Naturalisme
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Belgorage Index du Forum -> Divers -> Belgorage Café
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 739
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Dim 17 Aoû 2014, 21:55    Sujet du message: Naturalisme Répondre en citant

Bonjour, Phillipe!  Smile

C'est avec plaisir! Wink

Fred
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 17 Aoû 2014, 21:55    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 739
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Lun 18 Aoû 2014, 23:45    Sujet du message: Naturalisme Répondre en citant

Bonjour ! Smile

Probable groupe de Canards souchets, en cette fin d'après-midi dans un étang du Rouge-cloître.
Je me promenais avec mon frère et j'entendais sur les étangs un bruit qui ne me semblait pas habituel. On aurait dit un groupe de gens en pleine conversation puis, en tendant l'oreille plus attentivement, je me rendais compte que les voix étaient trop nasillardes pour être celles d'humains et je me suis dit qu'il ne pouvait s'agir que d'un groupe d'oiseaux.

Je vais sur le ponton qui passe entre deux étangs et je vois tout un groupe de canards qui me semblaient incontestablement être des canards de surface(comportement et silhouette typiques),  qui me semblaient assez foncés de couleur, bien que vus en contre-jour et d'assez loin.
Leur taille était assez comparable à celle du Colvert et ils étaient très belliqueux entre eux.

Fred
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 739
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Ven 29 Aoû 2014, 00:34    Sujet du message: Naturalisme Répondre en citant

Bonjour! Smile

Durant mon séjour au Sud de la Belgique, j'ai eu le plaisir d'observer des Pics cendrés.
Ils sont assez semblables aux pics Verts par leurs couleurs, mais leur taille est inférieure et leurs dessins noir et rouge sur la tête, différents.
Leur cri ne ressemble pas au "rire" du pic vert qui résonne souvent au printemps et en été dans nos forêts et bosquets sous la forme d'un kyeu kyeu kyeu caractéristique, mais évoque un mélange du cri du choucas des tours et des perruches qui colonisent nos parcs à Bruxelles.
Le vol est onduleux, la taille comparable à celle de la Grive Draine. Couleur au soleil perçue de loin comme étant vert jaunâtre.
Se perche sur les arbres, comme les autres Picidés, à la verticale,sur leur tronc, à l'aide de pattes conçues à cet effet, deux doigts à l'avant, deux doigts à l'arrière, qui leur permettent une ascension rapide de l'arbre.
Recherchent de préférence les arbres morts ou malades, dans le bois desquels ils peuvent trouver les vers qui constituent leur régime, (à l'instar de tous les autres pics).
La façon de piquer les troncs pour accéder au filon de vers qui constituera leur nourriture (fréquence de coups, intensité et son plus ou moins aigu ou grave, constitue un indice utile pour qui recherchera à identifier l'espèce de pic à l'oeuvre.



Fred
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 739
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Ven 12 Sep 2014, 10:01    Sujet du message: Naturalisme Répondre en citant

Bonjour! Smile

Après une suite d'observations on ne peut plus banales, je reviens dans ce topic pour quelques nouvelles qui indiquent une amélioration de la biodiversité (en tout cas, dans la région Bruxelloise). Je commence avec les Canards que j'avais entendus l'autre jour dans un étang du Rouge-Cloître et que j'avais pris pour de probables souchets. J'ai eu hier l'occasion de les observer de près.
Ce sont en fait des Canards Chipeau une espèce voisine du Colvert, à la fois répandue et rare et concentrée dans les étangs à roselières.
Il se rassemblent parfois en petites colonies assez bruyantes où éclatent de régulières bagarres entre mâles.
Le Canard mâle est d'une couleur globale assez terne et grisâtre avec de nombreux motifs rappelant la femelle Colvert.
Mais Il possède en plus une zone bien dessinée de blanc sur l'aile. Son cri évoque de très loin une conversation d'un groupe de personnes.
De près, la perception du cri change et rappelle très fort le bêlement du mouton mais bref. Ce Canard est assez farouche et se tient loin de l'homme contrairement à son frère le Colvert, très familier. Il n'est pas rare qu'il se cache dans les roseaux, qui constituent pour lui une protection quand il doit nidifier et élever ses petits.

