Prévisions orageuses pour le mois de février 2018
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Belgorage Index du Forum -> Prévisions & Observations -> Prévisions du risque orageux
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jean Yves Frique
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 5 016
Localisation: Leuze en Hainaut

MessagePosté le: Mar 30 Jan 2018, 09:30    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de février 2018 Répondre en citant

Wink
------------------------------
Co-fondateur et responsable prévisionniste du site Belgorage:
http://www.belgorage.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 30 Jan 2018, 09:30    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 803
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mer 31 Jan 2018, 11:51    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de février 2018 Répondre en citant

Ce mercredi, une dépression va  se déplacer vers la mer du Nord.
Un thalweg dynamique situé sur son flanc Sud Est concernera nos régions, avec une baisse des pressions assez marquée sur celles ci.
Une bonne anomalie de tropopause associée à cette zone perturbée va entrer rapidement sur notre pays, et en début de soirée les températures à 500 hp tomberont déjà à des valeurs de -32°C au dessus de l'Ouest de nos régions (A noter que les valeurs au centre du minimum d'altitude seront de -36°C).
Cela aura comme conséquence, à supposer que la douceur de surface actuelle se prolonge, de déstabiliser la masse d'air. Le risque convectif devrait alors augmenter.

Les valeurs de MUCAPE seront basses et ne devraient pas excèder les 200 J par kg. Mais cela devrait être suffisant à la formation de nuages convectifs qui utilisant une puissante divergence d'altitude qui sera présente à ce moment là, pourraient rapidement se changer en orages. Nous serons en effet en sortie gauche d'un puissant jet stream dont la vitesse des vents à 300 hp devrait être supérieure à 200 km/h. Celui ci, se retirant rapidement, simultanément à l'entrée rapide de l'abaissement de tropopause, aura un effet d'appel d'air depuis l'altitude, qui devrait renforcer les cellules de façon assez significative.
Celles ci pourraient constituer des ensembles multicellulaires étant donné de bons cisaillements de vitesse des vents entre 0 et 6 km de haut. Ces cisaillements devraient être fréquemment supérieurs à 30m/s et approcher même les 40m/s.
De fortes rafales de vent devraient accompagner  les orages qui seraient parvenus à se former, d'autant plus que l'air devrait s'assècher dans les moyennes couches atmosphériques, ce qui aurait pour effet d'accentuer ce potentiel venteux des cellules convectives, qui pourraient s'accompagner de rafales descendantes.

Les températures déjà négatives à 850 hp seront à l'origine de chutes de grésil voir de neige en grain lors des averses.

Le point faible de la situation sera le manque probable d'instabilité qui pourrait être insuffisante à la formation convective. De plus, le front froid qui constituera une convergence à la force suffisante  pour la formation des cellules convectives par le bas, pourrait traverser le pays trop à l'avant de la zone instable qui nous intéresse, ce qui fait qu' à part un épisode pluvieux, il ne se passerait rien.  Une ligne post frontale devrait se constituer en début de soirée, mais pourrait ne pas avoir l'énergie suffisante à la formation convective par le bas. Nous n'aurions alors que des ondées, avec phénomènes orageux rares voir inexistants.

En raison d'un risque d'avoir des orages potentiellement venteux et accompagnés de grésil, nous délivrons un niveau 1 de risque orageux, avec une estimation de 15 à 20%, surtout pour l'Ouest du pays. Ce risque orageux pourrait s'étendre aux régions centrales du pays.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 803
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Ven 2 Fév 2018, 12:14    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de février 2018 Répondre en citant

Aujourd'hui, un complexe dépressionnaire sera présent sur l'Est de l'Europe et la Mer Baltique.
Un minimum d'altitude en lien avec celui ci concernera notre temps qui sera instable tout au long de cette journée de vendredi. En effet, les températures seront de -34°C à 500 hp, ce qui augmentera le risque convectif.

Celui ci pourrait être renforcé par l'approche d'un assez fort jet stream dont les vents atteindront 200 km/h en son centre. Les cisaillements 0-6km pouvant atteindre les 20m/s pourraient suffire à structurer les cellules convectives en de petits ensembles multicellulaires.
L'assèchement des moyennes couches atmosphériques pourrait augmenter le risque venteux sous l'orage qui parviendrait à se former.
Mais ce sont surtout les précipitations hivernales, qui, pouvant être abondantes localement, risqueront de créer des congères. En effet, les températures seront bien négatives à 850 hp.

