si la MUCAPE de 600 à 800 J par kg est intéressante et même si les forçages de surface (front froid), pourraient se placer dans la zone de divergence d'altitude (sous la sortie gauche du jet-stream) facilitant considérablement la formation des foyers orageux.

En raison d'un risque d'avoir des orages localement sévères, accompagnés de bourrasques de vent, de grêle et de fortes précipitations, nous délivrons un niveau 1 de risque orageux avec une estimation de 10% et ce pour le centre et l'Est de nos régions.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 832
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mer 1 Aoû 2018, 09:41    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Aujourd'hui, il restera un creux d'altitude, qui sera positionné sur nos régions. Cette perturbation est reliée à un complexe dépressionnaire positionné sur l'Islande. Elle fait circuler un flux d'altitude froid et assez rapide sur nos régions, déstabilisant le temps et augmentant le risque convectif, surtout au sud de celles-ci.

Les valeurs d'instabilité pourront localement grimper jusqu'à 1500J par kg, ce qui permettra la survenue d'orages potentiellement forts, qui pourront être renforcés par une bonne divergence d'altitude. Nos régions vont successivement se retrouver en entrée droite puis en sortie gauche d'un jet-stream qui va s'intensifier et dont les vents pourront dépasser les 100km/h en son centre. Avec des cisaillements de vitesse des vents entre le sol et les 6 km de haut, pouvant approcher les 15 m/s, les orages qui seraient arrivés à se former pourront éventuellement former des ensembles multicellulaires pouvant s'accompagner de grêle et de rafales de vent vu l'arrivée possible d'un flux relativement sec dans les couches moyennes, à l'arrière des cellules. Ils pourraient également s'accompagner d'intenses précipitations pouvant localement se situer entre 50 et 60 litres par m² déversés sur une heure.

La convergence de surface a beaucoup de chance de se placer juste sous les zones de divergence d'altitude associées au jet stream, ce qui augmenterait considérablement la possibilité de voir les cellules convectives se former. Les points faibles de la situation seront une humidité localement excessive des couches moyennes, qui pourrait être à l'origine d'une zone pluvieuse, avec peu voire pas de phénomènes orageux. Ce scénario serait d'autant plus envisageable que le cœur du jet-stream pourrait être présent au dessus de la zone instable, donc être relativement mal placé par rapport à celle-ci.

En raison d'un risque d'orages pouvant être puissants et accompagnés de grêle, de rafales de vent et de précipitations abondantes, nous délivrons un niveau 1 de risque orageux pour le sud de nos régions. Il n'est pas totalement exclu que le risque orageux s'étende jusque dans la partie centrale du pays. L'estimation irait de 20 à 30%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 832
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Lun 6 Aoû 2018, 16:03    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Une dépression située au sud de l'Islande va se décaler progressivement vers l'Est. Un thalweg dynamique d'altitude se formera sur son flanc Sud-Est et sera à l'origine d'une advection d'air torride dans les basses couches, vers nos régions, qui proviendra du Sahara. Avec l'approche de cette perturbation, le flux de surface va changer, devenir de plus en plus océanique et se charger en humidité, ce qui va accroître le potentiel convectif sur nos régions, vu l'arrivée de courants froids et rapides en altitude.

Les valeurs d'instabilité pouvant atteindre localement les 2500 J par kg de MUCAPE, ce mardi en fin d'après-midi et en soirée, avec -9K d'indice de soulèvement, pourraient permettre la formation d'orages pouvant s'accompagner de grosse grêle, avec diamètre possible de 5cm voire plus, au moment qui nous intéresse.

La situation atmosphérique sera particulièrement dynamique, en altitude :