Dans ces mêmes roseaux j'ai eu l'occasion hier d'observer des Bruants jaunes.
Ces oiseaux ne se montrent que très rarement et on les voit parfois sortir d'une façon très fugace de la roselière.
Son aspect est voisin de celui du moineau(famille voisine). Mais l'oiseau est d'un jaune intense avec des motifs noirâtres. Il pousse un cri bref, un peu métallique.
Se tient assez près de l'homme, pour peu qu'il possède un abri naturel -comme la roselière- qui lui procure la sensation de protection dont il a besoin pour vivre-
Jaillit puis plonge aussitôt brutalement dans la masse des roseaux. Se tient parfois très brièvement sur une tige.
Vol onduleux qui lui permet de joindre une roselière à une autre.

Autre observation, toujours au même endroit : Le grand Cormoran.
Cet oiseau aquatique, seul représentant des Pélicanidés à l'intérieur des terres, en Belgique possède un plumage semi-perméable.
C'est pourquoi, après être allé dans et même sous l'eau, pour pêcher les poissons dont il a besoin, on le voit souvent perché sur une grosse branche d'arbre surplombant les flots pour se sécher longuement en étendant et battant légèrement ses ailes.L'oiseau possède un vol battu rappelant celui de l'oie. Il est d'un noir quasi total, d'une taille élancée de 90 cm et certains individus sont parfois maculés de blanc (Sous-espèce continentale)
Il lui arrive de plonger en vol dans les points d'eau profonds, à l'instar du Pélican et du fou de Bassan.
Quand il nage il se reconnait à son aspect particulier. Il est a demi immergé et seuls sa tête, son cou et une petite partie supérieure de son dos dépassent des flots.
Il côtoie fréquemment le Héron cendré(fréquent aussi au même endroit) Mais bien que les deux oiseaux possèdent le même régime, il ne vivent pas en concurrence, se tolérant bien l'un l'autre. Il se pourrait que ça soit une relation symbiotique (Mais laquelle? Peut -être pour trouver leur nourriture?) entre les deux espèces qui soit à l'origine de cette entente.
Ainsi, je me souviens avoir observé à Hofstade, il y a très longtemps, deux dortoirs, un composé de Hérons cendrés et un autre de Grands Cormorans, qui cohabitaient pacifiquement bien qu'étant tous deux très nombreux.

Fred
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 739
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Ven 19 Sep 2014, 19:07    Sujet du message: Naturalisme Répondre en citant

Bonjour! Smile

Hier, triple observation ornithologique remarquable :

Lors du passage orageux près de Bruxelles, j'ai observé une probable buse variable, à très haute altitude, qui planait.
Ces oiseaux utilisent habituellement les courants ascendants, à l'instar de plein d'autres pour planer et tournoyer à haute altitude, dans le but de repérer une proie au sol.
Plus elles volent haut plus l'espace que leur vue perçante balaie est important et plus elles ont la chance de pouvoir localiser une proie au sol. (Lapin, mulot etc...)

Ensuite un Faucon pèlerin, ôte à présent commun de nos clochers, à Bruxelles, réintroduit récemment, qui passait au dessus du quartier avec un vol battu, ses longues ailes pointues et son corps élancé qui le caractérisent....

Ensuite aux étangs du Rouge-cloître, j'ai vu plusieurs couples du plus gros fuligule vivant dans nos régions, la nette rousse.
Ce canard plongeur a pratiquement la taille d'un Colvert, une grosse tête d'un rouge-orangé, un bec rouge vif et un corps noir et gris.
Ainsi, pour l'instant, (d'autres espèces vont peut être s'ajouter à la liste des canards que l'on peut voir à Bruxelles), on peut voir 4 sortes de canards plongeurs différents dans nos parcs(Fuligule Morillon, Nyrocas, Milouin et Nette Rousse) ainsi que 5 sortes de Canards de surface (Canard Colvert, Chipeau, Souchet, Mandarin et....Ouette du Nil, qui n'est autre qu'une très grosse Tadorne Africaine)

Plus tard, je vous ferai profiter de mes observations mycologiques... C'est la saison. Et les champignons, cette année -ci, promettent d'être nombreux et surtout variés (avec des périodes humides et sèches s'alternant).