Les points faibles de la situation pourraient être le manque de convergence de surface et d'instabilité. Les cellules convectives pourraient alors avoir du mal à se former et il n'y aurait alors que des ondées hivernales, avec peu, voir pas de phénomènes orageux.

En raison d'un risque de fortes précipitations hivernales, (pouvant former des congères) sous les cellules convectives et d'un risque venteux, nous délivrons un niveau 1 de risque orageux pour l'Ouest et le centre de nos régions, avec une estimation de 5 à 10%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 803
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Dim 11 Fév 2018, 12:20    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de février 2018 Répondre en citant

Ce dimanche, une dépression secondaire rattachée à un vaste complexe perturbé présent sur l'Atlantique Nord va se décaler de la Mer du Nord vers la Norvège. Reliée à celle ci un thalweg dynamique d'altitude va nous concerner  aujourd'hui et va progresser rapidement sur nos régions, avec une baisse rapide des températures à 500 hp qui devraient descendre jusqu'à des valeurs de -40°C à cette altitude durant la nuit sur le Nord du pays. Dans ces conditions, la masse d'air va devenir instable et le risque convectif devrait augmenter sur nos régions dés cet après midi, puisque les valeurs descendront rapidement en dessous des -30°C à 500 hp déjà sur l'Ouest du pays en seconde partie d'après midi.

L'instabilité sera assez faible mais suffisante à la formation de nuages cumuliformes, qui, utilisant une dynamique d'altitude bien présente pourront assez facilement évoluer en orages.
Nous serons placés en sortie gauche d'un assez vigoureux jet stream dont la vitesse dépassera les 200 km/h en son centre et dont les vents pourraient toujours dépasser les 130 km/h au dessus de nos régions. Le retrait de ce jet conjugué à l'arrivée rapide de l'anomalie de tropopause sur nos régions devrait être suffisant à stimuler la formation des cellules convectives, grâce à la combinaison de ces 2 types de forçages d'altitude. Les valeurs de cisaillements de vitesse des vents entre 0 et 6 km de haut seront notables puisque comprises entre 25 et 30m/s, ce qui sera largement suffisant à la constitution d'orages multicellulaires, pouvant s'accompagner de fortes rafales de vent, vu un assèchement assez notable du flux des couches moyennes, qui sera en plus brassé par des vents compris entre 60 et 70km/h . Dans ces conditions, on ne peut totalement exclure une rafale descendante sous une cellule plus vigoureuse.

Les températures déjà négatives à 850 hp permettront la survenue de grésil, voir de neige en grain sous les cellules. Sur les hauteurs, des congères seront possibles.

Une limite post frontale traversera nos régions dans l'après midi et pourrait permettre la formation des cellules convectives par le bas, mais pourrait manquer de la force suffisante à leur formation. Dans ce cas, nous n'aurions alors que des ondées avec peu voir pas de phénomènes orageux, d'autant plus que l'instabilité pourrait être insuffisante à la formation convective. En outre, un assèchement notable des basses couches pourrait faire apparaître de très larges éclaircies, ce qui fait qu'un temps sec avec peu voir pas d'ondées pourrait également être possible.

En raison d'un risque d'avoir des orages sur l'Ouest de nos régions, durant cet après midi, pouvant s'accompagner de fortes rafales de vent, voir de grésil et de neige en grain, nous délivrons un niveau 1 de risque orageux sur nos régions, avec une estimation de 10%. Des orages pourraient également être possibles sur le centre du pays.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 803
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Sam 10 Mar 2018, 13:22    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de février 2018 Répondre en citant

Evolution orageuse possible pour demain:

Un thalweg dynamique concernera notre temps, ce dimanche. Il est relié à une dépression qui se positionnera à proximité de la Bretagne et qui dirigera des courants maritimes doux, de surface vers nos régions.
Des courant froids l'accompagneront en altitude, ce qui fera augmenter l'instabilité en cours de journée et jusqu'en soirée.

Une anomalie de tropopause va entrer sur nos régions avec des températures qui seront inférieures à -22°C à 500 hp. Les valeurs instables pourront monter jusqu'à des valeurs faibles à modérées pouvant être suffisantes à la formation convective, dans un contexte atmosphérique dynamique. Nous nous retrouverons successivement en entrée droite et en sortie gauche d'un courant jet stream de vitesse modérée, qui pourrait renforcer les cellules convectives. Les branches de jet étant assez rapprochées les unes par rapport aux autres accentueront l'effet de tirage depuis l'altitude, augmentant ainsi le risque orageux.