Présence d'une branche de jet-stream sur nos régions, avec des vents en son centre, pouvant atteindre voire dépasser les 120km/h.
Ce jet se placera sur nos régions de manière à créer une divergence d'altitude assez marquée, pouvant stimuler la formation des cellules convectives. Nous serons placés en entrée droite dudit jet.
Les cisaillements des vents entre les 0 et les 6km de haut pourraient atteindre voire dépasser les 30m/s (35 m/s localement possibles), ce qui sera favorable à la formation de systèmes multicellulaires potentiellement étendus, avec MCS possibles.
Une meso dépression de surface qui abordera nos régions à ce moment-là va être à l'origine d'un décalage directionnel marqué des vents entre les basses couches (de secteur Sud-Est) et le niveau 700hp (de secteur Sud-Ouest) où un jet composé de vents rapides et potentiellement secs sera également présent, avec des courants pouvant atteindre à un moment donné les 90km/h. Ajoutés à cela, des cisaillements également significatifs des vents entre le sol et le premier km de haut (plus de 14m/s localement possibles) et les conditions semblent réunies pour la formation d'orages supercellulaires, pouvant s'accompagner de violentes rafales de vent, de grêlons de taille significative et de précipitations diluviennes pouvant causer des inondations. Les valeurs de theta-e à 850 hp pourraient atteindre voire dépasser les 60°, ce qui est favorable à des précipitations pouvant atteindre voire dépasser les 60 litres par m² déversés sur une heure de temps.

Les mouvements de tempête (hélicité) seront vigoureux dans les basses couches et des valeurs comprises entre 300 et 400 m²/s² seront attendues entre 0 et 1km de haut. Elles correspondent avec l'arrivée d'une limite frontale bien structurée et puissante, une convergence qui pourrait faciliter la formation des cellules convectives par le bas.
Le point faible de la situation pourrait être une humidification trop importante des basses et moyennes couches atmosphériques (après le passage d'une inversion des moyennes couches qui risquerait d'abord d'inhiber toute formation convective) ce qui pourrait plutôt favoriser un épisode pluvieux avec peu voire pas de phénomènes orageux et qui s'inviterait sur nos régions en cours de nuit.
En cas de formation d'orages, on se trouvera dans une situation potentiellement favorable à la formation de tornades qui peuvent être fortes voire sévères. En effet, les cisaillements tournants seront très présents tant dans les basses couches qu'entre 0 et 6 km de haut, avec une accélération très significative des vents entre le sol et l'altitude moyenne. Ajoutons à cela une humidité des basses couches qui risque d'être importante, ainsi qu'un point de rosée élèvé (20° en soirée et la nuit de mardi à mercredi) et toutes ces conditions associées à une forte instabilité, pourraient favoriser un abaissement de la base d'un nuage convectif plus vigoureux et augmenter les chances qu'un tourbillon touche le sol.

En raison d'un risque d'avoir des orages répandus et pouvant être sévères en de nombreux endroits, ce mardi fin d'après-midi, en soirée et dans la nuit de mardi à mercredi, un niveau 2 de risque orageux pourrait être de mise sur nos régions, avec une estimation de 30 à 45%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 832
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Jeu 9 Aoû 2018, 09:55    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Ce jeudi, un complexe dépressionaire se positionnera à l'Est de l'Islande et associé audit complexe, une dépression se creusera brutalement sur la France, et sera à l'origine d'une advection d'air doux à chaud en surface, d'origine maritime, à l'avant de cette dernière.
Un significatif abaissement de tropopause sera associé à la dépression en cours de creusement sur la France et correspond à un thalweg dynamique d'altitude qui sera à l'origine de la circulation de courants froids très rapides dans les hautes couches atmosphériques, qui vont faire augmenter le risque convectif durant cette journée.

Les températures au centre du minimum d'altitude vont descendre à -22°C à 500 hp, ce qui indique un creux thermique important à ce niveau. Les valeurs d'instabilité monteront jusqu'à des valeurs modérées, avec une MUCAPE pouvant être comprise entre 1500 et 2000J par kg, ce qui sera largement suffisant à la formation convective. Celle-ci pourra bénéficier d'une dynamique d'altitude particulièrement puissante, puisqu'un courant jet Stream (avec des vents pouvant avoisiner les 190 km/h en son centre) va aborder nos régions et nous serons placés en entrée droite de celui-ci. Cette divergence d'altitude pourrait intensifier les foyers orageux qui se seront formés et facilement les faire se multiplier, puisque les cisaillements de vitesse des vents entre les 0 et les 6 km de haut, seront compris entre 20 et 30m/s.
Une fois de plus, des orages multicellulaires seront possibles et pourront former un système convectif de meso échelle pouvant atteindre de grandes dimensions.
Un jet à 700 hp, brassant un flux relativement sec à ce niveau sera présent avec des vents pouvant atteindre les 80km/h, ce qui pourrait rendre le courant descendant des cellules convectives plus puissant, et l'on ne peut donc exclure, des rafales violentes sous des orages plus développés (rafales descendantes). En outre, de la grêle sera possible sous les foyers orageux.