Fred
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 739
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Sam 27 Sep 2014, 14:23    Sujet du message: Naturalisme Répondre en citant

Hier, aux étangs du Rouge-Cloître, j'ai entendu un très probable Râle d'eau.
Cet oiseau de la même famille que les Galinules Poules d'eau, les Foulques Macroules et...Les Grues, se rencontre dans les étangs bordés d'une très grande densité de végétation aquatique genre Massettes, Joncs etc....
On l'entend beaucoup plus souvent qu'on le voit, vu qu'il reste souvent caché dans les massifs de végétations aquatiques. Il pousse un cri qui ressemble à un rrrrêêp sonore. L'oiseau a un plumage assez terne, et jaunâtre en même temps, un bec pointu assez typique de cette famille d'échassiers et sa taille est voisine de celle de la poule d'eau.
Il a comme point commun avec celle-ci, ainsi qu'avec la Foulque, la taille très importante de ses doigts de pattes par rapport à la totalité de son corps.
Elles lui permettent ainsi d'augmenter la surface sur laquelle s'exercera le poids de l'oiseau, par principe de base d'appui, ce qui créera une pression moindre au mm2, par conséquent,il pourra marcher sur des nénuphars par exemple sans s'enfoncer dedans ni passer à travers.

Fred
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Bernadette Bihin
Observateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2013
Messages: 31

MessagePosté le: Lun 29 Sep 2014, 01:33    Sujet du message: Naturalisme Répondre en citant

intéressantes, tes observations, Fred.
J'habite maintenant dans la campagne près de Ciney et je suis émerveillée par la diversité d'oiseaux et de plantes.
Nous sommes entre bois et champs, avec étang à proximité, et ruisseau à 30m avec des écrevisses, nous sommes donc gâtés: bécasseau, grande aigrette blanche,plusieurs sortes de grands rapaces, et tous ces petits oiseaux bruns si difficiles à reconnaître....  Dans nos toits nichent 2 sortes d'hirondelles, des rouge queues, et bergeronnettes.  


Qu'as tu trouvé comme champignons ?  Dans un bois voisin: pieds de moutons, russules charbonnières, lépiotes.  Mais c'est déjà fini, à moins que de nouveaux pousseront encore ?


Revenir en haut
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 739
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Sam 11 Oct 2014, 01:23    Sujet du message: Naturalisme Répondre en citant

Bonjour, Bernadette! Smile Merci!

Alors concernant les espèces de champignons que j'ai pu observer en forêt de Soignes, cette année-ci , ce sont essentiellement les Pholiotes!
Pas moins de trois sortes. Une constante, ce sont des champignons poussant le plus souvent sur des souches d'arbres ou sur les pieds d'arbres mal en point.
J'ai pu voir la pholiote changeante(dont la couleur est miel et unie, mais avec dégradé progressif vers le centre du chapeau),  la pholiote écailleuse(Champignon jaune, avec écailles nombreuses et apparence mouchetée) et la pholiote grand spectacle...
Ces champignons poussent toujours en groupes (parfois très nombreux), à l'instar des hypholomes.
La pholiote grand spectacle offre une vue très esthétique. Ce champignon est de couleur feu, de taille assez élancée et avec un chapeau pouvant faire plus de 15 cm de diamètre. En dessous de celui-ci se trouve un anneau.

Cet automne, si le temps humide se poursuit, nous pourrions normalement avoir multitude d'autres champignons qui pourraient encore faire leur apparition. Bien évidemment, c'est toujours une surprise.
Bon nombre de belles découvertes se font quand on ne s'y attend pas. Very Happy

Ca fait pas mal de biodiversité ornithologique à proximité de là où tu habites.
Concernant la grande aigrette j'ai pu en voir une l'année passée aux étangs de Woluwé, à Bruxelles mais ce fait ne s'est produit qu'une ou deux fois. Cet oiseau est de la même famille que le héron cendré et très reconnaissable à  son vol lourd et majestueux, avec le cou replié en "S" et avec des battements d'ailes assez lents... A noter que la grande aigrette à un rythme plus rapide que celui du héron cendré.