Un assèchement des couches atmosphériques moyennes pourrait être à l'origine de grêle et de rafales de vent sous une cellule convective plus vigoureuse. Les cisaillements  globaux seront compris entre 15 et 20 m/s sur l'Ouest du pays, ce qui pourrait favoriser la formation de petits multicellulaires.

Une convergence de surface devrait traverser notre pays dans l'après midi, mais pourrait manquer de l'énergie suffisante à la formation des cellules convectives par le bas. Dans ce cas,  nous n'aurions alors que quelques ondées, séparées par des éclaircies, d'autant plus que l'air des basses couches pourrait s'assécher dans l'après midi.

En raison d'un risque d'avoir ça et là des orages pouvant s'accompagner de rafales de vent voir de grêle, un niveau 1 de risque orageux pourrait être de mise avec une estimation de 10 à 15%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 803
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mer 14 Mar 2018, 13:15    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de février 2018 Répondre en citant

Evolution orageuse probable pour demain :

Un complexe dépressionnaire sera présent sur les îles Britanniques et au Sud de l'Islande.
Associée à celui ci, une dépression secondaire accompagnée de courants froids en altitude va influencer notre temps.
Les températures vont descendre à -26°C à 500 hp, à l'approche d'un abaissement de tropopause.
Le risque convectif devrait augmenter donc ce jeudi en soirée, sur notre pays, avec de possibles remontées orageuses provenant de France.

Une divergence d'altitude pourrait aider les cellules convectives qui se formeraient à évoluer localement en orage et pourrait entretenir jusque chez nous les orages qui se seraient formés sur la France, bien que l'instabilité sera en baisse avec l'approche de la nuit et la baisse des températures au niveau du sol.
Un courant jet stream de vitesse modérée traversera en effet notre pays. Nous nous retrouverons d'abord en entrée droite puis en sortie gauche du même courant jet. Ce serait surtout cette dernière qui pourrait être intéressante pour la stimulation de la formation convective en soirée.
Un assèchement relatif des moyennes couches atmosphériques pourrait favoriser la grêle et les rafales de vent sous l'orage.

Une convergence post frontale pourrait traverser nos régions et faire se former les cellules convectives par le bas, mais risquera de mal se placer sur notre pays, ce qui limiterait le risque orageux, voire le rendrait même absent, avec seulement un risque d'ondées.

En raison d'un risque d'orage local, pouvant s'accompagner de grêle voire de rafales de vent, un niveau 1 de risque orageux pourrait être de mise pour nos régions. L'estimation serait d'environ 5%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 803
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mer 28 Mar 2018, 13:49    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de février 2018 Répondre en citant

Evolution orageuse possible pour demain :


Ce jeudi, un complexe dépressionnaire va s'enfoncer sur les îles Britanniques.
Un thalweg dynamique qui lui est associé concernera nos régions. Des courants rapides et froids vont arriver en altitude sur notre pays, ce qui fera augmenter l'instabilité tout au long de la journée jusqu'à des valeurs suffisantes à la convection.

Une incertitude se situe au niveau de la divergence d'altitude, qui pourrait se renforcer dans l'après midi et en soirée, au moment où les températures glaciales d'altitude seront bien installées sur nos régions (valeurs de -32°C à 500 hp) et l'instabilité présente. Nous serons en effet placés en sortie gauche d'un assez vigoureux jet stream qui aura tendance à onduler sur nos régions. Les vents de celui ci pourraient se renforcer et dépasser  temporairement les 150 km/h au dessus de notre pays, en soirée, ce qui pourrait renforcer les cellules convectives qui se seraient formées sur nos régions. L'orage sera donc ça et là possible et pourrait s'accompagner de grésil, vu les températures déjà négatives à 850 hp. Un assèchement de la masse d'air dans les couches moyennes pourrait nous valoir  des rafales de vent sous une cellule plus vigoureuse. Celles ci pourraient être intensifiées par la présence d'un jet des basses couches à l'origine de cisaillements de vitesse des vents assez marqués dans le premier km de haut. Ceux ci pourraient atteindre les 14m/s.

