Prévisions orageuses pour le mois de janvier 2016

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Belgorage Index du Forum -> Prévisions & Observations -> Prévisions du risque orageux
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 739
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mer 30 Déc 2015, 16:21    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de janvier 2016 Répondre en citant

Bonjour! Smile

Demain après midi et en soirée, surtout, une dépression secondaire associée à une vaste dépression située à l'Ouest de l'Islande, va influencer notre temps.




En altitude, un abaissement de tropopause abordera nos régions, apportant de l'air très froid en altitude. Les températures descendront jusqu'à des valeurs inférieures à -30°C à 500hp, sur l'Ouest du pays et seront comprises entre -25 et -30°C sur les autres régions.
Cela pourrait être à l'origine d'une légère hausse d'instabilité, surtout sur le littoral, qui pourrait être à l'origine de la formation d'averses qui pourraient évoluer jusqu'à l'orage étant donné un contexte atmophérique assez dynamique.
A ce propos, notre pays sera situé en sortie gauche d'une branche de jet-stream assez vigoureuse.
Un effet d'appel d'air depuis les hautes couches atmosphériques, lié au fait que le pays sera placé dans une zone de divergence d'altitude, pourrait déclencher des forçages d'altitude, qui, additionnés à ceux produits par l'entrée de l'anomalie de tropopause, pourraient être suffisants à déclencher la convection.



Les cisaillements globaux seront modérés et pourraient approcher les 14m/s sur l'Ouest du pays, ce qui n'en diminuera pas moins le potentiel venteux des cellules (voir plus bas).



Les couches moyennes seront assez sèches (taux d'humidité de 50% voir inférieur à ces valeurs). Cela favorisera le risque de grêle sous les cellules orageuses, et même de rafales descendantes, liées à cette intrusion d'air sec et très froid à l'étage atmosphérique moyen, qui pourrait favoriser la chute d'air d'altitude très froid, jusqu'au niveau du sol et ce avec les grêlons qui se seraient formés au sommet du nuage orageux, ce qui augmenterait donc ce risque de vent localisé et très fort. La grêle pourrait aussi avoir comme origine la froidure même de l'air à cette altitude. En effet, dés 1500 mètres d'altitude, les températures passeront sous la barre des 0°C.



Au niveau du sol, les températures resteront relativement douces, ce qui pourrait aider à la montée même légère de l'instabilité.
Les cisaillements de basses couches compris entre 12 et 14m/s, indiquent la présence d'un jet de basses couches...Ce contexte sera favorable à de fortes rafales de vent sous l'orage.



Une convergence se formera à ce moment là sur L'ouest du pays, avec augmentation de la vitesse des mouvements de tempête en surface et rencontre des vents de directions différentes dans les basses couches...Ce contexte sera favorable aux forçages de surface, qui pourraient aider la formation convective par le bas. Il sera aussi favorable aux cisaillements tournants, qui pourraient déclencher des tornades si l'humidité des basses couches le permet.



Les points faibles de la situation seront multiples, à commencer par la sécheresse de l'air des basses couches, qui rendrait le risque orageux assez localisé, voir même, pourrait l'inhiber, voir le retarder.
Et les différents forçages pourraient bien être décalés les uns par rapport aux autres, ce qui ne facilitera pas la survenue des orages et pourrait même l'entraver... L'entrée de l'anomalie de tropopause sur nos régions, semble trop précoce, par rapport aux autres forçages.



L'instabilité pourrait être insuffisante à la formation de la convection.



Le risque orageux pourrait concerner la mer du Nord, mais il n'est pas exclu qu'il s'étende plus vers les régions de l'Ouest du pays.

Fred

------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 30 Déc 2015, 16:21    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 739
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Dim 3 Jan 2016, 12:41    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de janvier 2016 Répondre en citant

Demain, Lundi, nous nous retrouverons dans une situation de traîne.