Un jet des basses couches amplifiera le risque venteux sous les cellules avec localement plus de 12 m/s de cisaillements des vents de vitesse entre 0 et 1km de haut. Les valeurs d'hélicité des basses couches pourront monter jusqu'à plus de 300m²/s², avec mouvements de tempête donc importants, pouvant être associés à la perturbation.
A nouveau, il y aura un très important décalage directionnel des vents entre la surface (approche du noyau dépressionnaire de nos régions) où les vents à 10 mètres pourront souffler du secteur Nord-Est, et le niveau 700 hp, où ils passeront au secteur Sud-Ouest. Cette accélération significative des courants avec l'altitude, en plus de leur changement marqué de secteur autorisera les orages rotatifs. Le diamètre des grêlons pourrait s'en trouver augmenté à cause de la très nette séparation des courants ascendants et descendants des cellules, qui pourra considérablement augmenter la puissance de celles-ci. Le point de rosée sera particulièrement élèvé, pouvant atteindre localement les 20°. En cas d'humidité des basses couches suffisante, il pourrait autoriser un abaissement du seuil de condensation des cellules convectives, avec un niveau LCL très bas. Comme il y aura un risque non négligeable de phénomènes tourbillonnaires, cela signifie que les tubas, s'ils se forment, pourraient facilement toucher le sol.
Les précipitations pourraient être diluviennes et comprises entre 50 et 60 litres par m² déversés en une heure. Des inondations pourraient être possibles si les cellules convectives se succèdent au même endroit.

Une convergence de surface puissante, un front occlus, pourrait se placer juste sous l'entrée droite du jet-stream, ce qui pourrait rendre très facile et très brutale aussi la formation des foyers orageux.
Le point faible de la situation pourrait être une humidification excessive des basses et moyennes couches atmosphériques, ce qui favoriserait plutôt le scénario pluvieux, avec phénomènes orageux rares voire absents. Il faudra voir aussi si des systèmes orageux formés sur la France, ne risqueront pas de venir se disloquer au dessus de nos régions, tout en remontant sur celles-ci. Dans ce cas, le scénario pluvieux serait privilégié.

En raison d'un risque de phénomènes sévères particulièrement répandus, en cas d'orage, nous délivrons un niveau 2 de risque orageux avec de 35 à 55% d'estimation. il faut dire que pareille situation n'est pas fréquente. Les phénomènes venteux, les fortes précipitations, la grêle, pourraient être présents en de très nombreux endroits.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 832
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Dim 12 Aoû 2018, 10:22    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Dés la nuit de dimanche à lundi et toute la journée de ce lundi, une dépression va glisser depuis les îles britanniques vers nos régions, directement accompagnée d'un abaissement de tropopause. Des courants rapides et froids circuleront en altitude et seront à l'origine d'un risque convectif à ce moment là sur nos régions, avec possibilité d'un, voire plusieurs épisodes orageux.

Les valeurs de TA 500 hp indiquent un renforcement marqué très probable de la perturbation sur nos régions. Les valeurs d'instabilité faibles à modérées pourront aller de 500 à 700J par kg de MUCAPE, mais pourraient être revues à la hausse. Ces valeurs seront suffisantes à la formation de cellules convectives, qui, utilisant une bonne divergence d'altitude, d'abord une entrée droite d'un jet-stream en cours de renforcement, puis une sortie gauche de celui-ci (tout au long de la journée de lundi), pourront donner des orages éventuellement multicellulaires ( A noter que les courants pourront atteindre voire dépasser les 150 km/h au contre du jet-stream, avec des cisaillements de vitesse des vents entre 0 et 6 km, qui pourront dépasser localement les 20 m/s).
A nouveau, un flux relativement sec et rapide pourrait s'inviter dans les couches moyennes, avec un risque non négligeable de fortes bourrasques de vent, voire de grêle sous certaines cellules. A noter que les vents pourraient atteindre voire dépasser les 80 km/h à 700 hp.