Une convergence de surface bien dessinée qui abordera notre pays en fin d'après midi et dans la soirée pourrait aider les cellules convectives à se former par le bas.

Le manque probable d'instabilité pourrait faire qu'il n'y ait rien que des ondées, avec phénomènes orageux rares voir inexistants. En plus, l'humidité risquant de manquer, pourrait priver les cellules de l'humidité suffisante à leur formation.

En raison d'un risque de fortes rafales de vent sous l'orage, ainsi que de grésil, un niveau 1 de risque orageux pourrait être de mise pour nos régions, avec une estimation de 5%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 803
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mar 3 Avr 2018, 10:57    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de février 2018 Répondre en citant

Un vaste complexe dépressionnaire sera présent sur l'Atlantique et  les îles Britanniques et va avoir tendance à approcher du continent.
Un thalweg dynamique se développant sur sa bordure Est va concerner nos régions. Des courants rapides et froids vont s'inviter en altitude, ce qui va faire augmenter l'instabilité dans l'après midi jusqu'en soirée. Le risque convectif augmentera donc au fil des heures.

Les températures à 500 hp vont descendre en dessous de -22°C, pouvant même aller jusque -24°c au dessus de l'Ouest du pays.
Dans ces conditions la MUCAPE pourrait monter jusqu'à des valeurs d'environ 300J par kg, qui seront suffisantes au développement convectif. Des nuages cumuliformes pourraient donc se former et, utilisant une dynamique d'altitude très présente (Une bonne divergence d'altitude va se faire, puisque nous serons placés en entrée droite d'un vigoureux jet stream, dont les vents atteindront 150 km/h en son centre) pourraient sans aucun mal atteindre le stade orageux.
 
Les cisaillements des vents entre 0 et 6 km de haut pourraient localement dépasser les 20m/s, ce qui serait suffisant à structurer les cellules qui se seraient formées en ensembles multicellulaires. On ne peut totalement exclure qu'une ligne de grains se forme, pouvant s'accompagner de précipitations importantes.

Une convergence de surface associée au thalweg de surface devrait concerner nos régions dans l'après midi et en soirée et pourrait permettre aux cellules convectives de se former par le bas.
Ces développements cumuliformes pourraient même s'en trouver stimulés.

L'humidité de surface passera d'un extrême à l'autre, d'abord trop peu présente puis ensuite excessive. Nous pourrions alors avoir un temps sec lors duquel il ne passerait rien, suivi de périodes pluvieuses d'où les phénomènes orageux pourraient être exclus.

En raison d'un risque de fortes précipitations (ces cellules orageuses pouvant se renouveler régulièrement grâce à une convergence peu mobile) nous délivrons un niveau 1 de risque orageux, surtout pour une large partie Ouest du pays, pouvant même englober les régions centrales de celui ci. L'estimation  pourrait aller jusque 15%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 803
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mar 3 Avr 2018, 11:25    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de février 2018 Répondre en citant

Concernant la situation de demain mercredi, évolution orageuse possible :

Nous serons situés dans un contexte de traîne active et instable.

Des courants encore plus froids que ceux d'aujourd'hui, vont nous parvenir, en altitude, ce qui fera que l'instabilité pourrait être présente tout au long de la journée.
Les températures à 500 hp pourraient descendre jusque -26°C, ce qui sera à l'origine de la montée de la MUCAPE jusqu'à des valeurs modérées (de 600 à 700J par kg), ce qui sera largement suffisant à des développements convectifs, qui, utilisant une dynamique d'altitude comparable à celle d'aujourd'hui, pourraient évoluer en orages. Cette fois ci, nous serons en sortie gauche du courant jet stream, cette divergence des vents d'altitude pouvant donner du tonus aux cellules qui parviendraient à se former. Les cisaillements de vitesse des vents présents entre 0 et 6 km de haut pourraient une nouvelle fois permettre la formation d'orages multicellulaires, avec potentiellement une évolution en ligne de grains. Le risque orageux pourrait être présent tout au long de la journée, un flux sec des moyennes couches atmosphériques ajouterait un risque venteux sous les cellules convectives éventuelles de demain. En outre, elles pourraient aussi s'accompagner de grêle et peut être même localement d'une rafale descendante.