Quelle sorte de bécasseau as-tu vu? Ces oiseaux aiment habituellement les points d'eau dont les bords sont de faible profondeur et parcourus de zones boueuses...Ils sont du groupe des limicoles (qui habitent la boue justement)

Concernant les oiseaux brunâtres, ceux qui possèdent un bec pointu, une taille légèrement inférieure à celle du moineau, ainsi qu'un peu de gris sur la gorge, ce sont les accenteurs mouchet.
C'est une espèce répandue, insectivore et qui adore les jardins comme habitat. Ils se plaisent dans les arbustes.

Par contre il est une autre variété d'oiseau brun, vraiment minuscule, celle ci, qui est le troglodyte ...
Cet oiseau fait 9 cm de long, maximum, se signale par un cri d'alarme très bruyant et aigu et possède une petite queue qu'il relève très haut, quand il est posé et en attitude de vigilance, ce qui donne à sa silhouette une allure triangulaire.
Il aime jardins et forêts.

Concernant le rouge queue, fait remarquable: Nous sommes en octobre, et cet oiseau d'été est toujours là, alors que normalement, il ne reste chez nous que les mois les plus chauds avant de migrer...Cela pourrait annoncer un possible été Indien...


Fred
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Bernadette Bihin
Observateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2013
Messages: 31

MessagePosté le: Mar 21 Oct 2014, 20:25    Sujet du message: Naturalisme Répondre en citant

Merci pour ta réponse.


Il y a deux semaines, j'ai trouvé des kilos de pieds de mouton dans un bois de la région, et encore, je n'ai pas cherché, je suppose que j'aurais pu en trouver en quantité industrielle !


Pour les oiseaux, oui je connais bien le troglodyte, qui nichait dans mon "kot" de jardin: il porte bien son nom.  J'aime beaucoup son chant.


Oui, ce sont bien des bécasseaux que j'ai vu le long du ruisseau, il aura fallu que le chat en attrape un: comme il était mort, on a eu tout le loisir de l'examiner.


Oh! je vois qu'on trouve facilement des vidéos avec les chants d'oiseau sur internet: je vais me régaler !


Cette année, j'ai soigné deux oiseaux: une jeune mésange et une alouette.
La première était trop jeune et a fini par se faire choper par le chat voisin, qui me l'a apportée en "cadeau".  Il m'avait vu m'en occuper, ce qui est extraordinaire c'est que ce chat, que je ne nourris jamais, a fait le tour du pâté de maison pour me l'apporter.  Dur dur pour la mésange, mais j'ai été émue par le "cadeau".


L'autre était une alouette des jardins, entrée dans mon atelier.  Elle s'est laissé prendre facilement, je l'ai un peu mise dans une caisse à l'obscurité pour qu'elle se dé-stresse, puis je l'ai relâchée mais avant de partir, elle m'a laissé tout le temps de prendre des photos (malheureusement floues)


Oui, les rouge queues sont toujours là, j'en ai encore vu aujourd'hui.  Mais je lis qu'il n'est que partiellement migrateur ?


J'aime bien le site http://www.oiseaux.net/


Revenir en haut
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 739
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mar 21 Oct 2014, 22:51    Sujet du message: Naturalisme Répondre en citant

Bonjour! Smile

De rien! Avec plaisir! Smile

Le Rouge-queue à l'instar des pouillots véloces et des fauvettes à tête noire ou des jardins, me semble être totalement migrateur, en fait Smile
En hiver, je ne les vois ni ne les entends jamais. En revanche le Rouge-Gorge est présent toute l'année, à l'instar des mésanges, des troglodytes et des accenteurs mouchets.
Et pour l'instant j'observe de très nombreuses grives litornes qui volent fréquemment par bandes. Elles ont une taille un peu supérieure à celle du merle et ont un vol légèrement onduleux.
Elles sont reconnaissables à une teinte de plumage assez claire sur le ventre(des ailes foncées aussi) et une silhouette semblable à celle du merle, oiseau de la même famille. 
Ma collègue, à la LRBPO, qui s'y connait très bien en ornithologie m'a appris qu’elles viennent en hivernage chez nous (pour l’instant, elles migrent en provenance du Nord – peut-être entre autre pour passer l’hiver dans les Ardennes ? Elles semblaient se diriger plein Sud).