Les valeur de theta-e 850 hp, avant le passage du front froid (cette nuit), pourront être supérieures à 50° avec possibilité de précipitations très fortes sous l'orage, pouvant aller de 50 à 60 litres par m² déversés sur une heure.
Concernant le front froid et les limites post frontales qui devraient le suivre, ils risqueront de manquer de l'énergie suffisante à la formation des cellules convectives. De plus, l'humidité de surface pourrait tantôt être excessive, tantôt manquante, ce qui fait que le scénario de périodes pluvieuses séparées par de belles éclaircies sera très probable.

En raison du risque d'orages pouvant être abondamment pluvieux, voire localement accompagnés de grêle et de fortes bourrasques de vent, un niveau 1 de risque orageux pourrait être de mise pour nos régions avec de 15 à 25% d'estimation.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 832
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Jeu 16 Aoû 2018, 09:40    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Une dépression rattachée à un complexe dépressionnaire présent sur l'Islande et le Groenland, va remonter à l'Est de l'Islande et un thalweg dynamique d'altitude va se créer sur son flanc Sud-Est. Il concernera nos régions dés la fin de cette après-midi et durant la nuit de ce jeudi à vendredi. Un important abaissement de tropopause abordera nos régions par l'Ouest avec sur son pourtour un flux d'altitude très rapide et froid qui fera augmenter le risque convectif dés la fin de journée.

Les valeurs instables seront modestes mais suffisantes à la formation convective avec des valeurs pouvant avoisiner les 700J par kg de MUCAPE, mais ce sera surtout la présence d'une puissante dynamique d'altitude qui pourrait permettre la formation d'orages avec phénomènes sévères, puisqu'une très puissante divergence d'altitude sera présente sur nos régions, avec une entrée droite de jet-stream qui abordera nos régions. A noter que la vitesse des vents en son centre pourrait approcher voire atteindre les 190 km/h, ce qui signifie que des orages multicellulaires pourront très vite se former, puisque les cisaillements de vitesse des vents 0-6 km pourront être compris entre 25 et 30m/s.
Un flux très sec et rapide à 700 hp pourrait tonifier le courant descendant des cellules convectives et donc davantage renforcer celles-ci, et elles pourront s'accompagner de violentes bourrasques de vent, voire de grêle. Les vents atteindront à cet étage les 70 voire les 80km/h. En une heure, les précipitations convectives pourraient atteindre voire même dépasser les 50 litres par m². Si des cellules convectives se suivent au même endroit, l'on ne peut totalement exclure des inondations. Les cellules convectives pourraient avoir très facile à se former, si la puissante convergence frontale qui traversera nos régions en soirée se place dans la zone instable juste sous la divergence d'altitude. Le point faible de la situation pourrait être la présence d'air trop sec dans les basses et moyennes couches qui pourrait retarder, et peut-être même inhiber tout risque convectif. Par après, l'humidité excessive de ces deux étages atmosphériques, ne pourrait permettre qu'une zone abondamment pluvieuse avec peu voire pas de phénomènes orageux.

En raison d'un risque d'orages pouvant être particulièrement venteux, pluvieux, voire accompagnés de grêle, nous délivrons un niveau 1 de risque orageux avec une estimation de 20 à 30%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 832
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Jeu 23 Aoû 2018, 12:08    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Un thalweg dynamique abordera nos régions ce jeudi en fin d'après-midi et dans la soirée. Il est en train de se former sur le flanc Sud-Est d'un complexe dépressionnaire situé au Nord de l'Ecosse et est à l'origine de l'arrivée de courants froids et rapides en altitude qui vont déstabiliser notre temps, augmentant le risque convectif.


Les valeurs d'instabilité seront faibles à modérées, localement comprises entre 800 et 1000J par kg de MUCAPE, les cellules convectives qui se formeraient bénéficieront d'une très bonne divergence d'altitude, puisque nous serons en entrée droite d'un très puissant jet-stream dont la vitesse des vents en son centre approchera les 190km/h. Cette dynamique d'altitude très présente pourrait permettre la formation de petits multicellulaires, puisque les cisaillements de vitesse des vents seront localement de 14m/s. Ces orages pourront s'accompagner de fortes bourrasques, voire de grêle, puisque les courants seront secs dans les couches moyennes et relativement rapides, approchant les 70 km/h.