Une convergence post frontale devrait traverser nos régions, pouvant permettre la formation des cellules convectives par le bas, mais pourrait manquer de l'énergie suffisante à la formation d'orages. L'air s'assèchant de manière assez importante dans les basses couches pourrait rendre la formation des nuages cumuliformes rare voir absente. Il pourrait donc ne rien se passer.

En raison d'avoir un risque  d'orages pouvant s'accompagner de vigoureuses rafales de vent, voir de grêle, un niveau 1 de risque orageux pourrait être de mise pour nos régions, demain, avec une estimation de 5 à 10%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 803
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Dim 8 Avr 2018, 11:48    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de février 2018 Répondre en citant

Des meso dépressions vont remonter de France aujourd'hui et demain et concerneront notre temps.
Des courants froids et de plus en plus rapides seront présents au dessus de nos régions, ce qui sera à l'origine d'une augmentation de l'instabilité qui pourrait même devenir modérée, demain lundi.

Aujourd'hui, l'instabilité pourrait atteindre localement des valeurs faibles à modérées pouvant être suffisantes à la formation convective, alors qu'une divergence d'altitude sera présente au dessus de nos régions pouvant stimuler ces cellules et les faire localement évoluer en orage. Les courants d'altitude seront de vitesse plutôt modérée, ce qui réduira le risque orageux, d'autant plus que l'air des basses couches pourrait être trop sec pour permettre la maturation des cellules même si une convergence de surface suffisamment forte pourrait permettre la formation  de celles ci par le bas principalement sur l'Ouest de nos régions.

De ce fait, les phénomènes au sein de ces cellules convectives ne devraient pas présenter de sévérité particulière.

Par contre demain, l'instabilité pouvant atteindre des valeurs déjà plus conséquentes (jusque 800 J par kg) et pouvant être largement suffisantes à la formation convective, pourrait être à l'origine de la formation de nuages cumuliformes, qui utiliseront, surtout en soirée, une dynamique d'altitude en nette augmentation, puisqu'une divergence des vents plus costaude se dessinera en altitude. Nous serons en entrée droite d'un fort jet stream dont la vitesse pourrait dépasser les 130 km/h en son centre, ce qui pourrait tonifier les cellules convectives, permettant la possibilité d'orages localement forts.

Les cisaillements 0 6 km, pouvant être compris entre 15 et 20m/s seront suffisants à la formation de l'un ou l'autre orage multicellulaire.


L'air pouvant s'assècher dans les moyennes couches atmosphériques pourrait accentuer les phénomènes sévères au sein de ces cellules, avec localement de la grêle et de fortes rafales de vent.
Les précipitations pourraient être modérées à fortes, avec un theta e indiquant des valeurs comprises entre 35 et 40°. Des inondations locales ne pourraient pas être exclues mais pourraient être davantage dues à la répétition de la formation des cellules convectives à un même endroit, (avec des conditions réunies et favorables à l'orage pouvant être quasi stationnaires sur notre pays, ce lundi), qu'à leur potentiel pluviométrique.

Une convergence préfrontale associée à une meso dépression remontant de France pourrait permettre la formation des cellules convectives pas le bas et même leur donner de l'énergie supplémentaire.
Cependant, le manque d'humidité des basses couches pourrait être suivi d'un excès d'humidité. A de larges éclaircies, pourrait donc succéder une zone pluvieuse avec phénomènes orageux rares voir inexistants.

En raison d'un risque d'avoir des orages pouvant s'accompagner localement de phénomènes sévères, un niveau 1 de risque orageux pourrait être de mise pour nos régions ce lundi.
Les cellules pourraient s'accompagner de précipitations modérées à fortes, et très localement de grêle, voire de fortes rafales de vent. L'estimation pourrait aller de 5 à 10%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 803
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Jeu 12 Avr 2018, 10:32    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de février 2018 Répondre en citant

Un complexe dépressionnaire sera présent aujourd'hui sur l'Europe de l'Ouest et le proche Atlantique.
Des courants rapides et froids qui lui sont associés, avec des températures qui pourront descendre jusque -24°C à 500 hp sur l'Est de nos régions, seront présents en altitude au dessus de nos régions, ce qui va faire augmenter le risque convectif au fil des heures. Des valeurs de TA 500 hp relativement élevées indiquent un renforcement probable de la perturbation au cours de sa traversée de nos régions.

