Prévisions orageuses pour le mois de février 2018
Aller à la page: <  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Belgorage Index du Forum -> Prévisions & Observations -> Prévisions du risque orageux
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 796
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Ven 1 Juin 2018, 10:12    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de février 2018 Répondre en citant

Notre temps sera toujours concerné par un thalweg dynamique d'altitude, avec des courants froids qui continueront de circuler au dessus de nos régions. Le potentiel convectif restera présent aujourd'hui.

La MUCAPE atteindra 400J par kg, avec le risque de voir à nouveau des nuages cumuliformes se former. Nous nous retrouverons d'abord en entrée droite d'un jet-stream modéré, puis en sortie gauche de celui-ci. Ses vents pourraient atteindre les 110km/h, ce qui créera une divergence d'altitude suffisante à transformer les cellules convectives en orages localement forts pouvant toujours s'accompagner de fortes précipitations puisque la theta-e pourrait atteindre et même dépasser les 40°.
Les cisaillements de vitesse des vents (0-6km) pourrait atteindre 20m/s sur l'Est de nos régions, avec possibilité de la formation d'orages multicellulaires.

Un front froid va traverser nos régions dans la journée, l'après-midi et jusqu'en soirée et étant relativement bien structuré et costaud, pourra permettre la formation des cellules convectives par le bas.
Le point faible de la situation sera l'excès d'humidité des basses et moyennes couches qui pourrait faire que nous n'ayons qu'un épisode pluvieux avec peu voire pas de phénomènes orageux.

En raison d'un risque d'avoir des orages abondamment pluvieux, nous délivrons un niveau 1 de risque orageux avec de 5 à 10% de chance pour l'Ouest du pays de 10 à 15% pour le centre et de 20 à 30% pour l'Est.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 1 Juin 2018, 10:12    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 796
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Dim 3 Juin 2018, 09:41    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de février 2018 Répondre en citant

Une goutte froide provenant de l'Atlantique va approcher la Galice. Nos régions vont se retrouver en bordure de cette dépression d'altitude, qui dirigera de l'air froid au dessus de notre pays. Le potentiel convectif pourrait augmenter chez nous dans l'après-midi et jusqu'en soirée.

Les valeurs d'instabilité pourront approcher les 800 J par kg, ce qui sera suffisant au développement de nuages convectifs pouvant donner localement un orage ici et là. Si ceux-ci ont lieu, il seront peu mobiles, vu l'absence de flux rapides en altitude.
Ils pourront donner de très fortes précipitations, avec risque d'inondations, par endroit (les précipitations pouvant être comprises entre 40 et 50 litres par m² sur une heure).
Les cellules orageuses pourraient donner de la grêle, vu la présence d'air très sec dans les couches moyennes.
Une convergence liée à une méso dépression de surface pourrait permettre la formation des cellules par le bas, mais pourrait manquer de l'énergie suffisante à leur évolution orageuse.
L'autre point faible de la situation risquera d'être la présence d'une solide inversion dans les couches atmosphériques moyennes, qui pourrait empêcher toute formation convective. Dans ce cas, il pourrait ne rien se passer du tout.

En raison d'un risque d'orage localisé pouvant être fortement pluvieux voire accompagné de grêle, nous délivrons un niveau 1 de risque orageux, avec une estimation de 5% et ce pour une bonne moitié Sud du pays, incluant la partie centrale de celui-ci.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 796
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Lun 4 Juin 2018, 16:53    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de février 2018 Répondre en citant

Ce soir, l'un ou l'autre orage pourrait être possible sur le Sud-Est du pays. L'instabilité modérée (pouvant localement approcher les 1000J par kg) pourrait permettre la formation de cellules convectives pouvant évoluer en orages potentiellement très pluvieux en raison d'un theta-e pouvant dépasser les 50°. La quasi absence de courants d'altitude sera à l'origine d'un caractère très peu mobile des orages qui seraient parvenus à se former, qui pourraient localement causer des inondations. L'air des moyennes couches étant relativement sec, les cellules pourraient donner de la grêle.

Les points faibles de la situation seront une sécheresse des basses couches qui pourrait rendre les nuages convectifs rares voire absents et ce d'autant plus que la convergence de surface risquerait de ne pas être suffisamment puissante pour permettre la formation des cellules par le bas.