Les principales incertitudes se situeront au niveau de la sècheresse des basses et moyennes couches atmosphériques, qui pourrait retarder, voir empêcher totalement la formation d'orages. De plus, la convergence préfrontale qui nous concernera risquera de manquer de la force suffisante à la formation des orages par le bas.

En raison d'un risque d'avoir des orages localement sévères, nous délivrons un niveau 1 de risque orageux avec une estimation de 10 à 15%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 832
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Ven 24 Aoû 2018, 14:37    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Un système dépressionnaire va se positionner sur la Scandinavie et un peu à l'Ouest de celle-ci, tout à la fois. Il va se creuser, tandis qu'au sud de celui-ci un thalweg dynamique concernera nos régions dans la nuit de ce vendredi à samedi.
Associé à ce thalweg, une anomalie de tropopause très profonde pour la saison et entourée d'un vigoureux jet-stream, entrera rapidement sur le pays, avec des courants froids (jusque -26°C à 500hp) et rapides en altitude, qui vont accentuer le risque convectif.

Les valeurs d'instabilité seront modestes, montant localement jusque 400J par kg de MUCAPE, ce qui pourrait permettre la formation de cellules convectives, dont l'évolution orageuse dépendra du placement sur nos régions d'une bonne divergence d'altitude, avec la sortie gauche d'un vigoureux jet-stream, qui pourrait intensifier les orages qui seraient parvenus à se former.

A noter que les vents de ce jet seront très rapides pour la saison, avec des vitesses des courants pouvant atteindre voire dépasser les 200km/h au centre dudit jet, qui sera positionné sur le Nord de la France, soit juste à côté de chez nous. Ce contexte est favorable à la formation d'orages multicellulaires, d'autant plus que les cisaillements de vitesse des vents entre 0 et 6 km de haut seront compris entre 20 et 25m/s. Les paramètres de TA indiquent un renforcement très probable de la perturbation, avec un creusement potentiellement rapide du thalweg de surface et d'altitude sur nos régions, ce qui pourrait renforcer la dynamique d'altitude et l'instabilité et rendre encore plus marqué le risque convectif. Un flux rapide, proche des 70 km/h et relativement sec pourrait arriver par l'arrière des cellules convectives, dans les couches moyennes. Il pourrait renforcer les courants descendants des orages, ce qui pourrait être à l'origine de vigoureuses rafales de vent sous les cellules, voire de grêle. En outre, les foyers orageux pourraient également s'en trouver renforcés, puisque l'air froid descendant à l'arrière des orages chasserait l'air relativement doux des basses couches vers le haut, renforçant les courants ascendants des foyers orageux.

Une limite post frontale pourrait permettre la formation des cellules convectives par le bas, mais pourrait manquer de la force suffisante à leur formation. Dans ce cas, à part un épisode de pluies copieuses, il ne se passerait rien, d'autant plus que l'humidité de surface pourrait être trop importante pour permettre la formation convective. Mais dans le cas où la convergence de surface se positionnerait bien sous la divergence d'altitude, même avec une instabilité relativement faible, comme ce sera le cas, les orages pourraient se former brusquement et se multiplier rapidement. ils se déplaceraient vite étant donné la vitesse du flux directeur, ce qui fait que les précipitations ne devraient pas durer, sauf si plusieurs orages se succèdent au même endroit (dans ce cas, il y aurait tout de même un risque d'inondations).

En raison d'un risque d'orages pouvant être localement vigoureux, accompagnés de fortes bourrasques, voire de grêle, nous délivrons un niveau 1 de risque orageux pour l'ensemble de nos régions, principalement au Nord du Sillon Sambre et Meuse, ce qui n'exclu pas l'orage sur le Sud du pays. l'estimation ira de 20 à 30%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 832
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Sam 25 Aoû 2018, 10:19    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

La perturbation continuera de se déplacer vers l'Est. avec des températures de - 24°C à 500 hp, à 500 hp, l'instabilité restera présente aujourd'hui mais sera normalement faible sur nos régions, mais néanmoins suffisante à la formation de nuages convectifs, qui, bénéficiant de la sortie gauche d'un très vigoureux jet-stream, dont la vitesse des courants pourrait approcher les 200 km/h en son centre, pourraient donner ça et là de l'orage, pouvant s'accompagner de fortes bourrasques, vu la sècheresse des couches moyennes. Du grésil sera ça et là possible. On parlera aujourd'hui plutôt de giboulées.