Les valeurs d'instabilité qui pourront aller jusque 800J par kg, pourraient être revues à la hausse et la dynamique d'altitude pourrait également augmenter.
En effet, nos régions seront soumises à une très bonne divergence d'altitude pouvant stimuler les cellules convectives qui se seraient formées, puisque nous serons concernés par la sortie gauche d'un puissant jet stream dont la vitesse pourrait approcher les 150 km/heure en son centre. Des orages multicellulaires  pourraient être possibles principalement sur l'Est et le Nord de nos régions, puisque les cisaillements de vitesse des vents 0 à  6 km, seront suffisants pour la multiplication des cellules convectives avec de 12 à 16 m/s d'accélération des vents entre le sol et l'altitude précitée. Ce risque orageux pourrait également concerner le centre du pays. L'infiltration de courants secs dans les moyennes couches atmosphériques pourrait accentuer l'intensité des phénomènes orageux, ainsi, la grêle sera parfaitement possible sous ces orages, ainsi que les fortes manifestations venteuses. On ne peut totalement exclure une rafale descendante sous une plus vigoureuse cellule.

Une convergence de surface pourrait concerner nos régions et faire se former les nuages cumuliformes par le bas. Elle est associée au thalweg qui nous concernera aujourd'hui. Mais elle pourrait manquer de l'énergie suffisante à la formation d'orages, ce qui pourrait faire qu'excepté l'une ou l'autre ondée, ou période pluvieuse, il ne se passerait rien du tout.

En raison d'un risque d'orages localement sévères pouvant s'accompagner de grêle voire de rafales vent fortes, nous délivrons un niveau 1 de risque orageux avec une probabilité de 20 à 25% pour l'Est et le Nord de nos régions et de 10 à 15% pour le centre de ces dernières.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 803
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Sam 14 Avr 2018, 10:47    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de février 2018 Répondre en citant

Un thalweg dynamique d'altitude associé à une dépression positionnée sur le proche Atlantique concernera nos régions aujourd'hui avec l'arrivée de courants froids et rapides dans les hautes couches atmosphériques. Les températures, étant d'environ -22°C à 500 hp,  feront que le risque convectif devrait augmenter au fil des heures, surtout vers la fin d'après midi.

Les valeurs d'instabilité pourraient localement atteindre les 1000 J par kg, ce qui sera largement suffisant à la formation de nuages convectifs, qui bénéficieront d'une dynamique d'altitude en hausse. Une très bonne divergence d'altitude va se dessiner, puisque nous allons nous retrouver en sortie gauche d'un assez puissant jet stream dont les vitesses de vents pourront atteindre les 150 km/h en son centre.
Cela aura pour effet de renforcer les cellules convectives qui se seraient formées et le risque orageux pourrait donc être répandu. Les cellules pourraient se multiplier étant donné les cisaillements de vitesse des vents entre 0 et 6 km, qui pourront approcher les 15m/s. On ne peut exclure la formation d'orages multicellulaires, pouvant s'accompagner de fortes rafales de vent (puisque qu'il y aura un assèchement relatif des couches moyennes). Ces orages pourraient aussi s'accompagner de grêle.

Une convergence de surface pourrait permettre la formation des cellules par le bas mais risquera de manquer de l'énergie suffisante à la formation d'orage. De ce fait, nous ne pourrions avoir que l'une ou l'autre ondée ou période pluvieuse, avec peu voir pas de phénomènes orageux, le tout après de larges éclaircies. Il est à noter que ces dernières pourraient permettre un bon réchauffement de surface qui pourrait accentuer la sévérité des phénomènes orageux, au cas où les orages arriveraient à se former.

En raison d'un risque d'avoir des orages localement forts, accompagnés de grêle, voire de rafales venteuses nous délivrons un niveau 1 de risque orageux avec une estimation de 30%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 803
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Ven 20 Avr 2018, 11:10    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de février 2018 Répondre en citant

Pour ce week-end un scénario orageux très intéressant semble se profiler.

Situation orageuse hypothétique :

Le contexte météorologique sera particulier, puisqu'il s'agira d'un abaissement de tropopause assez significatif, qui va aborder nos régions et que celui-ci sera en lien avec une dépression située au Sud de l'Islande qui va gagner en force.
Les températures vont progressivement diminuer en altitude, dés samedi après-midi, jusque dimanche matin. Un creux d'altitude pourrait passer au dessus de nos régions dans la matinée de dimanche avec des températures jusque -20°C en son centre, ce qui aura pour conséquence d'accroître le risque convectif sur nos régions, avec des valeurs d'instabilité modérées et largement suffisantes à la formation de nuages convectifs. Une nouvelle diminution thermique d'altitude interviendra dans la nuit de dimanche à lundi. Le risque convectif pourrait donc se maintenir jusqu'à ce moment.