Une dépression secondaire se creusera, toujours associée au même noyau dépressionnaire qui évolue plus vers l'Est, traversant les îles Britanniques.
Elle sera accompagnée d'air froid en altitude, dont les températures à 500hp seront de -28°C.
L'instabilité sera donc présente et ce surtout sur le littoral. Elle pourrait être suffisante à la création d'averses qui pourraient évoluer jusqu'à l'orage. Un débordement du risque orageux sur les régions de l'Ouest du pays sera à nouveau possible.
En soirée, une portion du puissant jet se trouvant au sud de nos régions, nous arrivera (Entrée droite), sur le pays (Elle sera à l'origine de quelques forçages d'altitude qui pourraient aider à la formation de la convection)






Les températures étant négatives, à partir de 1500 mètres de haut, nous pourrions avoir du grésil, ou de la grêle sous l'une ou l'autre cellule.






Le creusement de cette dépression satellite créera un nouveau jet de basses couches, surtout en fin d'après-midi et en soirée. Les cisaillements auront des valeurs comprises entre 12 et 14 m/s, ce qui sera favorable aux fortes rafales de vent sous l'orage. Il s'agit pour le premier km d'altitude d'une accélération assez conséquente des courants.
Une convergence liée au transit du thalweg, sera présente sur le littoral et l'Ouest du pays et pourrait générer des forçages de surface suffisants au déclenchement de la convection.



Les vents changeant de direction avec l'altitude, ce phénomène sera favorable aux cisaillements tournants, dans les bases couches. Phénomène qui pourrait être favorable à l'apparition de l'une ou l'autre trombe marine, pour autant que l'humidité des basses couches soit suffisante pour ça, ce qui semble à cette heure-ci incertain.



Le premier point faible de la situation, sera le manque de forçages d'altitude, qui pourraient être insuffisants à la formation convective. Le second, pourrait être un assèchement des basses couches, ce qui priverait les cellules d'humidité et les empêcherait d'arriver à maturité.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 739
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Sam 9 Jan 2016, 02:13    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de janvier 2016 Répondre en citant

Ce Week-end s'annonce assez compliqué en matière de prévision d'orages. En effet, un complexe dépressionnaire va évoluer vers les îles Britanniques, pour ensuite y devenir quasiment stationnaire, tout en s'y centrant. Des dépressions secondaires qui lui sont associées, pourraient influencer notre temps, dont une qui sera associée à une anomalie de tropopause et à la sortie gauche d'une branche de jet, relativement puissante, dans la nuit de samedi à dimanche.
Un front froid assez puissant, devrait traverser le pays en début de nuit, à ce moment-là, associé au passage d'une première dépression secondaire. S'il est bien phasé à l'anomalie de tropopause et à la sortie du jet, le long de celui-ci, on pourrait voir se former la convection.






La situation de dimanche après-midi n'est pas inintéressante non plus, parce qu'une autre dépression secondaire, en approche, sur l'Atlantique, devrait nous concerner.



Sa position, plus au Sud que la première, et son creusement, jusqu'en surface, favoriseront une remontée des températures dans les basses couches, (puisque son sens de rotation dans le sens contraire des aiguilles d'une montre, nous enverra de l'air maritime depuis le Golfe de Gascogne), qui deviendront douces pour un mois de janvier, tandis qu'une anomalie de tropopause va toujours nous concerner avec des températures inférieures à -30°C à 5800 mètres de haut... C'est ce qui explique des valeurs d'instabilité, qui sur la mer du Nord, avoisineront parfois les 500J par kg, avec un contraste thermique, qui, pour la saison, entre le sol et l'altitude, est très important.
L'instabilité annoncée devrait atteindre des valeurs intéressantes pour la saison, pouvant approcher les 300J par kg, dans les terres, alors qu'une divergence d'altitude devrait nous concerner à ce moment précis... Une convergence post-frontale, pourrait accompagner le passage de cette deuxième dépression secondaire, ce qui donnerait un coup de pouce à la formation d'orages.
Le problème principal de cette situation serait un manque de phasages des différents forçages qui semblent chacuns très bons, entre eux et aussi avec l'instabilité.