Concernant le chat des gens voisins, il est conseillé que ses propriétaires lui mettent un grelot… (Ainsi, quand les chats se baladent avec cette clochette, les oiseaux les entendent approcher et ils ont le temps de s’envoler, avant que les chats ne les attrapent. Wink ) Des gens dans mon quartier faisaient ça, et…C’est très efficace.

Les alouettes sont des oiseaux remarquables.
En plein été elles peuvent s’élever à plusieurs centaines de mètres de haut, au dessus des champs entre autres, tout en continuant à chanter.
On entend leur chant comme si elles étaient à quelques mètres, alors qu’on ne les voit même plus tant elles ont pris de l’altitude :lol :


Au sujet des champignons, l’autre jour, lors d’une gestion de réserve à Bruxelles, j’ai vu comme champignon une psaliotte des jachères, dans un pré.
Champignon voisin des champignons de Paris, tout blanc au dessus avec des lamelles roses-brun au dessous de son chapeau et un anneau autour du pied.
Il pousse parfois abondamment dans les prés humides.

J’ai aussi oublié de dire qu’une fois, en forêt de Soignes j’ai vu tout un groupe de coprins chevelus, beau champignon blanc dont le chapeau est pelucheux et en forme de cloche. Ce champignon a une caractéristique, c’est que quand il se décompose il devient liquide et coule en répandant ainsi ses spores, (graines microscopiques) dans le sol.
Le liquide a l’aspect d’une encre et il a même dans certaines civilisations, sauf erreur de ma part, été utilisé comme telle.

Les Hydnes sont de fameux champignons! Smile Je n'en n'ai malheureusement encore jamais vus. 
Je crois que c'est un des seuls champignons, (avec le bolet) a posséder des tubes au lieu de lamelles, sous son chapeau.


Cordialement,

Fred
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Bernadette Bihin
Observateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2013
Messages: 31

MessagePosté le: Mer 22 Oct 2014, 00:13    Sujet du message: Naturalisme Répondre en citant

mmmm les coprins chevelus, je les mange cru, sur place...   Il fondent trop à la cuisson.


Oui l'alouette est typique des champs.  Il est difficile de la voir de près: ou bien elle se cache, ou bien elle vole haut.  J'étais contente de la manipuler, une fois calmée, elle était si docile.  C'est un très joli oiseau: je suis toujours surprise comme en vrai ils sont plus beaux qu'en photo ou dessins.  Comme ce râle d'eau que j'ai aussi sauvé du chat (bonne idée, le grelot ! Je vais en parler au voisins, mais comme aucun n'a de collier, faut voir s'ils l'accepteront).


J'ai lu l'info sur les rouge queues sur Wikipédia, et sur "les oiseaux", ils ne le mentionnent pas comme migrateur.  Ici, il me semble en avoir vu tout l'hiver, mais je n'ai encore passé qu'un hiver: je regarderai bien.  Ils nichent dans les charpentes des dépassants de toits: il y a une vingtaine de "studios" par maison !  Nous avons aussi beaucoup d'hirondelles, de 3 sortes, et des bergeronnettes qui nichent là.


Nous mettrons plein de nichoirs, aussi pour rapaces nocturnes.  Une amis ornithologue (Jacqueline Vandervelden, fondatrice de "birdsbay" habite tout près d'ici maintenant.  Mais maintenant, nous sommes tous entrain de construire notre propre petit nid.  Le mien se termine, je pense pouvoir pendre la crémaillère fin de ce mois ! (2 ans de travail...)