En raison d'un risque d'orages stationnaires pouvant donner de très fortes précipitations, voire de la grêle, nous délivrons un niveau 1 de risque orageux pour le Sud-Est de nos régions, avec une estimation de 5%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 796
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mar 5 Juin 2018, 10:39    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de février 2018 Répondre en citant

Une goutte froide d'altitude fera du surplace sur le Nord de l'Espagne. Nous nous retrouverons à nouveau au bord de cette perturbation. Une meso dépression va remonter de France vers nos régions et ce au sein d'une masse d'air de surface qui va devenir de plus en plus chaude aujourd'hui et demain, tandis qu'un flux de plus en plus froid va nous parvenir dans les hautes couches atmosphériques. Le potentiel convectif dans les prochaines heures et les prochains jours deviendra donc de plus en plus marqué.

L'instabilité aujourd'hui, sera à nouveau modérée sur les régions du Sud du pays et pourra monter localement à plus de 1000 J par kg, avec la possibilité de voir se former des cellules convectives potentiellement très pluvieuses (valeurs de theta-e supérieures à 50°) et ce, alors que le flux d'altitude sera pratiquement absent. Les orages qui seraient parvenus à se former pourraient alors faire du surplace et causer des inondations localisées.

Le point faible principal de la situation sera la présence d'une très solide inversion des moyennes couches qui pourrait empêcher la formation de tout nuage convectif. Dans ce cas-ci, il ne se passerait rien, d'autant plus que la zone de convergence associée à la meso dépression devrait se trouver encore trop au Sud, sur le Bassin Parisien et la convergence créée par la brise de mer trop à l'Ouest sur nos régions, là où l'instabilité devrait manquer.
En cas de bon phasage de la convergence avec la zone instable, l'inversion pourrait être très localement percée, avec formation très brutale de l'une ou l'autre cellule convective pouvant s'accompagner de grêle.

En raison d'un risque de voir très localement se former l'un ou l'autre orage pouvant s'accompagner de précipitations diluviennes, voire de grêle, nous délivrons un niveau 1 de risque orageux pour les régions du Sud-Est du pays, avec une estimation de 5%. A noter que les cellules, pourraient faire du surplace, ce qui risquera de causer des inondations locales.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 796
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mer 6 Juin 2018, 09:50    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de février 2018 Répondre en citant

Notre temps sera toujours influencé par un système de gouttes froides d'altitude présent à la fois sur la péninsule Ibérique et sur l'Atlantique proche. Un flux continental chaud et de plus en plus humide et instable, entraîné vers l'Ouest, par la perturbation toujours présente sur l'Espagne, va s'inviter en surface sur nos régions, avec un potentiel convectif qui va augmenter en cours de journée et en soirée sur nos régions, vu la présence d'air froid en altitude.

L'instabilité pourrait localement atteindre une MUCAPE de 1500 j par kg, ce qui sera suffisant à la formation d'orages vigoureux. Ceux-ci pourraient s'accompagner de grêle, phénomène qui pourrait se trouver accentué, par la présence d'air très sec dans les couches moyennes. Les très fortes précipitations, comprises entre 50 et 60 litres sur une heure, voire plus, seront parfaitement possibles, avec risque d'inondations vu un la présence d'un flux directeur à nouveau très faible pouvant être à l'origine d'orages stationnaires.

Les points faibles principaux de la situation seront une sécheresse des couches moyennes marquée, avec couvercle d'inversion pouvant empêcher la formation des cellules convectives tout au long de la journée, de plus, les basses couches pourraient être également trop sèches. La formation d'orage pourrait s'en trouver retardée voire totalement inhibée, dans ce cas, il ne se passerait rien, les éclaircies se prolongeraient, et ce d'autant plus, que le front de brise de mer (apportant de l'humidité) risquera de se cantonner trop à l'Ouest de nos régions, Le manque de forçages de surface pourrait ainsi empêcher la formation des cellules convectives par le bas.