Ce qui sera remarquable et pourrait favoriser des orages sévères sur notre pays, sera le fort décalage qui existera entre les vents de surface et ceux d'altitude, tant en ce qui concerne leur vitesse que leur direction. Nous serons soumis à une divergence d'altitude assez notable (Successivement sortie gauche puis entrée droite d'un courant jet-stream modéré puis qui va se renforcer, jusqu'à devenir vigoureux, ce qui pourrait renforcer les cellules convectives et potentiellement favoriser leur multiplication si l'humidité de surface le permet, ce qui ne semble pas certain, pour l'instant). Les vents dans la première partie de la nuit de samedi à dimanche et dés la soirée de samedi auront tendance à provenir d'Est au niveau du sol et du secteur Sud-Ouest au niveau du jet Stream, avec un gain de vitesse entre 0 et 6 km, qui pourrait localement être égal voir supérieur à 15 m/s, tandis que l'accélération des vents dans les basses couches pourrait atteindre 10m/s. Un scénario supercellulaire pourrait être possible, d'autant plus qu'à ce moment-là, une convergence de surface assez vigoureuse qui aura pour origine une brise de mer assez soutenue, devrait concerner nos régions pouvant permettre la formation des cellules convectives par le bas, en plus d'apporter depuis la mer, l'humidité de surface nécessaire à leur formation, ce à quoi participera aussi le retrait assez rapide des hautes pressions, lequel a tendance à faire augmenter l'évaporation de l'eau de surface. Le point faible de la situation et non des moindres semblerait être la présence d'une inversion à moyenne altitude, avec de l'air plus sec et plus chaud présent dés la partie supérieure des basses couches, ce qui pourrait bloquer la convection et rendre tout nuage convectif absent.

Durant la journée de dimanche, sous serons en entrée droite d'un très vigoureux jet Stream dont les vents pourraient dépasser les 160 km/h en son centre. A noter, que celui-ci pourrait avoir tendance à provenir d'Ouest alors que les vents de surface devraient s'orienter au Sud Ouest. Les vents gagnant d'abord environ 15 m/s entre 0 et 6 km pourraient ensuite connaître une augmentation de leur vitesse d'accélération avec l'altitude, pouvant atteindre voire dépasser les 20m/s. Le risque d'orages rotatifs pourrait se maintenir, sur une ligne de convergence préfrontale, avant l'arrivée du front froid en soirée de dimanche et dans la nuit de dimanche à lundi qui pourrait encore permettre de l'orage, là où l'instabilité restera présente (le scénario de la ligne de grain classique serait donc possible à ce moment-là), d'autant plus que le flux d'altitude resterait rapide, pouvant toujours stimuler les cellules convectives, avec la traversée de nos régions par le jet Stream (qui sépare les 2 masses d'air).
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 803
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Sam 28 Avr 2018, 10:41    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de février 2018 Répondre en citant

Evolution orageuse possible pour demain :

Un complexe perturbé présent sur l'Atlantique proche va aborder la France et ensuite la traverser pour remonter vers nos régions. Un noyau dépressionnaire situé en son sein va rapidement se creuser en approchant notre pays. Les pressions baisseront au sol, pour atteindre 995 hp au cœur de la dépression, située sur le Nord de la France. La perturbation s'accompagnera de courants très rapides et froids en altitude, qui seront à l'origine d'une déstabilisation du temps qui pourrait concerner l'Est du pays, mais il n'est pas exclu qu'elle s'étende au reste de nos régions.