Le point faible de la situation d'aujourd'hui sera le manque d'instabilité, qui pourrait être insuffisante à la formation d'orages. de plus, la convergence de surface pourrait être insuffisante à la formation des cellules convectives par le bas et l'air pourrait être trop sec dans les basses couches pour permettre aux foyers orageux de se former.

En raison d'un risque orageux pouvant donner localement de fortes rafales de vent, nous délivrons un niveau 1 de risque orageux avec une estimation de 5%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 832
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Dim 26 Aoû 2018, 10:20    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018 Répondre en citant

Ce dimanche, en soirée et la nuit de ce dimanche à lundi, un nouveau thalweg dynamique, cette fois associé à une dépression positionnée sur le Nord des îles Britanniques et qui va passer par l'Ecosse, va nous concerner. Comme il y aura de l'air froid résiduel en altitude, brassé par des courants particulièrement rapides pour la saison, le risque convectif restera présent sur nos régions.

L'instabilité sera faible, mais tout juste suffisante à la formation convective avec des valeurs de MUCAPE qui dans le meilleur des cas pourraient être un peu supérieures aux 200J par kg. L'indice de soulèvement pourrait lui aussi être favorable à la formation convective, puisqu'il pourrait être localement légèrement négatif, donc favorable à l'ascension des gouttelettes d' eau au sein des cumulonimbus.
Ce qui sera remarquable dans cette situation, ce sera la dynamique d'altitude qui sera particulièrement puissante, puisqu'un jet-stream dont la vitesse des vents dépassera en son centre les 200 km/h, abordera nos régions, créant une très bonne divergence d'altitude, favorable à la stimulation des cumulonimbus, qui pourront évoluer en orages. Les cisaillements de vitesse des vents compris entre 20 et 25m/s entre 0 et 6 km de haut, seront favorables à la formation de multicellulaires et l'on ne peut totalement exclure une ligne de grains très fortement pluvieuse, puisque les précipitations déversées sur une heure pourraient être comprises entre 50 et 60 litres par m². Logiquement, sauf en cas de succession de plusieurs cellules convectives au même endroit, le risque d'inondations devrait être limité, puisque les orages seront poussés par un flux directeur d'altitude rapide et ne devraient pas rester longtemps au même endroit. On sera attentif à la présence d'un jet des basses couches particulièrement vigoureux qui transitera par nos régions dans la soirée et la nuit, puisque les cisaillements de vitesse des vents entre le sol et le premier km de haut pourraient atteindre voire dépasser les 20m/s, ce qui sera favorable aux violentes rafales convectives et ce d'autant plus qu'un flux relativement sec pourrait arriver par l'arrière des cumulonimbus, à 700hp, les courants pouvant approcher, voire atteindre les 80km/h. A noter qu'une occlusion traversera le pays en surface et pourrait facilement permettre la formation de cellules convectives par le bas, avec des mouvements de tempête particulièrement marqués dans les basses couches, qui seront compris entre 300 et 700m²/s², ce qui pourrait donner du tonus aux nuages cumuliformes.

Les points faibles de la situation pourraient être une trop forte humidité des basses et moyennes couches pouvant n'être favorable qu'à une zone d'abondantes pluies, dont les phénomènes orageux pourraient être absents. En cas de placement de l'occlusion juste sous la divergence d'altitude et ce dans la zone d'instabilité, (même si les valeurs d'instabilité seront faibles) les orages pourraient se former brusquement et se multiplier assez vite.

En raison d'un risque d'orages pouvant s'accompagner de fortes précipitations et de violentes bourrasques de vent, nous délivrons un niveau 1 de risque orageux pour l'ensemble de nos régions, avec une estimation de 30%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:44    Sujet du message: Prévisions orageuses pour l'année 2018

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Belgorage Index du Forum -> Prévisions & Observations -> Prévisions du risque orageux Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 4 sur 6

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
lpch_blue par Leparachute
Belgorage Index du Forum