En raison d'un risque de voir se former des orages potentiellement vigoureux, stationnaires, et accompagnés de précipitations diluviennes voire de grêle, nous délivrons un niveau 1 de risque orageux, pour une large moitié Sud et Est du pays incluant les régions du centre, avec de 5 à 10% d'estimation pour le centre de nos régions et de 10 à 30% d'estimation pour le Sud et l'Est de celles-ci.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 796
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Jeu 7 Juin 2018, 10:32    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de février 2018 Répondre en citant

Deux anticyclones, l'un situé sur les Açores et l'autre au Sud de l'Islande, continueront de laisser passer des gouttes froides sur l'Atlantique, en direction de l'Espagne et du Sud de la France. Un troisième anticyclone situé sur l'Est de l'Europe empêchera ces gouttes froides de s'enfoncer sur le continent, elles resteront donc cantonnées à l'Ouest de celui-ci. Nous serons donc dans ces prochains jours, baignés dans un flux continental pouvant être chaud, humide et instable, en raison de la présence de courants froids en altitude.
Aujourd'hui, des meso dépressions remontant de France pourraient permettre la formation d'épisodes orageux assez structurés.

Les valeurs d'instabilité seront une nouvelle fois favorables à des orages localement sévères, pouvant produire de la grêle et d'intenses précipitations, puisque nous aurons une MUCAPE pouvant atteindre voire dépasser localement 1500J par kg, avec une theta-e comprise entre 45 et 50°. Il y aura à nouveau un risque d'inondations. Une divergence d'altitude pourrait faire se renforcer les foyers orageux. Nous serons en entrée droite d'un jet-stream modéré, dont les vents pourraient atteindre voire dépasser les 90 km/h en son centre. Il sera favorable à la multiplication des cellules orageuses, qui pourront former des multicellulaires. La différence de direction des vents entre le Sol (plutôt de secteur Nord-Ouest ) et le jet-stream ( de secteur Sud Est), sera favorable à la formation éventuelle de l'une ou l'autre supercellule. Une inversion thermique des moyennes couches va se mettre en place sur nos régions, mais pourrait présenter des faiblesses en de nombreux endroits, ce qui fait que des orages pourraient se former en grand nombre et de façon anarchique, ce qui réduirait leur potentiel. Nous n'aurions alors que des passages pluvieux avec peu voire pas de phénomènes orageux et ce d'autant plus que les basses couches pourraient s'humidifier en excès.
Une convergence liée à la meso dépression remontée de France va s'intensifier en fin d'après-midi et en cours de soirée, grâce au renfort d'une brise de mer potentiellement soutenue qui viendra buter sur le flux continental. Le long de ladite convergence, des cellules convectives pourraient se former brusquement, dans les régions où l'inversion aurait tenu bon une bonne partie de la journée. Le risque de grêle sera accentué par la présence de cet air sec des couches moyennes (à l'origine de l'inversion) et le risque de fortes rafales de vent aussi.

En raison d'un risque d'avoir de vigoureux orages pouvant s'accompagner de grêle, de fortes précipitations et de bourrasques de vent, nous délivrons un niveau 1 de risque orageux avec une estimation de 30%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 796
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Ven 8 Juin 2018, 09:47    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de février 2018 Répondre en citant

Aujourd'hui, de nouveaux orages pourraient se former, l'instabilité pouvant monter jusque 1000J par kg. Une divergence d'altitude (entrée droite d'un jet-stream faible à modéré) se fera en cours d'après-midi et le soir avec des vents au niveau du jet -Stream qui dépasseront les 70 km/h et pourraient renforcer les cellules convectives et même les organiser en petits multicellulaires potentiellement très pluvieux et pouvant causer des inondations, la theta-e pouvant atteindre voire dépasser les 50°. Comme l'air est par endroit relativement sec dans les moyennes couches, nous pourrions avoir localement de la grêle sous une cellule orageuse plus puissante.

Une convergence de surface liée à un flux de brise de mer, venant buter sur les vents continentaux, se créera et pourra faciliter la formation des cellules convectives par le bas. Les points faibles de la situation seront le manque d'humidité des basses couches à certains endroits, qui pourrait retarder voire empêcher la convection, alors qu'à d'autres endroits, il fera trop humide, ce qui pourrait n'être favorable qu'à des épisodes pluvieux. En outre, les couches moyennes étant majoritairement humides pourraient rendre les éclaircies rares, ce qui pourrait réduire l'instabilité et donc le risque de formation d'orage.