Les valeurs de MUCAPE pourront approcher les 900 J par kg, ce qui sera largement suffisant à la formation convective, qui bénéficiera d'une très vigoureuse dynamique d'altitude. En effet, le jet - stream entourant l'anomalie de tropopause va s'intensifier et les vitesses en son centre pourraient atteindre voire dépasser les 180 km/h. Il se créera ainsi une bonne divergence d'altitude (nous serons en entrée droite de ce jet Stream) qui pourrait intensifier les cellules convectives qui pourraient évoluer en orages en de nombreux endroits. Certaines cellules pourraient être puissantes en raison d'un très fort cisaillement des vents de vitesse entre 0 et 6 km pouvant être compris entre 30 et 40 m/s et pouvant être favorable à la constitution de multicellulaires étendus, mais surtout, on remarquera aussi un important cisaillement de direction des vents entre le sol (vents de secteur Nord-Est) et le niveau 700 hp où un flux assez vigoureux va s'installer, avec des vents de Sud pouvant dépasser les 100 km/h et même atteindre les 110 km/h (ce seront les valeurs qui pourraient être observées au dessus de l'Ouest du pays). Cette accélération très marquée des courants entre le sol et les moyennes couches, en plus d'un fort changement directionnel de ceux-ci avec l'altitude, pourraient être à l'origine d'orages supercellulaires pouvant s'accompagner de violentes rafales de vent voire de grêle, puisque le flux rapide des couches moyennes pourrait s'assècher. Le point de rosée particulièrement élevé pourrait permettre la survenue de l'une ou l'autre tornade sous une cellule plus puissante.
Avec un theta-e pouvant atteindre voire dépasser 40°, les précipitations pourraient être diluviennes. Des inondations seront possibles, d'autant plus que les cellules orageuses bien qu'ayant un transit rapide déterminé par un flux directeur puissant, pourraient se suivre et concerner plusieurs fois la même région, si les conditions nécessaires à la formation d'orages perdurent au même endroit.

Les points faibles de la situation pourraient être un décalage trop important d'une convergence de surface particulièrement puissante (il s'agit d'un front occlus), qui risquerait de se trouver trop à l'Ouest de la zone instable et pas assez à l'avant du jet-stream, ce qui fait que l'on n'aurait qu'une zone abondamment pluvieuse avec peu voir pas de phénomènes orageux. De plus, l'humidité de surface pourrait être trop importante pour permettre la formation de foyers orageux.

Si les phasages se font de façon optimale, avec le front occlus, situé juste à l'avant du jet Stream et juste dans la zone instable et ce en tenant compte d'une baisse très significative des pressions dans nos régions, la convection pourrait se faire très facilement et donner un épisode orageux d'envergure.

En raison d'un risque de violentes rafales de vent sous l'orage, voire de l'une ou l'autre tornade, de grêle et aussi d'inondations, un niveau 2 de risque orageux pourrait être de mise pour l'Est de nos régions avec une estimation de 30 à 40%. Il pourrait être étendu aux autres régions, mais à première vue, pour le reste du pays (centre et Ouest de celui-ci), un niveau 1 de risque orageux pourrait être de mise avec une estimation de 15 à 25%.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 803
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mer 9 Mai 2018, 09:34    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de février 2018 Répondre en citant

Ce mercredi, une meso-dépression reliée à une puissante perturbation située au Nord-Ouest de l'Irlande, va concerner notre temps. De l'air froid qui lui est associé va arriver en altitude, ce qui va faire augmenter l'instabilité, avec un risque convectif possible l'après-midi et ce jusqu'en soirée.

La dynamique d'altitude quasi absente devrait rendre le risque orageux limité. Les cellules orageuses qui se seront formées devraient alors avoir une faible mobilité vu la lenteur du flux directeur. Mais avec un theta-e à 850 hp, pouvant atteindre 45° elles pourraient avoir une forte pluviosité et s'accompagner de grêle puisque l'air devrait être sec dans les moyennes couches atmosphériques. Des inondations seront très localement possibles.

Une convergence relativement structurée devrait traverser le pays dans l'après- midi et permettre aux cellules de se former par le bas, en outre, celle-ci devrait leur apporter l'humidité de surface nécessaire à leur formation.
Le point faible de la situation pourrait être une humidification trop importante des basses et moyennes couches, ce qui causerait des ondées ou passages pluvieux, mais dans lesquels les phénomènes orageux seraient rares voir absents.

Vu le risque d'avoir des cellules convectives pouvant s'accompagner localement de grêle et de très fortes précipitations, nous délivrons un niveau 1 de risque orageux pour ce mercredi et ce pour une large moitié Est du pays, avec une estimation de 5% .
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:10    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de février 2018

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Belgorage Index du Forum -> Prévisions & Observations -> Prévisions du risque orageux Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
lpch_blue par Leparachute
Belgorage Index du Forum