Le grives litornes, j'en avais aussi vu parfois des bandes à mon ancienne maison: entourée de marécages, bois et champs, il y avait là aussi une grande variété d'oiseaux.


Il me semble qu'on partage une même passion, Fred !  J'adore les oiseaux, c'est mon sujet favori en vitrail ou dessin.  Mon fils m'a commandé la reproduction de tous les oiseaux qu'il y a ici, en mobile, en vitrail.  Je pense que je n'arriverai jamais au bout !  




Pour info, je louerai le duplex en haut, si vous connaissez quelqu'un que cela peut intéresser.  On est en plein champs/bois, maisons passive extérieur bois, à 3 km de Ciney.


Tiens, voici mes premiers locataires, les fenêtres n'étaient pas encore posées, j'ai attendu qu'ils partent avant de continuer les travaux dans ce coin.





Il y avait 5 petits rouge-queue noirs, j'aimais trop quand ils passaient leur tête comme ça.


La petite mésange qui ne voulait vraiment pas me lâcher








j'était un peu triste parce que je devais aller travailler le lendemain, comme elle volait encore très mal et que ses parents ne venaient pas la nourrir, je la savais condamnée (il y a 5 chats dans le coin). Au printemps prochain, j'aurai une volière-hopital pour les protéger le temps qu'il faut.


Et la fauvette, très peu farouche




Revenir en haut
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 739
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mer 22 Oct 2014, 11:45    Sujet du message: Naturalisme Répondre en citant

 
Bonjour ! Smile

Magnifiques photos! Wink Pour la location duplex, je ne connais malheureusement personne qui envisage d'aller habiter dans la région de Ciney...   Sad

L'ornithologie est une très vaste matière. Je connais beaucoup, mais je reconnais qu'il me reste encore beaucoup à découvrir.
 Ma collègue, qui a suivi des formations d'ornithologie m'a en plus dit, et je veux bien le croire, que les classifications d'oiseaux évoluent avec le temps. Plus on les connaît plus en se rend compte que certaines familles certains ordres ou même certaines classes ont été établi(e)s un peu vite...
Ainsi, on constate qu'il y a une limite floue entre les Gruiformes et les Galliformes : Les premiers sont des échassiers (oiseaux des marais) et les suivants des Gallinacés(Oiseaux plutôt champêtres et nichant au sol dans une végétation rase) : Pour prendre un exemple, les Outardes ont des comportements et des modes vie rappelant plutôt ces oiseaux des zones rurales ou - surtout- de bruyères, au vol lourd et à la marche facile (ce sont même des oiseaux capables de courir vite) Le Turnix d'andalousie, sauf erreur de ma part se rapproche fort de la perdrix et ou de la Caille des blés, pourtant, dans un de mes bouquins, il est classé comme gruiforme Smile   peut-être est ce parce que, comme les gallinules poules d'eau ou râles, il a une prédilection pour les zones d'étangs ou mares à forte densité de végétation aquatique... Morphologiquement, pourtant, il se rapproche d'oiseaux de l'ordre des galliformes.

Un grand ordre d'oiseaux des marais, les charadriiformes se situe à la fois sur la classe des Echassiers et des Palmipèdes :
Ainsi échasses blanches, vanneaux, courlis, gravelots, Chevaliers, bécasseaux etc... sont dans le même ordre que Mouettes, Goélands, sternes et labbes : Ce sont des oiseaux qui se plaisent aussi bien dans les zones marécageuses(souvent littorales) qu'en basse mer.
Une partie constituent les limicoles, la partie "échassiers" de l'ordre, autrement dit, oiseaux habitant la boue Smile Le Vanneau huppé en est un exemple. Cette espèce se rencontre jusqu'à l'intérieur de terres et on la voit parfois effectuer un vol très acrobatique au dessus de zones agricoles à la terre fraîchement retournée ou au dessus de champs inondés. Cet oiseau bat des ailes très lentement pour sa taille et possède les extrêmités de celles-ci très étonnamment arrondies bien que ses ailes soient très longues!