En raison d'un risque d'orages pouvant être très pluvieux voire localement accompagnés de grêle, nous délivrons un niveau 1 de risque orageux pour nos régions, avec une estimation de 15 à 25%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 796
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Sam 9 Juin 2018, 10:01    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de février 2018 Répondre en citant

Les hautes pressions présentes sur l'Europe de l'Est vont progressivement s'affaiblir, permettant l'entrée plus franche des gouttes froides à l'intérieur des terres.
Lesdites gouttes froides continueront de diriger des courants chauds et continentaux en surface vers nos régions, tandis qu'un flux d'altitude froid va s'installer encore plus directement au dessus de notre pays, accentuant le risque convectif en cours de journée et jusqu'en soirée.

L'instabilité pourrait avoisiner localement les 2000 J par kg, ce qui pourrait être à l'origine de la formation de foyers orageux pouvant produire des grêlons de taille importante. Une divergence d'altitude avec un Jet Stream pouvant atteindre et même dépasser les 70 km/h, pourra les renforcer et même permettre leur multiplication (Nous serons en entrée droite du jet-stream, avec des cisaillements de vitesse des vents (0-6km) pouvant atteindre voire dépasser les 14m/s). Une différence notable de direction entre les vents présents au niveau du sol, et venant du Nord- Nord-Est et ceux du jet-stream venant du Sud-Ouest, pourraient être à l'origine de la formation de l'une ou l'autre supercellule.


Une convergence assez forte, ayant pour origine une brise de mer assez soutenue, venant buter sur le flux continental venant de l'Allemagne pourrait faciliter le développement des foyers orageux.

Un des points faibles de la situation pourrait être la mise en place d'une inversion thermique des moyennes couches, qui risquerait d'empêcher la formation de tout nuage convectif. Mais si cette inversion présente des faiblesses, ce qui est assez probable, la formation des cellules pourrait être rapide et le risque de grêle voire de fortes bourrasques, intensifié par la présence de cet air sec des moyennes couches. Les précipitations diluviennes seront possibles et pourront être comprises entre 50 et 60 litres par m² sur une durée d'une heure, avec risque d'inondations. Un autre point faible pourrait être un manque local d'humidité des basses couches cohabitant avec un excès d'humidité de celles-ci. Ce qui fait que des régions pourraient connaître de belles éclaircies, sans que rien ne s'y passe alors que d'autres pourraient connaître des ondées et ou épisodes pluvieux avec peu voire pas d'orage. De plus, la convergence de surface pourrait se trouver trop à l'Ouest de la zone instable, ce qui renforcerait le scénario d'ondées locales et inoffensives.

En raison d'un risque d'orages pouvant être costauds, et accompagnés de grêle, de fortes précipitations voire de fortes bourrasques, nous délivrons un niveau 2 de risque orageux, avec de 30 à 40% d'estimation.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 796
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Dim 10 Juin 2018, 09:43    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de février 2018 Répondre en citant

Nos régions vont se situer entre une goutte froide présente sur le Nord de la Péninsule Ibérique et une dépression située sur l'Europe de L'Est. A nouveau, le flux sera continental, doux et potentiellement humide en surface, tandis que des courants froids vont s'inviter au dessus de nos régions, avec un risque convectif qui va devenir de plus en plus marqué au fil des heures.

Les valeurs d'instabilité proches des 1500 J par kg pourraient permettre à nouveau le développement de vigoureux foyers orageux pouvant s'accompagner de grêle et de fortes précipitations (localement entre 50 et 60 litres par m² sur une heure). Une divergence d'altitude (Sortie gauche d'un jet-stream faible à modéré, avec des vents approchant voire atteignant les 80 km/h en son centre) pourrait intensifier les cellules convectives et même provoquer leur multiplication, les cisaillements de vitesse des vents pouvant localement dépasser les 15m/s entre le sol et les 6 km de haut. Des cisaillements directionnels marqués seront à nouveau présents, puisque les vents passeront du secteur Nord au niveau du sol au secteur Sud-Ouest en altitude, au niveau du jet-stream. L'une ou l'autre supercellule sera donc possible et pourrait s'accompagner de fortes rafales de vent, avec un risque accru de grêle, puisque dans les couches moyennes le flux sera relativement sec.