Voici un premier aperçu de la situation du week-end à venir Smile
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 739
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Sam 9 Jan 2016, 13:06    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de janvier 2016 Répondre en citant

Dimanche, aux petites heures du matin, une dépression secondaire, associée à un complexe dépressionnaire, situé sur les îles Britanniques, va influencer notre temps.
Elle sera associée à une assez profonde anomalie de tropopause, ainsi qu'à la sortie gauche d'une puissante branche de jet-stream, présente à 9000 mètres de haut.
L'arrivée d'air froid à 5800 mètres d'altitude (températures pouvant descendre jusqu'à -30°C et et jusque -34°C au coeur de l'anomalie de tropopause, ce qui est non négligeable), va faire augmenter l'instabilité jusqu'à des valeurs de 300J par kg, ce qui devrait être suffisant à la formation d'averses qui étant donné un contexte fortement dynamique, pourraient évoluer jusqu'à l'orage.


L'entrée de l'anomalie de tropopause et la divergence d'altitude, provoquée par la sortie gauche du jet-stream sur nos régions, sera à l'origine d'un double forçage d'altitude pouvant déclencher les cellules, par phénomène d'aspiration depuis les hautes couches atmosphériques, sur les basses couches.
La présence de courants rapides en altitude provoquera une accélération des vents pouvant atteindre 20m/s (72km/h, voir plus) et pouvant même localement dépasser ces valeurs entre le sol et les 6km de haut, ce qui pourrait favoriser l'organisation de ces orages en une ligne convective...


Dans les couches moyennes, les températures deviendront négatives et ce dés 1500 mètres de haut, ce qui favorisera la survenue de grêle, voir de neige en grains.



Un jet de basses couches d'intensité modérée, sera présent, favorisant des mouvements de tempête, dans ces mêmes couches, pouvant être conséquents. On notera une accélération de la vitesse des vents, de 15m/s(54km/h) entre le sol et le premier km de haut. Ce phénomène sera favorable à des forçages supplémentaires s'ajoutant aux autres, pouvant déclencher les orages... Les vents à 925hp de haut pourront dépasser localement les 70km/h, ce qui n'est pas négligeable...
Les vents souffleront de Sud-Ouest au niveau du sol, mais auront tendance à s'orienter plus vers l'Ouest à 925 hp...



Cela favorisera les cisaillements tournants dans les basses couches, qui seront favorables aux fortes rafales de vent sous l'orage et même à l'une ou l'autre tornade étant donné la présence d'humidité dans ces mêmes couches atmosphériques...



Une convergence de surface assez modérée (hélicité pouvant être comprise entre 160 et 200m²/s²), pourrait être à l'origine de forçages de surface pouvant déclencher les cellules par le bas...



Si tous les paramètres sont bons pour une dégradation orageuse pouvant être très costaude pour la saison, le point faible principal de la situation pourrait être un décalage trop important des forçages (d'altitude et de surface) entre eux et avec l'instabilité, elle même, ce qui pourrait faire qu'il n'y ait, que peu voir pas d'orages du tout...



Une humidité pouvant être trop importante, dans les basses couches, pourrait nous valoir qu'un épisode pluvieux.
Les phénomènes orageux pourraient concerner l'ensemble des régions et traverser le pays d'Ouest en Est.
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Dernière édition par Frédéric Godefroid le Mar 26 Jan 2016, 00:17; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 739
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mer 13 Jan 2016, 00:09    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de janvier 2016 Répondre en citant

Demain, en soirée, notre temps sera concerné par l'approche d'une dépression secondaire, associée à une dépression positionnée sur la mer du Nord.
De l'air toujours très froid en altitude(-32°C voir moins) lui sera associé. C'est favorable à une faible montée de l'instabilité mais suffisante à la création d'averses.
Une divergence d'altitude, liée à l'approche d'un très puissant jet-stream, sur nos régions, (dont les vents dépasseront les 200 km heure) sera d'actualité et pourrait déclencher les averses par éffet d'aspiration depuis l'altitude, par son passage relativement rapide et sa vitesse...De violentes rafales de vent pourraient accompagner la ligne d'averses dont certaines pourraient évoluer jusqu'à l'orage, étant donné ce contexte atmosphérique très fortement dynamique.