La volière hôpital pour les oiseaux en difficulté est une excellente initiative Wink
Ainsi, ça leur fait une zone protégée de réadaptation qui est une reproduction miniature de leur milieu de vie, durant l'apport de leurs soins.
Je crois même que s'il y a un arbuste dans la volière c'est encore mieux, ainsi ils sont familiarisés avec leurs habitats qui sont souvent les haies ou buissons.


Fred
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Bernadette Bihin
Observateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2013
Messages: 31

MessagePosté le: Jeu 23 Oct 2014, 08:30    Sujet du message: Naturalisme Répondre en citant

oui, je pensais en effet y mettre de la végétation: certains aiment s'y cacher.
Même les poules, qu'on met souvent sur une surface herbeuse, aiment alterner soleil et l'ombre, se cacher quand elles voient un rapace, creuser dans la terre et s'en asperger pour nettoyer leurs plumes et se débarrasser des parasites...


Ce que tu me dit des classifications me décourage de les apprendre, comme pour les plantes.  J'aime connaître le nom, mais le reste me dépasse Wink


Il y avait souvent des vanneaux huppés près de là où j'habitais avant, en effet dans les champs.  Ils n'aimaient pas quand on s'approche du nid, et le manifestent bruyamment.


La photo du râle d'eau, c'est un oiseau magnifique, aux couleurs nuancées, il y a du bleu-gris qui contraste bien avec l'orange.
J'ai pu le relâcher après quelques heures: il n'était pas blessé, seulement très stressé.  Il s'était réfugié sous le paillasson, et le chat essayait de l'attraper, cela en plein jour (c'est un oiseau nocturne), je n'ai jamais compris comment il était arrivé là.  La ferme était entourée de 2ha de marécages, mais il s'est retrouvé dans mon jardin, entouré d'un mur mais traversé par un ruisseau.





Et juste pour le plaisir, deux des 3 petits grands ducs chez birdsbay, je ne sais plus en quelle année, quand ils étaient encore à la Hulpe












Revenir en haut
Philippe Talleu
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2010
Messages: 474
Localisation: Esquelbecq Nord de la France

MessagePosté le: Jeu 23 Oct 2014, 23:18    Sujet du message: Naturalisme Répondre en citant

vraiment bien ce sujet, merci  Smile
------------------------------
www.yserphoto.com
https://www.facebook.com/pages/Philippe-Talleu-Photographe/450711748323848


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Frédéric Godefroid
Collaborateur de Belgorage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 739
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Jeu 23 Oct 2014, 23:23    Sujet du message: Naturalisme Répondre en citant

Bonjour! Smile

Magnifiques photos! Smile

Pour le râle, on reconnaît bien l'oiseau adapté à un milieu de plantes aquatiques.
Les pattes très étendues pour sa taille, qui l'aident à marcher aisément sur des nénuphars, pour prendre un exemple, sans risquer de passer à travers.
Comme quoi au sein de la nature tout est bien fait, chaque espèce s'adapte physiquement à son milieu. Smile

Le grand Duc est un fabuleux oiseau nocturne! Sa taille peut aller au delà des 70 cm.
Ses plumes, comme toutes celles constituant les extrémités d'ailes d'oiseaux nocturnes, sont nombreuses et minuscules à la fois.
cela diminue la surface (par plume) qui se trouve en contact avec l'air, et donc le frottement avec celui-ci et par conséquent le bruit que fait l'oiseau en volant.
C'est ce qui explique pourquoi les oiseaux de proies nocturnes ont un vol furtif, quasiment totalement silencieux. Ca leur offre une facilité à capturer leurs proies...
Ses yeux d'ambre ont quelque chose de magique, de fascinant, quand ils nous fixent. Ils ont un regard très analytique, interrogateur, parfois.

Fred
------------------------------
S'il faut avoir le plus peur de quelque chose, ce sont des gens qui nous rendent des choses, personnes ou situations, pires qu'elles ne sont vraiment.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:29    Sujet du message: Naturalisme

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Belgorage Index du Forum -> Divers -> Belgorage Café Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
lpch_blue par Leparachute
Belgorage Index du Forum