Le point faible de la situation pourrait être un décalage d'une assez vigoureuse convergence de surface liée à la rencontre de la brise de mer avec les vents provenant des terres, qui risquerait de se trouver un peu trop Au Nord et à l'Ouest de la zone instable, ce qui ne provoquerait que des ondées et ou passages pluvieux dans les régions les plus humides en surface (l'humidité des basses couches, suivant les régions, pourrait être à nouveau soit manquante soit excessive) tandis que d'autres régions continueraient à connaître de belles éclaircies vu une sécheresse de surface importante.

En raison d'un risque d'avoir de vigoureux orages pouvant s'accompagner de grêle, de fortes rafales de vent, ainsi que de précipitations localement intenses pouvant causer des inondations, nous délivrons un niveau 1 de risque orageux pour une bonne moitié Sud et Est du pays, incluant les régions du centre, avec 30% d'estimation.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 796
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Dim 10 Juin 2018, 17:44    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de février 2018 Répondre en citant

Evolution orageuse possible pour demain :

La goutte froide qui était présente sur le Nord de la Péninsule Ibérique, aujourd'hui, va commencer à s'enfoncer sur la France puis sur nos régions. Un changement de temps va se faire, avec l'arrivée probable d'air plus frais en surface pour mardi.
Alors que la masse d'air sera toujours chaude ce lundi, un front froid va concerner le pays dans l'après-midi, en soirée et dans la nuit de lundi à mardi et ce dans un contexte toujours instable. Le risque convectif va donc devenir très présent.

Les valeurs d'instabilité pourraient toujours être modérées et atteindre les 1500J par kg, avec risque d'orages puissants pouvant produire de la grêle et des précipitations diluviennes localement proches des 60 litres par m² sur une heure (Des inondations seront possibles). Nous nous retrouverons entre deux branches de jet-stream pouvant être modéré à fort (Les vitesses de vent au centre de ces jet pourront atteindre voire dépasser les 100 km/h). La situation pourrait être compliquée, nous pourrions nous retrouver en sortie gauche d'un jet avant de nous retrouver en entrée droite du suivant puis en sortie gauche de ce même courant jet. Cela signifie que les deux prochains jours, des épisodes orageux répétés et assez structurés pourraient avoir lieu et ce d'autant plus que la convergence de surface (front froid) pourrait être quasi stationnaire et augmenter les chances de survenue d'orages dans les régions concernées par l'instabilité, puisqu'elle pourrait souvent bien se phaser avec les zones de divergence d'altitude (ces deux forçages, de surface et d'altitude, pouvant augmenter la puissance des cellules convectives).

Des multicellulaires pouvant être très étendus et pouvant évoluer en MCS seront possibles, puisque les cisaillements de vitesse des vents pourraient être compris entre 20 et 25m/s entre le sol et les 6 km de haut. A nouveau, on ne peut pas totalement exclure l'une ou l'autre supercellule, les vents venant de Nord-Est au niveau du sol et de Sud Sud-Ouest au niveau du jet-stream. Les cisaillements approchant 10m/s et pouvant même franchir cette valeur entre le sol et le premier km de haut pourraient favoriser de fortes rafales de vent sous une cellule plus vigoureuse et il n'est pas totalement exclu qu'une tornade ou l'autre se produise là où l'air des basses couches est plus humide.

Les points faibles de la situation pourraient être une humidité excessive des couches moyennes qui pourrait être à l'origine d'un temps résolument gris, voire faiblement pluvieux. Ce manque d'éclaircies pourrait limiter l'instabilité et donc le risque orageux. L'humidité excessive en surface dans certaines régions pourrait être à l'origine d'épisodes plus franchement pluvieux, alors que d'autres régions pourraient rester au sec, là où il manquera d'humidité au niveau du sol.

En raison d'un risque d'orages pouvant produire de fortes précipitations, de la grêle et de fortes bourrasques de vent, un niveau 2 de risque orageux pourrait être de mise pour le Sud du pays, avec de 30 à 40% d'estimation. Il n'est pas totalement exclu que les conditions favorables à la formation d'orages sévères puissent changer et s'étendre aux autres régions, (principalement le centre, le Nord et l'Est du pays). Dans ce cas, le niveau de risque orageux pourrait davantage être étendu.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:23    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de février 2018

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Belgorage Index du Forum -> Prévisions & Observations -> Prévisions du risque orageux Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
lpch_blue par Leparachute
Belgorage Index du Forum