L'air froid et sec, dans les moyennes couches atmosphériques, favorisera la survenue de grêle sous les cellules.



Au sol, l'air restera doux sur la mer du Nord et sur une partie Ouest du pays, ce qui favorisera une montée de l'instabilité sur ces régions. La convection pourrait prendre sur la mer du Nord et se maintenir jusque dans les terres.
Un front occlus passera sur nos régions. Dans une zone de la dépression, où air doux et air froid s'enroulent l'un autour de l'autre pour former une dépression ou un début de dépression, les vents pourraient croître de façon significative. Le long de ce front, des forçages de surface pourraient favoriser la convection et créer une ligne d'averses voir d'orages, très venteuse et pouvant s'accompagner de grêle..Une tornade n'est pas à exclure, vu que la vitesse des vents croit rapidement dans le premier km d'altitude et qu'ils changent de direction aussi, avec l'altitude...



Points faibles principaux : le manque d'instabilité, qui pourrait être insuffisante à créer des cumulonimbus et l'humidité excessive des basses couches.... La puissance du jet-stream pourrait aussi, raboter les cellules...Nous ne pourrions avoir dans ce cas là qu'une zone de pluie...
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 739
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mar 26 Jan 2016, 00:11    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de janvier 2016 Répondre en citant

Jeudi matin, une dépression secondaire d'altitude, associée à un complexe dépressionnaire très étendu situé sur le Nord de l'Europe et de l'Atlantique, à la fois, va influencer notre temps. Elle sera associée à un abaissement de tropopause et à un puissant courant jet en altitude.


Avec l'arrivée de courants froids en altitude(entre -24 et -28°C), l'instabilité pourrait augmenter suffisamment, pour déclencher des averses.
Le contexte atmosphérique d'altitude sera particulièrement dynamique, ce qui pourrait apporter une énergie mécanique assez considérable aux cellules qui seraient arrivées à se former et qui pourraient donc évoluer jusqu'à l'orage.
Entre 0 et 6 km de haut, les vents pourraient connaître une accélération de plus de 40m/s (144km/h), ce qui est assez considérable et révélateur d'un contexte potentiellement tempêtueux...
Cela pourrait faire en sorte, que les cellules s'organisent en un système multicellulaire, qui pourrait s'accompagner de très puissantes rafales de vent.
Le passage d'un puissant jet-streak sur nos régions, ainsi que l'entrée d'une anomalie de tropopause sur celles-ci, provoqueront un appel d'air depuis les hautes couches atmosphériques, susceptible de déclencher la convection par le haut (forçage d'altitude).



Les températures des moyennes couches vont baisser de façon assez significative et se retrouver en dessous de 0°C dés 1500 mètres (-2 à -4°C), ce qui signifie que l'on pourrait avoir des chutes de grésil ou de grêle sous l'orage.



Dans les basses couches une convergence passera à ce moment-là, avec une augmentation des mouvements de tempête en surface, ce qui pourrait provoquer des forçages de surface suffisants à lancer la convection par le bas. L'hélicité indiquera des valeurs pouvant atteindre, voir dépasser les 160m²/s².



L'air relativement doux des basses couches par contraste avec celui d'altitude pourrait accentuer l'instabilité. En effet, ce jour là, nous serons toujours concernés par des courants doux et maritimes en surface.



Les points faibles de la situation pourraient être une trop faible instabilité, qui pourrait être insuffisante à la création d'orages.



Il pourrait il y avoir aussi un mauvais phasage entre les différents forçages et l'instabilité elle même...Dans ce cas, nous ne pourrions connaître qu'un épisode pluvieux.
A suivre...
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:12    Sujet du message: Prévisions orageuses pour le mois de janvier 2016

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Belgorage Index du Forum -> Prévisions & Observations -> Prévisions du risque orageux Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
lpch_blue par Leparachute
Belgorage Index du Forum